le nom de l'image
La danse est union.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 La danse est union.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: La danse est union. Jeu 20 Nov - 9:37


Orphée avait du se perdre dans ses pensées car lorsqu'il revint sur terre, Shen n'était plus devant lui, à sa place, un froid désagréable s'était insinué en lui, le faisant désagréablement frissonner. Paniqué, il le chercha du regard et le vit devant la porte, prêt à sortir. Il n'en fallut pas plus au jeune homme pour qu'il réagisse : il enfila son gilet et rejoignit celui qu'il avait plongé dans un état de désir profond.

Orphée l'avait suivi sagement jusqu'à la boîte de nuit et durant le trajet, il avait même eu le temps de fumer une cigarette dans l'espoir -pourtant vain- de calmer sa libido. Il était trop réceptif aux phéromones de son Owner. Beaucoup trop. Ce dernier entra d'ailleurs dans une boîte de nuit peu renommée à en voir l'état. Il fut surpris qu'un tel homme fréquente ces lieux mais n'était pas mal à l'aise. Il entra à son tour et laissa son gilet aux vestiaires avant de le suivre, tiré par le poignet, jusqu'au bar où il s'accouda. La musique lui vrillait les tympans et cette sensation le faisait littéralement frissonner. A moins que ce ne soit la main de Shen sur son torse... Il se rapprocha sensiblement de lui et glissa sa main sur la hanche fine de son Owner pour le garder près de lui.

- Un verre de rhum mangue pour moi, répondit Orphée en glissant impunément ses doigts sous le t-shirt de son maître dans l'unique but de caresser sa peau.

Si le froid avait calmé les ardeurs de l'homme, il n'avait pas calmé celles d'Orphée qui se sentait toujours brûler de désir. Son regard quitta les yeux fascinants de Shen pour caresser son cou qui, plus tôt, monopolisait son attention.

- Pourquoi ne pas m'avoir repoussé tout à l'heure ?

Il retourna à ces yeux noirs qui lui faisaient face, récupérant distraitement le verre qu'on lui tendait pour le porter à ses lèvres sans jamais ciller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Jeu 20 Nov - 10:29

Shen buvait sa bière à la bouteille en gardant sa main à plat sur le torse d'Orphée, se délectant du contact de ses muscles contre sa paume bien que le t-shirt le brimait un peu.
Il ne fut pas vraiment surpris quand Orphée passa son bras autour de ses hanches, le faisant frissonner. Ce geste lui plut, souple, gracieux, puissant et très efficace. Il se laissa venir en avant, la bouteille toujours en bouche. Pour ne pas avoir le bras tordu, il passa sa main de son torse à son épaule qu'il pinça un peu, admiratif de ses muscles. Bien qu'il soit proche de lui, Shen fit de son mieux pour ne pas coller son bassin contre le sien, ni son torse pour ne pas l'éveiller à nouveau.

Mais Orphée n'avait pas besoin de ça, ses mains se faufilèrent discrètement sous son haut pour caresser sa peau. Les yeux de Shen se fermèrent sans qu'il ne puisse s'en empêcher. Ce contact plutôt simple était si bon, si doux... Une nouvelle vague de frisson l'assaillit. Il se décida enfin à le regarder dans les yeux, jouant d'une main avec sa bouteille en verre sur le comptoir.

- Pourquoi ne pas t'avoir repoussé là-bas... Pourquoi ne pas te repousser ici... Commença Shen, sûr de lui. Tu poses trop de questions.

Sa main contre son bras passa dans son cou pour caresser les quelques mèches de cheveux qui y tombaient et il attendit sagement qu'Orphée dépose son verre pour enfermer sa nuque dans son bras. Il réduisit à néant les derniers centimètres qui les séparaient et écrasa ses lèvres contre les siennes, soupirant presque de soulagement tant il en avait eu envie !
Il lâcha sa bouteille et ramena son autre main dans ses cheveux, sortant déjà sa langue pour caresser ses lèvres pleines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Jeu 20 Nov - 10:57


Il adorait ce contact. Il avait l'impression qu'un flux électrique continu se derversait dans ses muscles et ses veines partout où Shen l'avait touché. Il n'en pouvait plus. Il avait besoin de sa chaleur, de son contact, de son étreinte. La prise d'Orphée sur la hanche de Shen se fit plus ferme et cette fois, il ne se contint pas et passa sa main entière sous le t-shirt afin de caresser cette peau qu'il avait senti sous ses paumes plus tôt. Les bribes des gémissements proférés par Shen lui revinrent et Orphée sentit son souffle se faire plus court. Il finit rapidement son verre et le garda entre ses doigts sans quitter l'être sensuel qu'il tenait près de lui. Si quelqu'un leur prêtait attention, il n'aurait pas été difficile de deviner ce qu'il se tramait entre eux : leurs corps étaient trop proches, l'atmosphère trop électrique et leurs regards en disaient long sur ce qu'ils souhaitaient. Un sourire en coin, malicieux et mutin, étira les lèvres d'Orphée.

- Fais moi taire, articula-t-il en lorgnant désormais sans pudeur sur les lèvres qui lui faisaient face.

Il avait posé son verre et sa main désormais libre avait trouvé une place sur la joue de Shen ; ses lèvres s'étaient rapprochés de celles de son vis-à-vis mais ce fut ce dernier qui l'embrassa en premier. Orphée crut s'évanouir tant son coeur battait fort. Il résonnait dans ses tempes et raccourcissait son souffle déjà manquant. Qu'importe, il préférait se concentrer sur la langue qui s'insinuait déjà entre ses lèvres pulpeuses et les doigts qui fouillaient dans ses cheveux.

Loin d'être passif, le jeune homme combla l'espace restant entre eux et serra impunément leurs corps alors que sa main glissa de la joue de Shen jusqu'à son cou -il le touchait enfin, ce cou qui l'avait fait fantasmer quelques minutes plus tôt- et l'autre s'insinua sous son haut pour qu'il puisse poser sa paume chaude et large dans la cambrure de son Owner. Le rapprochement de leurs corps rendait fou Orphée, la musique lui faisait perdre pied et le baiser torride l'excitait. Il ne s'en cachait pas et laissait son corps réagir à sa guise, soupirant lascivement contre les lèvres de Shen lorsque celui-ci daignait se reculer. Evidemment, ce laps de temps ne durait jamais longtemps : Orphée s'assurait à chaque fois de revenir l'embrasser avec plus d'ardeur et de fièvre que précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Jeu 20 Nov - 11:27

Enfin... Enfin, il sentait la langue d'Orphée contre la sienne, la caressant avec empressement. Shen ne parvenait plus à se concentrer, la doll était partout autour de lui, dans son dos, dans ses bras. Trop de sensations se manifestaient à la fois et il ne sut quoi ressentir en dehors de l'excitation.
Les mains d'Orphée dans son dos le faisait frissonner et il se collait plus à lui, si encore c'était possible. Tous les sens en éveil, il s'écarta finalement de lui pour reprendre son souffle, plantant son regard désireux dans celui tout autant fiévreux d'Orphée. Ce dernier revint cueillir ses lèvres et cette fois, Shen contrôlait déjà plus ses émotions, gémissant contre ses lèvres sans aucune retenue. Les doigts du blond partirent dans son cou, une zone particulièrement érogène chez lui, et il pencha la tête, lui laissant ainsi autant de place possible pour le caresser et donner plus d'intensité au baiser.
Il avait envie de sentir ses lèvres dans son cou et avait aussi envie que ses mains continuent leur exploration. En revanche, le côté un peu trop actif d'Orphée l'agaça et il l'écrasa contre le comptoir, venant se coller à lui. Ses mains qui étaient toujours dans ses cheveux descendèrent sur ses épaules puis son torse et enfin ses hanches. Il lui mordit la la lèvre et s'écarta un peu, donnant, au passage, un coup de langue sur sa bouche rougie.

- Touche moi... Ordonna-t-il contre son oreille avant de lécher son lobe.
Comme pour l'encourager, Shen appuya douloureusement son bassin contre le sien, donnant des petits coups imperceptibles mais il était certain qu'Orphée pouvait facilement les sentir.

Shen commençait réellement à perdre pied et il lui fallut un élan de lucidité pour qu'il s'écarte la doll. Pour ne pas qu'il interprète mal ce geste, Shen déposa un rapide baiser contre ses lèvres et prit sa main. Ils traversèrent toute la pièce bondée, se faufilant entres les danseurs en sueurs, jusqu'à un coin sombre de la boîte.

Aussitôt arrivés, Shen le poussa un peu contre le coin du mur et passa ses mains sous son haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Jeu 20 Nov - 11:42


Le comptoir dans son dos lui faisait mal mais cette douleur était bien peu comparée à celle causée par la frustration de ne pas sentir plus son Owner. Il était contre lui mais ce n'était pas assez alors dans un geste empreint de désespoir, Orphée agrippa fermement la nuque de Shen pour l'empêcher de fuir, pour le forcer à prolonger ce baiser, pour le sentir contre lui, pour le toucher tout simplement. Ses lèvres étaient en feu, plus pulpeuses que d'ordinaire à cause des baisers échangés, plus rougies aussi. Et bientôt, ses joues vinrent faire concurrence à sa bouche purpurine. Bouger ainsi contre lui... Shen voulait sa mort. Il en fut persuadé lorsqu'il s'échappa  sa prise pour s'éloigner. D'abord, Orphée ouvrit la bouche, prêt à s'excuser, pensant avoir fait quelque chose de mal, mais rapidement, il réalisa que Shen ne faisait que l'entraîner plus loin sans même lui avoir laissé le temps d'obéir à son ordre.

Le mur avait remplacé le comptoir et bien que la surface soit dure, elle était beaucoup moins douloureuse que la précédente.

- Shen..., implora-t-il, le dos cambré sous le désir.

Il voulait le sentir à nouveau contre lui. D'un geste autoritaire, Orphée agrippa les fesses de son aîné et le ramena contre lui pour dévorer langoureusement son cou de baisers -il avait compris que cette partie était très sensible. Il embrassait et mordait chaque morceau laissé à l'abandon quelques secondes avant tout en pressant et massant ces fesses qu'il tenait entre ses mains tremblantes. Jamais il n'aurait pensé que la situation dégénèrerait à ce point mais il ne s'en plaignait pas, loin de là ; Orphée ne s'était pas senti aussi fébrile depuis longtemps et il devait admettre que Shen l'excitait plus que de raison.

- Touchez moi..., gémit-il contre le cou de son maître.

Il n'osait pas relever la tête, il savait que son regard n'avait plus rien de digne, que la seule lueur qui l'animait était teintée de luxure, il savait que ses lèvres étaient humides et tremblantes et que ses joues étaient rougies d'excitation. Il n'avait pas honte mais préférait s'occuper du cou et des clavicules de son acheteur plutôt que perdre inutilement du temps à contempler cet homme avec qui il vivait désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Jeu 20 Nov - 13:13

Un sourire prit place sur son visage quand Orphée l'appela ainsi. Il n'avait jamais aimé son prénom mais dieu qu'il devenait beau quand il sortait de ses lèvres avec cette voix...
Cette même voix qu'il avait envie d'entendre gémir. Avant qu'il n'ait eu le temps de se rapprocher de lui-même, Orphée avait empoigné ses fesse et les malaxait sans gêne. Shen non plus ne savait pas à quel moment il s'était laissé allé au point d'en arriver là mais lui non plus ne trouvait pas ça désagréable.

Surtout que les dents d'Orphée dévorait son cou le faisait gémir plus distinctement et plus fort, le gênant presque. Il rejetta la tête en arrière pour lui laisser un maximum de place et aggripa ses cheveux, les tirant comme s'ils étaient le seul moyen de ne pas perdre pied.

La voix d'Orphée se fit à nouveau entendre avec une demande qui fit trembler Shen de désir. Ce dernier ne se fit pas prier, passant ses mains sous sous son t-shirt noir pour toucher sa peau.

Il caressait d'abord sa peau avec le plat des mains mais finit par vouloir s' y accroché, le griffant au passage. Il remonta ses mains le long de son dos et attrapa ses épaules pour se soutenir alors qu'il partait à le recherche de sa bouche.

Il avait l'étrange impression que ça ne lui suffisait pas, que ce n'était pas assez... Qu'importe jusqu'où ils iraient, il ne serait jamais satisfait car il faudra toujours qu'il se sépare à un moment.

Or, en cet instant, tout ce qu'il voulait était de le toucher, sentir sa peau contre ses mains, contre la sienne, ses lèvres parcourir tout son corps.

Quand enfin, il trouva la bouche d'Orphée, il attrapa sa lèvre inférieure entre ses dents et le tira à lui.
- Regarde moi... Soupira t-il.
La musique s'était arrêtée pendant un instant sous les cris de désapprobations des danseurs mais Shen ne le remarqua même pas, trop occupé avec Orphée.

Elle ne reprit qu'au moment où il écrasa son bassin contre le sien comme précédemment. Mais cette fois, ses mouvements étaient plus souples, plus explicite. Il faisait de larges vas et viens contre Orphée, les mains maintenant autour de ses hanches pour se soutenir, le regard plein de sous-entendus ancré dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Jeu 20 Nov - 14:00


Orphée n'entendait plus que les gémissements de Shen, leurs soupirs et le son des succions qu'il effectuait dans son cou. La musique ne l'atteignait plus et son monde entier se résumait à cet homme qui, en quelques regards, l'avait soumis à lui, avait anihilé toute volonté de rébellion et avait fait de lui ce qu'il était à cet instant. Il ne le réalisait que maintenant, perdu dans le plaisir qu'il ressentait, mais il était totalement à lui depuis qu'il avait posé son regard sur lui, depuis que son odeur l'avait enivré.

Ses frissons ne cessaient pas, attisés par les caresses prodiguées par le responsable de son état, Orphée ne contenait pas ses râles et osa même laisser ses gémissements se faire entendre lorsque les caresses devinrent griffures. Voir Shen dans cet état le rendait fou. Les lèvres pressées contre les siennes l'incitait à répondre avec plus d'ardeur au baiser et rapidement, Orphée libéra les fesses qu'il maltraitait pour enfouir une main dans les cheveux sombres de Shen, mordillant et suçcant sa lèvres inférieure avant que le susnommé ne fasse de même. Obéissant à son ordre, le jeune homme ouvrit les yeux et dévoila son regard à son Owner, le soutenant avec peine. Il voulait clore ses paupières à nouveau pour pouvoir se concentrer pleinement sur ce qu'il ressentait. Mais alors qu'il allait parler, la musique se coupa et Orphée eut l'impression que son souffle s'était éteint en même temps. Le monde entier venait de disparaître. Ses oreilles sifflaient et son coeur lui faisait mal. Il ne voyait que Shen. Il avait l'impression d'être enfermé dans une bulle silencieuse où seuls eux existaient et il retint sa respiration, ne bougea même plus, par peur de briser cet instant si parfait.

Lorsque la musique repartit, il s'autorisa à respirer mais rapidement, il eut à nouveau le souffle coupé et fut obligé de clore ses paupières tout en rejetant son visage en arrière. Bon sang... Shen se frottait indécemment contre Orphée et lui répondait de manière bien plus que positive à ses déhanchés : il venait de glisser une cuisse entre celles de son Owner pour augmenter la friction entre eux. Il n'avait pas pu soutenir son regard et, au prix d'efforts surhumain, parvint à redresser la tête pour ancrer ses prunelles dans celles incandescentes de Shen.

Ses mains, auparavant sagement posées sur les épaules de son aîné, glissèrent sous son haut pour caresser à nouveau son dos et son torse qu'il griffa pour se venger alors qu'il appuyait en même temps son front contre celui de Shen. Le souffle erratique d'Orphée mourait contre les lèvres de son vis-à-vis et ses gémissements et râles n'étaient audibles que d'eux deux. Il ne tiendrait pas le rythme, il fallait partir le plus vite possible : Orphée avait besoin de ne faire qu'un avec celui qui allait devenir son amant. Il était certain que s'il restait dans cet état, il risquait d'en mourir.

- J'ai envie de toi... Rentrons, je t'en prie..., gémit-il à l'oreille de Shen.

Il recula ensuite son visage et vola un baiser au jeune homme avant de se blottir contre son cou pour l'embrasser avidement une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: La danse est union. Ven 21 Nov - 9:20

Shen sourit face à la réaction d'Orphée quand leur bassin se frottaient l'un contre l'autre et le trouva tout simplement magnifique avec cette expression de plaisir. Sans pouvoir s'en empêcher, il fonda sur son cou pour le dévorer, le suçotant bruyamment et maintenant sa tête en arrière d'une main, l'autre toujours sur sa taille.
Il ne le relâcha que quand Orphée glissa une jambe entre les siennes, accentuant le frottement contre son entre-jambe. Lui aussi, rejeta la tête en arrière avec un puissant râle. Sans qu'il ne s'en rende compte, les mains du blond était reparties sous son t-shirt et le griffait ce qui lui fit rouvrir les yeux, plantant son regard dans le sien.
Tout en le fixant, Shen lécha ses lèvres d'un air gourmand. Il en voulait plus. Orphée aussi.

D'ailleurs, ce dernier exprima son envie d'une façon qui fit frissonner Shen. Avec de simples mots, il avait réussi à lui faire avoir une nouvelle dose d'adrénaline dans le sang. Il voulait aussi rentrer mais se séparer de ce corps si chaud et réceptif allait le tuait. Les baisers d'Orphée dans son cou ne l'aidait pas vraiment à se décider non plus...

Shen le repoussa gentiment et fit demi-tour sans prendre la peine de tenir Orphée, sachant pertinemment que ce dernier ne le perdrait pas dans la foule.


Dans le taxi, Shen, un peu plus calme mais toujours excité secouait son t-shirt dans le but de ressentir un semblant d'air contre sa peau qui avait l'air d'être en surchauffe. Pourquoi maintenant et aussi brusquement ? Il ne lui aura pas résisté longtemps. Mais plus il y pensait, plus il se disait qu'il s'en fichait. Une attirance plus que réciproque s'était formée entre eux, autant en profiter. De plus, l'alcool -bien qu'ils n'aient bu que quelques verres- devait avoir sa part aussi dans cette situation...
Plus doucement que précédemment, Shen se pencha sur Orphée assis à côté de lui à l'arrière, et posa sa bouche dans son cou. Sa main se posa sur sa mâchoire ; ayant pris le temps de caresser son torse au passage et il laissa traîner ses lèvres là, à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La danse est union.

Revenir en haut Aller en bas
 

La danse est union.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1er FESTIVAL DE DANSE ORIENTALE À LA RÉUNION
» L'IA2 l'Institut des arts Ismaël ABOUDOU - île de la Réunion
» Votre salle de danse
» Le saidi : danse de la haute-égypte.
» La danse PUNDA = bêtise,epekisami na RDC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Soho 蘇豪 :: La boîte de nuit-