le nom de l'image
« A glow of a new wonderful Friendship »


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 « A glow of a new wonderful Friendship »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Doll

avatar
I am
Messages : 21
Date d'inscription : 31/08/2014


MessageSujet: « A glow of a new wonderful Friendship » Dim 21 Sep - 4:35

« A glow of a new wonderful Friendship »

Private Blossom
• aux environs de 22h40 •


Le jeune homme regarda tout autour de lui, totalement perdu et un peu inquiet car tout semblait être si étrange dans cet endroit. On lui avait donné des documents qui avaient l'air bien importants, qu'il devait normalement apporté à des clients du Private Blossom qui étaient venus choisir des Dolls. C'était bien gentil, mais venir aussi tard... Du coup, c'était les Dolls eux-mêmes qui finissaient par s'occuper de ses gens, riches et hautains, futurs "acheteurs" des jolies personnes qui allaient sûrement finir en objet à tout faire ou en objet sexuel, voir les deux. Sympa.

Kyu Shin se gratta un peu la nuque, ne sachant pas réellement où pouvait bien se trouver la fameuse salle VIP où deux mafieux s'étaient installés, attendent patiemment qu'on leur apporte des informations sur les jolies poupées de l'agence représentée par de sublimes fleurs de cerisiers.

Le Coréen fit la moue, resserrant les dossiers contre son torse, continuant de marcher droit devant lui. Il tenta de lire ce qu'il y avait marqué sur les panneaux qui étaient censé lui indiquer chaque salle ou étage, mais non, lui était Coréen, et ne savait pas lire un mot Chinois. Enfin si, quelques uns, comme "toilettes" ou alors "mafia" mais ça ne servait à rien dans une telle situation. Le pire dans tout ça, c'était qu'il était tout seul dans les couloirs du bâtiment, ce qu'il ne comprenait pas vraiment d'ailleurs. Mais c'était tout de même un peu compréhensible, vu l'heure. La plupart des employés étaient rentrés chez eux après tout, laissant les Dolls et les quelques travailleurs de nuit seuls dans l'immeuble, appartenant entièrement à l'entreprise qu'était Private Blossom.

Enfin voilà, Kyu Shin était toujours autant perdu que quelques minutes auparavant, rien ne pouvait l'aider et il hésitait à retourner en arrière. En vrai, il ne voulait pas du tout se faire rouspéter par la vieille dame qui lui avait donné les documents. Pas le choix, il fallait se lancer, n'est-ce pas ? Il devait au moins essayer de les trouver pour de vrai, dans un premier temps. Et s'il n'y arrivait vraiment pas, alors il accepterait de se faire engueuler. Puis de toute façon, ce n'est pas comme s'il pouvait comprendre les paroles de la vieille employée, alors tant pis.

Alors le jeune homme monta à l'étage où la plupart des réunions se passaient et commença à toquer à ces dernières. Elles se retrouvaient soit fermées, soit ouvertes mais totalement noires et inoccupées.
Bientôt, le jeune Coréen se sentit paniquer. Ce n'était pas bon du tout de faire trop attendre des membres de la Mafia, légèrement bourrés et en plus armés. Il tenait à sa vie tout de même, c'était bien pour ça qu'il s'était vendu à l'entreprise aux jolies fleurs de cerisiers afin de pouvoir avoir une chance un jour, de rembourser ses dettes. Ou plutôt celles de son stupide père. Il voulait sauver sa peau, et surtout celle de sa génitrice, travaillant durement dans un quartier peu riche d'Hong Kong.

Arrivé au bout du couloir, il aperçu de la lumière dans l'une des pièces et toqua à celle-ci avant de pénétrer à l'intérieur, découvrant alors deux hommes assit sur les fauteuils, un verre d'alcool à la main. A côté d'eux, se trouvaient trois autres personnes, très certainement deux Dolls - Kyu Shin pouvait légèrement les reconnaitre - et puis le secrétaire crétin de l'un des hommes « d'affaires ». Ces derniers relevèrent la tête vers lui, l'observant intensément, gênant fortement le garçon qui se mit à rougir malgré lui.

« Hum... Je... » commença le petit brun mais il se tût rapidement, ayant oublié que les gens ici, ne comprenaient pas sa langue natale. Et merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2014


MessageSujet: Re: « A glow of a new wonderful Friendship » Mer 15 Oct - 3:02

Le moment était venu. Il était à présent temps que le tatouage qu'arborait Liang prenne un sens. Enfin, un sens s'il en avait vraiment un. Il n'avait pas encore pris pleinement conscience de sa condition de Doll et n'osait pas se l'admettre. Aucun Owner ne s'était présenté à lui, jusqu'à ce jour. Alors qu'il se pensait à l'abri d'un quelconque propriétaire pour encore un moment, on était venu le trouver pour lui donner une heure et un lieu afin de rencontrer cet homme dont il ne connaissait rien et dont il allait devenir l'entière propriété. Dans cette pièce sombre et somptueuse , entouré par quelques uns de ses semblables et d'autres des leurs il pensait à ce qu'il était en train de vivre. Sa liberté lui avait été enlevée. A partir de l'instant où il signerait négligemment le papier posé sur la table basse, il deviendrait un simple objet de consommation, exclusivement dévoué à son maître. Au fond de lui, il espérait sincèrement que ce dernier ne soit pas un de ces hommes violents et rabaissant, car il n'en avait vraiment pas besoin.
La conversation entre ces deux Owner s'éternisait et l'ennuie commençait à l'envahir, manquant de le faire bailler. Il avait entendu dire que les riches parlaient énormément, mais il ne ce serait pas douté que ce serait à ce point. De plus, il ne comprenait rien à leur charabia. Il voulait simplement signer ce fichu bout de papier une bonne fois pour toute et mettre fin à cette terrible attente. Alors que son esprit vagabondait d'objets en objets, la porte s'ouvrit, interrompant la discussion des hommes d'affaire, révélant un jeune homme qui avait l'air peu sur de lui. Ce visage, Liang l'avait déjà vu quelque part. Il était, lui semblait-il, une autre Doll, un coréen. Pas une fois il n'était parvenu à entendre sa voix. Des rumeurs disaient qu'il ne parlait pas un mot de chinois, et se confirmèrent lorsqu'il tenta de prendre la parole dans un magnifique coréen, du moins, c'est ce que compris Liang qui n'en parlait que quelques mots. Il le toisa un instant, l'observant, et ne pu s'empêcher de remarquer sa gêne. Il semblait être en situation délicate. En âme charitable qu'il était, le jeune chinois se leva maladroitement et fit quelques pas en sa direction. Il portait des papiers et dossiers en tout genre, nécessaires à l'achat, que Liang lui pris délicatement, lui venant en aide.

- Oh tu les a apporté ? Merci beaucoup.

Il lui sourit doucement, ayant un peu pité de son air dépité et totalement perdu. Il ne savait même pas s'il venait de comprendre ces simples mots. S'il en avait l'occasion, il pourrait peut-être essayer de lui apprendre quelques bases de la langue locale car il avait l'air d'en avoir grand besoin. Et puis, après tout, ils pourraient se lier d'amitié, ce n'était pas de refus dans ce monde où leur humanité leur était presque enlevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 21
Date d'inscription : 31/08/2014


MessageSujet: Re: « A glow of a new wonderful Friendship » Jeu 16 Oct - 1:57

Les deux hommes habillés tout en noir ne cessaient plus de le regarder et Kyu Shin ressentait l'envie de s'enfuir à toute vitesse. Mais bien vite, l'autre Doll de la pièce se rapprocha de lui et lui dit quelques mots en Chinois, quelques mots qu'il comprit heureusement. Il lui fit un petit sourire et voulu s'en aller mais l'un des Owner l'interpella. Le garçon fut effrayé de devoir rester avec eux car il ne comprendrait pas de toute manière, et il avait peur que l'un des deux le demande comme Doll. Kyu Shin se mordilla la lèvre et se retourna doucement, lui lançant un regard interrogatif. Cependant il ne dit rien du tout, car que vouliez-vous qu'il dise de toute manière. Un peu intimidé par toute la situation, il se cacha inconsciemment derrière l'autre jeune homme. Il lui faisait confiance très étrangement, comme s'il y avait ce quelque chose dans le regard de son camarade. Eh oui, en réalité ici, personne ne pouvait se faire confiance. Les gens étaient capables de tout, absolument de tout, pour se sortir des ennuis qu'étaient les dettes. Les dettes, l'argent à retourner à la Mafia, le danger de mort si on s'enfuyait car après tout, les personnes qui travaillaient pour la Mafia arrivaient toujours à vous retrouver. On ne savait pas comment mais oui, ils y arrivaient avec une certaine facilité effrayante.

Kyu Shin s'approcha des deux hommes, assis sur de confortables fauteuils... L'un d'eux reposa son verre d'alcool et eut un sourire en coin qui se dessina sur ses lèvres. Puis il se leva pour tourner autour du jeune Coréen, qui sentit ses muscles se tendre. Il se devait de rester droit car sinon le mafieux ne pourrait pas l'observer correctement. N'était-ce pas trop dégoûtant tout cela ? Les gens osaient... non, s'amusaient à vous regarder de tous les côtés comme de simples objets, comme des moins que rien, des choses que l'on peut simplement acheter avec de l'argent. Comme si le monde fonctionnait de cette façon... Du moins ici, au Private Blossom, c'était ainsi, et c'était triste. Cette idée donna quelques frissons à l'adolescent qui sentit également les larmes lui monter aux yeux, et l'envie de gratter son tatouage jusqu'au sang. Il n'avait pas voulu une telle vie, il n'avait pas voulu qu'on l'observe telle une bête en cage dans un zoo. Il était un homme, un être humain ! Et son camarade également, qui normalement, s'appelait Liang, d'après ce qu'il avait vu sur les dossiers.

« Ne me regardez pas comme ça » dit-il avec un ton méprisant et dégoûté. Et heureusement que les hommes ne comprenaient pas le Coréen car sinon il aurait eu pas mal de problèmes avec eux, et avec l'agence. Puis après ça, il se tourna vers le fameux Liang et lui lança cette fois-ci un regard qui voulait dire « Sauvons-nous d'ici »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2014


MessageSujet: Re: « A glow of a new wonderful Friendship » Sam 25 Oct - 5:26

Le coréen était sur le point de s'en aller quand soudain, un des potentiels Owner l'interpella. Il avait plus l'air effrayé et perdu qu'autre chose, ne comprenant surement pas pourquoi on l'obligeait à rester plus longtemps. Liang l'observait, il voulait l'aider, mais ne savait pas vraiment comment faire. Il était comme lui, une future Doll qui n'avait rien demandé à personne, et de ce fait avait l'impression de le comprendre mieux que personne, malgré la barrière de langue.
Liang sentit le jeune coréen se cacher légèrement derrière lui, comme à la recherche de réconfort, avant de s'avancer au milieu de la pièce, le pas hésitant. Un des deux hommes, qui contemplait déjà le coréen depuis qu'il était arrivé, entrepris  de se lever avant de commencer à tourner autour du jeune homme, le contemplant dans les moindres détails. Le regard qu'il lui portait était particulièrement gênant et humiliant, comme si ce dernier n'était qu'un simple objet en vente, démuni de toute âme et humanité. Liang observait, en silence. Il se sentait terriblement mal à l'aise pour son camarade, et aurait aimé le tirer de ce supplice, cependant, il en était incapable. Jamais il n'oserait se rebeller contre ces riches pour qui tout était permis, pourtant, c'était tout ce qu'il désirait. Comment osaient-ils se révéler si cruels ? Sans aucune pitié ? Liang était hors de lui.

Il fut tiré de ses pensées quand soudain, l'autre doll lâcha quelque mots que Liang ne compris pas, dans une pure colère. Il avait osé protester, du moins, c'est ce que le chinois en avait conclu vu le ton que ce dernier avait pris. L'homme avait arrêté de le toiser, choqué par l'audace et l'irrespect de la Doll qu'il avait sous les yeux. Jamais il n'aurait du faire ça, c'est ce que pensait Liang, cependant, il n'avait pas l'air de regretter ses paroles, incompréhensibles par tous et fort heureusement pour lui.

Le silence régnait désormais dans la pièce. Le coréen dont Liang ignorait toujours le nom lui lança un regard particulier que jamais il n'avait vu auparavant. Sans plus d'explications, son camarade se rua vers lui avant de lui agripper le poignet et l’entraîner hors de la pièce. Le chinois fut trop surpris pour réagir et ne comprenant pas ce qui était soudain passé par la tête de son éventuel "ami", se laissa faire sans protester. Il était choqué par l'audace du dernier, et à la fois admirateur, car jamais il n'aurait eut le cran de faire une telle chose. Ce coréen n'avait décidément peur de rien, et Liang aimait ça. Enfin quelqu'un qui osait aller contre Private Blossom et son fonctionnement et qui ne se laissait pas faire contrairement aux autres.

Ils courraient dans les grands couloirs sombres de l'agence et pouvaient entendre derrière eux les pas de ces riches mécontents, certainement à leur poursuite. Le coréen agrippait le poignet de Liang de plus en plus fort, ne voulant pas ralentir le rythme de leur course effrénée. Liang respirait de plus en plus difficilement à chaque pas et prenait sur lui pour ne pas freiner subitement. C'est au détour d'un couloir qu'ils se réfugièrent dans une pièce dans laquelle il n'était jamais entré avant, semant derrière eux les hommes qui contrairement à eux ne savaient pas se situer dans l'agence.
C'était une salle vide et sombre qui ne devait jamais servir. Reprenant son souffle petit à petit, Liang brisa le silence entre eux :

- Je m’appelle Liang, et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 21
Date d'inscription : 31/08/2014


MessageSujet: Re: « A glow of a new wonderful Friendship » Sam 3 Jan - 5:43

Il n'arrivait pas à croire ce qu'il venait de faire. Il allait avoir de gros problèmes, et en plus de ça, il avait entrainé une autre personne dans ses bêtises. Il allait devoir trouver une bonne excuse pour les supérieurs. Kyu Shin se mettait déjà à réfléchir et paniquer en même temps, rien n'était assez bon pour l'excuser. Ils n'allaient pas le vendre pour avoir fait ça n'est-ce pas ? Ou alors le punir en l'envoyant dans les maisons closes d'Hong Kong ? Ah... ils étaient capables de tout. Le jeune Coréen le savait bien, mais il n'avait pas pu s'empêcher de fuir. Parce qu'il était tout simplement incapable d'accepter ce qu'on leur faisait, comment on les voyait et comment on les traitait. Ils n'étaient pas des déchets, ni des jouets, mais des êtres humains. Alors bien sûr qu'il ne supportait pas toute ces histoires.

La voix du jeune homme en face de lui le réveilla et il quitta le monde de ses pensées pour cligner bêtement des yeux. Il n'avait pas vraiment écouté, et ne savait pas trop s'il avait bien compris ou non.
Mais qui ne tentait rien, n'avait rien.. alors il se lança « Hum... Je... Toi Liang ? Moi je m'appelle Kyu Shin » dit-il doucement en articulant au maximum.
Il devait paraitre un peu ridicule, mais après tout, ce n'était que comme ça que les gens pouvaient le comprendre. C'était toujours mieux que rien du tout.

Le jeune Doll regarda tout autour de lui, puis trouva enfin l'interrupteur pour allumer les lumières, qui l'aveuglèrent un moment.
Ils se trouvaient dans une pièce qui servait un peu de fourre-tout. On pouvait y voir des cartons, sûrement remplis de documents importants, des vêtements par-ci par-là, des broutilles. Oui, vraiment de tout et n'importe quoi.
Cet immeuble était si immense que même certaines salles ne servaient à rien. C'était ridicule. Et dire que Private Blossom avait encore plus que ce simple bâtiment. Tout cet argent qu'ils gagnaient était certainement illégal, ou gagné grâce à des choses vicieuses qu'ils avaient dû faire.
C'était ça que Kyu Shin ne pouvait pas supporter. A cause de ces gens, des imbéciles comme son père tombaient dans des pièges, fonçaient même dans la gueule du loup, et eux tout puissants, en jouaient, en profitaient. Des centaines de gens finissaient enfermés ici, à jouer les poupées après avoir abandonné leurs droits et leur dignité. D'autres... étaient déjà décédées. Bref, ce monde dans lequel il vivait était égal à l'Enfer.

« Je... Je suis désolé pour... ça » marmonna-t-il enfin en osant regarder Liang dans les yeux. « J'espère que... toi ne va pas avoir problèmes »
Si c'était le cas, alors le Coréen ne se pardonnerait jamais, surtout que le Chinois avait l'air si gentil... S'il se faisait punir à cause de lui...
Kyu Shin soupira longuement, fermant les yeux. Il massa sa nuque, il en avait mal à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « A glow of a new wonderful Friendship »

Revenir en haut Aller en bas
 

« A glow of a new wonderful Friendship »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MANGA] TOTO the wonderful adventure
» It's a wonderful life, de Frank Capra
» Un retour à la télévision ? (The Wonderful Maladys)
» Toto, The Wonderful Adventure [OSADA Yuko]
» [Tokyo Disneyland] "Nightfall Glow"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Central District 中環 :: Private Blossom-