le nom de l'image
I saw fireworks closing the eyes


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 I saw fireworks closing the eyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: I saw fireworks closing the eyes Mar 3 Mar - 6:27

C'est le grand jour.

Alors que l'horloge indique huit heures du soir, je fais une dernière vérification. Le repas et le gâteau, c'est bon. Les cadeaux aussi. Je me tourne vers le miroir pour y observer mon reflet, cherchant à vérifier si je suis présentable. J'ai enfilé un tee-shirt noir à manches longues et un jean sombre. Je pense que c'est suffisant, Raven m'a déjà dit qu'il préférait mes vêtements simples, plutôt que mes costumes du boulot.

Je ne retiens pas un sourire en y pensant. Raven...Voilà cinq mois que nous sommes ensemble. Beaucoup de temps à passé depuis notre premier baiser échangé au parc, et pour tout dire, ce souvenir ne m'a jamais quitté. Nous en avons pourtant échangés d'innombrables, après celui-là. Notre relation s'est terriblement adoucie. Il nous arrivent de nous disputer, mais pour des sujets futiles, rien à voir avec la violence de nos enguelades d'avant. Là, ce sont vraiment des broutilles, et quand on se chamaille, ça ne dure jamais très longtemps.

Par contre...Nous ne sommes jamais allés...Jusqu'au bout. En même temps, malgré les occasions, ce n'est jamais le bon moment. Mais ce n'est pas grave, chaque chose en son temps.
Mais il y a une chose que j'ai l'intention de changer. Je n'ai jamais dis à Raven que je l'aimais. Je lui ai dis plusieurs fois "je t'adore", mais jamais de "je t'aime". Du moins, pas explicitement. Je m'efforce de le lui montrer, et je lui ai déjà fais des déclarations, mais pas en utilisant ces mots-là. Pourtant, je les pense.

Je suis follement amoureux de lui.

Mais à chaque fois que j'essaie de le lui dire...Ma timidité reprend le dessus. C'est mon premier amour, alors ça m'arrive facilement de paniquer, même si j'aime le taquiner. Mais quand il s'agit de moi...
Je me rappelle avoir essayer de lui dire un jour, mais mes bégaiements répétés de "Je-je-je...T'...Je t'..." on finit par le faire rire. Il était tellement beau que j'ai fini par rire avec lui, sans finir ma phrase. Je suis certain qu'il a comprit...Mais, j'ai très envie de le lui dire.

Et je le ferais. Ce soir.

Enfin, pour ça, il faudrait qu'il soit là. Je l'imagine parfaitement, seul et inquiet, dans la voiture avec mon chauffeur. Tous les soirs, nous rentrons ensemble, après nos travaux respectifs. En tant que tatoueur, il commence à se faire connaître, alors il a beaucoup de clients. Et moi, j'ai une entreprise à faire tourner, alors nous finissons souvent tard, tous les deux. Mais nous rentrons ensemble.
Sauf ce soir.
Sans le prévenir, je suis rentré en avance, et j'ai demandé au chauffeur de lui mentir, en lui disant que j'étais de mauvaise humeur, ce pourquoi je n'avais pas fais le trajet avec lui. Le pauvre, il doit se demander ce qu'il se passe. Je l'attends de pied ferme pour lui expliquer.

Je me retourne vivement en entendant la porte s'ouvrir, et reconnait mon petit ami. Sans attendre, je lui lance un sourire radieux, tout en m'approchant :

« Bonsoir ! »

J'enroule mes bras autour de son cou, profitant de sa surprise pour lui voler un baiser. Après quelques secondes, je détache mes lèvres des siennes, et pose mes mains sur son torse, sans le quitter des yeux :

« Je suis désolé si je t'ai inquiété, mais je ne voulais pas que tu te doutes de quoi que ce soit. »

Je suis rassuré de voir qu'il ne m'en veux pas. Au contraire, il a ce joli sourire qui le rend si beau, et je glisse mes doigts dans les siens pour l'inciter à me suivre dans la pièce d'à côté. là, dans la salle à manger, il découvre le repas sur la table, bien garni. Tout ce qu'il aime, exprès. Aujourd'hui, c'est son jour. Il mérite le meilleur.
Et pour le dessert, un énorme gâteau avec des bougies n'attend que lui. Il est sur la table aussi, les bougies éteintes pour l'instant. On les allumera le moment venu. Je me tourne vers mon tatoueur avec un sourire, et souffle :

« J'ai quelque chose à te donner avant le repas, tu peux fermer les yeux ? »

Alors qu'il s'éxecute d'un air amusé, je sors mon cadeau, que je n'ai pas emballé, et l'enroule autour du coup de Raven avec douceur. Il s'agit d'un collier en argent, avec deux pendentifs. Ce sont deux plaques militaires en argent, en fait. Je trouve que ça lui va particulièrement bien, et je n'ai pas résisté.
Je lui dis alors qu'il peut ouvrir les yeux, afin de les découvrir. Sur la première plaque, il y a la date de notre rencontre, écrite en chiffre romains. Évidemment, à ce moment-là, je venais de faire son acquiscition, alors dit comme ça ce n'est pas forcément un bon souvenir...Mais j'estime qu'il est tout de même très important. Sans ce jour-là, nous n'en serions pas là, si heureux, aujourd'hui.

Et sur la seconde plaque, il y a un corbeau gravé. En référence à son nom.

« Joyeux anniversaire, Raven. »

J'esquisse un grand sourire devant sa réaction, ravi de constater que je ne me suis pas trop trompé concernant ses goûts. C'est toujours ça de prit. Mais encore une fois, avant d'aller manger, j'inspire, un peu tendu, cette fois, en lui disant :

« ...J'ai un autre cadeau pour toi. »

Je prends à nouveau sa main, et ouvre la pièce qui, jusqu'ici, me servait de bureau. La pièce qui est justement pile en face de la chambre de mon petit ami. Je laisse Raven y entrer le premier, afin qu'il découvre la petite chambre qui s'y trouve, à la place de mon ancien bureau. Un lit d'enfant avec des draps bleus, une moquette, une armoire, une veilleuse près du lit et un coffre à jouet, mais vide. Je ne m'y connais pas du tout en jouets, et je préfère que ce soit Raven qui choisisses pour son fils. C'est logique, après tout.
Mal à l'aise, je dégltutis, n'ayant aucune idée de la réaction que Raven va avoir face à ça. Après tout, je ne lui en ai pas parlé, pour lui faire la surprise...Mais peut-être que je suis allé trop loin ? Même si nous sommes ensemble, ça reste dans le domaine de sa vie privée, après tout. Mais je ne voyais pas Xiao Lu vivre ailleurs,  loin de son père une fois sorti de l'hôpital.

« Quand Xiao Lu sortira de l'hôpital...Je me disais que ce serait mieux qu'il vive près de son père. »

J'ose lever timidement les yeux vers lui :

« Est-ce que...Tu es content ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Lun 9 Mar - 8:36


"Je vais t'aimer comme personne ne t'a jamais aimé."

Comme tous les soirs après mon travail, je clos la boutique une fois le dernier client parti et vais rejoindre la voiture qui me ramène à la maison. Souvent Qian m'y attend déjà, et quand ce n'est pas le cas, le chauffeur va alors le récupérer et comme tous les soirs, nous rejoignons son appartement ensemble.
Ce soir, je rejoins donc la voiture comme toujours néanmoins, je me trouve un peu surpris et aussi déçu de ne pas y trouver Qian... Je questionne alors le chauffeur pour lui demander si nous allons le chercher, mais à ma plus grande surprise, celui-ci m'annonce que je rentre seul car mon petit ami serait apparemment de mauvaise humeur... Aussitôt, j'essaie de questionner le vieil homme pour plus d'info, mais celui-ci me répond à peine, prétendant qu'il ne sait pas... Je finis donc par abandonner et pose ma tête contre la vitre, inquiet... Depuis que nous sortons ensemble, il ne m'a jamais fait de coup comme ça, alors évidemment, je m'inquiète...
A peine sommes nous arrivé que je me hâte de rejoindre l'appartement, usant des clefs qu'il m'a fournit pour entrer... Une fois dans l'appartement, je me hâte de retirer ma veste et mes chaussures pour ensuite aller le rejoindre afin d'être éclairé sur son état...
C'est alors qu'il se tourne face à moi, un sourire radieux au visage qui ne manque de me surprendre... Il s'approche aussitôt et me salue, toujours aussi joviale, venant passer ses bras autour de mon coup pour me voler un baiser... Il n'est absolument pas de mauvaise humeur... ! Il est même réjoui voir un peu espiègle...

« Je suis désolé si je t'ai inquiété, mais je ne voulais pas que tu te doutes de quoi que ce soit. »  


Je cligne des yeux, toujours un peu surpris, ayant du mal à comprendre la situation, puis le laisse me mener jusqu'à la salle à manger. Une fois à l'intérieur de celle-ci, je découvre la table dressée et garnit de quelques plats qui semblent incroyablement appétissant. Mais ce qui attire le plus mon attention, c'est le gâteau visiblement d'anniversaire qui s'y trouve... Sa vision me fait alors soudainement réalisé que c'est mon anniversaire... C'est idiot, mais j'avais oublié... ! Il faut dire que ce n'est pas quelque chose que je fête beaucoup... !
Je comprend alors que cette prétendu mauvaise humeur n'était qu'une mise en scène afin de réaliser cette surprise... Je me tourne alors vers lui souriant touché, prêt à le remercier avant qu'il ne m’interrompe :

« J'ai quelque chose à te donner avant le repas, tu peux fermer les yeux ? »

Je m'exécute alors, un sourire toujours collé à mes lèvres, et sens qu'il passe quelque chose autour de ma tête, devinant rapidement un collier. J’attends alors qu'il me donne le signal et ouvre de nouveau les paupières, mon premier réflexe étant de regarder ce qu'il vient de m'attacher autour du cou. Je saisis alors avec délicatesse les deux plaques de métal entre mes doigts pour observer les inscription qui s'y trouvent. Sur l'une d'elle un corbeau y est délicatement gravé, sans aucun doute en rapport avec mon nom, et sur l'autre, il y a une date. Je le reconnais aussitôt c'est le jour de notre rencontre... Même si ce n'était pas un jour extraordinaire, ça reste tout de même notre première rencontre, sans laquelle nous ne saurions jamais arrivé ici...
Je glisse ensuite doucement mes mains sur sa taille et lui vole un tendre baiser avant de murmurer :

«- C'est magnifique, merci beaucoup mon cœur, ça me touche... 
- J'ai un autre cadeau pour toi. »


Je cligne des yeux surpris, trouvant qu'il me gâte bien que ça me touche beaucoup ! Je le laisse donc me mener jusqu'au couloir, me demandant ce que ça peut bien être.. !
Il ouvre alors la porte de son bureau et se pousse de manière a ce que je puisse voir l'intérieur de la pièce... C'est non sans surprise que je découvre que celle-ci n'a plus rien à voir avec celle que je connaissais... ! A la place d'un bureau, s'étend une chambre visiblement d'enfant...Un lit pour petit avec des draps bleus occupe à présent la place du bureau, et il y a également une armoire et un coffre à jouet...
Je me tourne alors vers mon petit ami, ne cachant pas ma surprise... Ce dernier semble d'ailleurs gêné et déglutit avant de déclarer :

« Quand Xiao Lu sortira de l'hôpital...Je me disais que ce serait mieux qu'il vive près de son père. »

Décidément je vais de surprise en surprise... Je n'arrive pas  croire qu'il ait eu cette attention... ! L'opération de XiaoLu à bel et bien eu lieu mais son séjour post opération à l’hôpital est long... Cependant, il m'est souvent arrivé de me demander comment j'allais m'y prendre lorsque j'allais pouvoir le récupérer... Depuis que nous sommes ensemble, Qian m'a largement soutenu dans cette épreuve, néanmoins, je n'ai encore jamais osé aborder ce sujet avec lui... Ça me fait tellement plaisir qu'il y ait pensé tout seul et qu'il soit prêt à accepter que je vive avec mon fils ici...
Après un petit moment à me remettre de ma surprise, je finis par l'enlacer doucement, posant mon front contre son épaule, les yeux étrangement humide...

« Bien sur que je suis content amour... Tu n'as pas idée du point auquel ça me touche que tu sois prêt à faire ça... »

Je resserre doucement mon emprise sur son corps et hume à plein nez son odeur. Je ne peux m'empêcher de me dire que j'ai vraiment beaucoup de chance de l'avoir... Si il savait comment la perceptive de vivre avec les deux personnes qui comptent le plus pour moi me rend heureux...

« Merci... Merci infiniment pour tes cadeau » je chuchote ces mots en me redressant pour caresser sa joue du bout des doigts.

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mar 10 Mar - 5:05

J'attends patiemment une réaction, un peu stressé à l'idée de sa réaction. Je le cois écarquillés les yeux, et j'espère secrètement que je n'en ai pas trop fait. Pour le coup, je me suis un peu mêlé de sa vie privée...
Mais alors qu'il se tourne vers moi, je me crispe, jusqu'à ce qu'il m'enlace avec douceur. Clignant des yeux, je me détends, alors qu'il pose son front contre mon épaule. Est-ce que ses yeux sont humides d'émotion ? Ça veut dire que j'ai bien fait, alors...?

« Bien sur que je suis content amour... Tu n'as pas idée du point auquel ça me touche que tu sois prêt à faire ça... »

Je rougis doucement, ému et heureux des mots de Raven. Il me sert contre lui, et je profite pleinement de son étreinte, calant ma tête contre son cou pour profiter de l'instant. Je le sens respirer mon odeur et frissonne, tout en souriant.

« Merci... Merci infiniment pour tes cadeaux »

Je frissonne alors qu'il caresse ma joue, et esquisse un doux sourire. Je suis heureux. Ce n'est pas mon habitude de faire des cadeaux aux gens, et encore moins uniquement pour leur faire plaisir. Alors voir Raven heureux grâce à moi...a me rend dingue.

« De rien. Je suis content que ça te plaise....C'est ton anniversaire après tout. »

Avec douceur, je prends sa main, et l'entraîne doucement avec moi :

« On va pouvoir manger maintenant. J'espère que tu as faim. »

Je ris légèrement, et nous nous installons à la table, pour pouvoir enfin manger. J'apprécie cette soirée. J'apprécie chaque instant que je passe à ses côtés, en fait. J'ai l'impression d'avoir enfin un équilibre depuis que nous sommes ensemble, et je chéris cette relation, si précieuse pour moi. La seule qui a de l'importance.
Je n'arrive même plus à être jaloux en pensant à Wan Xie et ce qu'elle a pu partager avec Raven. Aujourd'hui, il m'a choisi en connaissance de cause, en sachant ce qu'il y avait de plus mauvais en moi.
Et là, maintenant, il est en train de rire avec moi, à cette table. C'est tout ce qui m'importe.

Il me raconte sa journée, et je commente, avant de faire pareil avec la mienne. Nous parlons aussi de Xiao Lu, et je lui fais savoir que nous irons le chercher ensemble. Je lui demande avec amusement si son fils aimerait la limousine. Sortir de l'hôpital de cette façon, ça pourrait être plutôt chouette pour un enfant si jeune, non ?

Nous entamons finalement le dessert, un bon gâteau au chocolat et à la chantilly. Je jette plusieurs coups d'oeil à mon petit ami, observant ses réactions. Il est tellement beau quand il sourit...
Et puis,k finalement, après avoir croqué dans sa part, je vois qu'un petit morceau de chantilly reste sur sa bouche.
J'esquisse un petit sourire, amusé par l'image que Raven m'offre de lui. Pour la première fois, je le trouve légèrement enfantin, avec le petit bout de crème sur sa lèvre inférieure. Incapable de résister, je me redresse et quitte ma place pour m'approcher de lui. Avec douceur, je me glisse sur ses genoux, face à lui, et enlace son cou avec un sourire. Je prends rarement de telles initiatives physiques, mais aujourd'hui, c'est son anniversaire. C'est un jour spécial. Et puis, avec tant de joie inscrite sur son visage, c'est difficile pour moi de rester de marbre. J'observe ses yeux d'une profondeur sans limite, sa peau sans imperfection, ses lèvres plus que tentantes, et ses beaux cheveux courts et sombre. Il est tout simplement parfait, pour moi :

« Tu as de la crème sur les lèvres....Tu permets que je te l'enlève ? »

Je souris doucement, et penche lentement la tête pour passer le bout de ma langue sur sa lèvre, afin d'en récupérer le petit morceau de crème. Frissonnant, je ne parviens pas à résister à cette sentation. Je suis tout contre lui...Nos torses sont presque collés l'un à l'autre, alors que je suis assis sur ses cuisses, les bras autour de sa nuque. Avec douceur, je mordille la pulpe de ses lèvres, jusqu'à pouvoir échangé un vrai baiser.

Je veux te rendre fou, autant que toi tu me rends fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mar 10 Mar - 9:16


"Je vais t'aimer comme personne ne t'a jamais aimé."

Après m'avoir montré ces cadeaux dont j'ai du mal à me remettre tant je suis touché, il me même à la salle à manger pour que nous puissions manger. Cette fois aussi je suis de nouveau touché en constatant qu'il a majoritairement choisi des plats que j’apprécie. Je mange donc avec appétit, appréciant la situation, discutant avec lui de tout et de rien, lui comptant ma journée.
Lorsque vient le moment du dessert, il me fait souffler mes bougies, ce qui ne manque pas de m'amuser. Nous entamons ensuite le gâteau que je trouve au passage délicieux.
J’apprécie quand il me parle de XiaoLu en abordant lui même le sujet... Ça me rassure vraiment de le sentir prêt à l'accepter... C'est vrai que c'est une chose face à laquelle il pourrait avoir beaucoup plus de mal... Après tout il pourrait ne pas manquer de lui rappeler ma relation avec Xie avant lui... Et bien que je ne vois pas Qian faire quelque chose qui me blesserait, je suis vraiment heureux que ce soit aussi naturel pour lui.. Je n'ai pas l'impression qu'il se force.. !

Alors qu'il commence lui même à me parler de la sortie d'hôpital de mon fils, je suis un peu surpris de le voir ensuite se lever de table pour contourner celle-ci, me rejoignant. Mais un sourire étire ensuite mes lèvres lorsqu'il vient prend place sur mes genoux. Je passe alors ma main sur sa taille et relève les yeux vers lui.

« Tu as de la crème sur les lèvres....Tu permets que je te l'enlève ? »

Je n'ai même as le temps de passer instinctivement mes doigts sur mes lèvres à cette annonce qu'il se penche et vient passer sa langue sur ma lèvre inférieur, me faisant frémir. Il commence ensuite à la mordiller, me faisant frisonner. Je ne perd pas de temps à entrouvrir les lèvres afin que nos langues puissent se rejoindre, ayant très envie de l'embrasser.
Tout en l'embrassant avec une certaine envie, je pose mes deux sur ses hanches le rapprochant encore un peu plus de moi, frissonnant au contact de son corps si proche du mien.
Après avoir fait danser nos langues un moment, je finis par rompre l'échange pour m'attaquer à sa gorge, suçotant doucement sa peau, attentif aux moindre soupire s'échappant de ses lèvres.
Je ne peux d'ailleurs pas résister à l'envie de laisser une marque sur sa peau pâle et sucrée, signe de mon passage.
Pourtant après quelques minutes à le « torturer » ainsi, je finis par trouver la chaise un peu inconfortable. Je cesse alors mes baisers et demande :

« On va ailleurs ? »
un doux sourire aux lèvres.

Je ne suis pas naif en faisant cette proposition... ! Mais ça va bientôt faire six mois que nous sommes ensemble, alors je pense que nous pouvons le faire... Même si j'appréhende un peu, j'en ai quand même envie, et surtout, je ne veux pas avoir l'air hésitant devant lui, un peu par fierté je dois l'admettre. Mais quoi qu'il en soit, j'ai tout de même vraiment envie de faire passer les choses à l'étape suivante. Et puis après tout, ça a déjà failli arriver d'autres fois, bien que ça ne soit jamais aller jusqu'au bout, alors pourquoi pas ce soir ? La situation s'y prête.

J'attends donc qu'il se lève et prend sa main pour rejoindre sa chambre, celle ou nous dormons la plupart du temps. Une fois à l'intérieur, je prend place sur le bord du lit et le tire vers moi, l'incitant à prendre place sur mes genoux, face à moi. Mes mains sur ses hanches, je reprend possession de ses lèvres, me faisant un peu plus sensuel que tout à l'heure.

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mer 11 Mar - 4:21

A la fin de notre baiser, Raven détache doucement ses lèvres. Il n'attend pas une seconde de plus pour les poser sur ma gorge, et je frissonne de surprise et de plaisir. Ses attentions sont terriblement agréables, et je ne peux retenir quelques soupirs qui s'échappent de mes lèvres, alors que les siennes s'amusent à torturer et marquer ma peau. Je le laisse néanmoins faire avec grand plaisir, adorant savoir qu'il pose sa trace sur moi.

Parce que je suis tout à lui. Et il le sait.

Finalement, il cesse ses baisers et relève les yeux vers moi, posant une interrogation :

« On va ailleurs ? »

Son sourire doux me fait immédiatement chavier, et j'acquiesçe sans cesser de sourire. Je me lève pour le suivre, même si le rythme de mes battements de coeur s'accélère brutalement. Vu son sourire, et sa proposition, ce n'est pas difficile de comprendre à quoi il pense...Le voir si sûr de lui me trouble encore plus, et je me sens rougir. J'ai envie de le faire avec lui...Mais j'appréhende un peu.

Même si ça a failli arriver plusieurs fois, nous avons toujours été interrompu. J'ai la sensation qu'aujourd'hui, ce ne sera pas le cas. Qu'on va vraiment...Aller jusqu'au bout. Mais Raven n'est-il pas hétéro à la base ? Avant moi, il n'a jamais connu d'hommes. Que ferais-je si jamais mon corps le dégoûte ?
Chassant mes mauvaises pensées, je serre sa main dans la mienne jusqu'à ma chambre, celle que nous utilisons le plus.

Finalement, il s'installe au bord du lit et me ramène vers lui. Je m'installe alors à nouveau sur ses genoux, et réponds à son baiser, adorant sentir ses mains sur mes hanches. L'échange est bien plus sensuel, et je frémis, ayant l'impression de fondre entre ses bras puissants.
A bout de souffle, je décolle doucement les lèvres, avant de murmurer :

« Raven... »

J'incite mon petit ami à s'allonger totalement sur le lit, alors que je le surplombe. A quatre pattes au-dessus de lui, je caresse doucement sa joue, et commence à défaire son haut. Au bout de quelques secondes, il finit torse nu et allongé sous moi. Je me penche vers lui, attiré par sa joli musculature, et dispose de nombreux baisers sur sa peau, appréciant de voir sa respiration s'accélérer légèrement. Je passe ma langue sur son nombril, sentant mes joues rougir. Je suis afreusement gêné, mais je n'ai pas envie de m'arrêter. Tant que ça plaît à Raven...

« Tu es tellement beau.... »

Finalement, j'arrive à la boucle de sa ceinture. Timidement, mais émoustillé par mon envie, je la défais, et descends le pantalon de mon petit ami. Il se retrouve donc avec simplement un boxer pour retenir sa nudité. Je l'observe quelques secondes, le trouvant magnifique, et me penche une nouvelle fois vers lui pour l'embrasser à pleine bouche, avec passion.
Et pendant le baiser, ma main descend le long de son corps, jusqu'à son entrejambe, que je caresse doucement du bout des doigts pour lui faire du bien...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Jeu 12 Mar - 9:49


"Je vais t'aimer comme personne n'a osé t'aimer."


Je l'embrasse un moment à pleine bouche, mêlant sensuellement nos langues, dominant l'échange, mes doigts caressant doucement ses hanches avant qu'il ne rompe l'échange, murmurant alors mon nom. A son entente, je plonge mon regard à la fois timide et désireux dans le sien, acceptant de m'allonger comme il m'incite à le faire. Je n'ai pas vraiment l'habitude d'être dans ce genre de situation pourtant je le laisse faire, frémissant d'aise en le sentant se placer au dessus de moi, tandis que nos vêtements se frôlent dans un très léger bruit de froissement. Il entreprend ensuite de me retirer mon haut, ce qui me surprend un peu tout en étant agréable. Je sens des frissons incontrôlés remonter le long de mon échine à chaque fois que ses doigts effleurent ma peau. Alors qu'il s'atèle à me retirer mon haut, je ne peux m'empêcher de glisser mes mains sur ses fesses de manière presque spontanée. Au final tout n'est pas si différent qu'avec une fille... Je le trouve tout aussi excitant et mes sentiments sont sûrement largement supérieur...

A peine ses lèvres ont t-elles frôlé ma peau que je me cambre très légèrement, relevant le torse sous la sensation si plaisante. Il entreprend quelques baisers avant de finalement glisser carrément sa langue sur ma peau, ce qui m'arrache un soupire d'aise complètement incontrôlé. Et plus il descend vers mon bas ventre, plus je frémis et me sens excité...

« Tu es tellement beau.... »

Je redresse alors la tête légèrement, l'observant, voulant lui répondre avant d'être interrompu en sentant ses doigts s'activer à défaire ma ceinture puis à me retirer mon jean.
Malgré tout, je ne manque pas de remarquer les rougeurs sur ses joues...
Il vient de nouveau s'emparer de mes lèvres, m'embrassant pour le moins, passionnément. Je glisse alors mes mains sur ses hanches, gémissant de façon étouffé contre ses lèvres en sentant ses doigts caresser mon membre déjà gorgé de sang.
Néanmoins, malgré le plaisir que ça m'apporte, je ne suis pas fan de la position... Si bien que j'attends qu'il rompe l'échange pour pouvoir échanger les situations, le faisant tout à coup basculer sur le côté, mes mains sur ses hanches, avant de venir moi même m'installer au-dessus de lui, souriant légèrement. Je profite de sa surprise pour déposer plusieurs baisers sur ses lèvres avant de commencer à mon tour à lui retirer son haut, détachant un à un et avec lenteur les boutons de sa chemise, mon regard plongé dans le sien. Une fois que son torse est enfin mis à nu, je me penche et dépose quelques baisers sur ses clavicule avant de descendre doucement, parsèment sa peau pâle de baisers papillons. Lorsque j'arrive à ses boutons de chaires, j'entreprends d'en suçoter un tandis que je viens martyriser l'autre du bout de mes doigts. Attentif au moindre de ses gémissements, je fais durer cette douce torture un petit moment avant de finalement continuer ma « descente », commençant alors à embrasser son ventre, puis son bas-ventre... Une fois arriver à ce stade, je m'autorise à glisser ma langue sur sa peau tandis que mes doigts vont s'affairer à défaire son pantalon.
Une fois cela fait, je l'imite et me redresse, le temps de pouvoir le lui retirer. Après l'avoir presque mis à nu, je reprend ma place au-dessus, de lui, mon visage à quelques centimètres du sien. Je le contemple ainsi un moment, le trouvant beau, tandis que mes doigts caresse doucement son ventre.
Tout de même un peu hésitant et ne voulant pas le brusquer ou autre, je murmure :

« Bébé... Tu veux qu'on aille plus loin... ? »

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Ven 13 Mar - 6:29

Perdu dans mon baiser, je décolle faiblement les lèvres pour retrouver un souffle d'air. Mais avant même de pouvoir réagir, Raven inverse soudainement nos positions, me plaquant dos au matelas alors qu'il grimpe sur mes hanches. Ma respiration s'accélère, alors que je suis provoqué par la vision sexy qu'il m'offre de lui, ainsi penché vers moi, la peau nue.

Je ne me débats à aucun moment, bien trop heureux de cette complicité, bien présente entre nous. Il commence alors à retirer mon haut, et je le laisse faire, bien que je ne sois pas très fier de ce corps qui est le mien. Que ce soit les cicatrices sur mes poignets, ou ce corps fin qui n'a pas le mérite d'être aussi musclé que lui...
Pourtant, je ne veux rien lui cacher. Rien. Il a le droit de tout voir, et ce droit, inconsciemment, je le lui ai donné le jour où il m'a tatoué cette phrase dans mon dos.
Nos regards se croisent, et je sens mon coeur battre plus vite encore. Je ne cesse de l'observer, jusqu'à ce qu'il se penche vers moi pour embrasser ma peau avec une douceur sans égale. Je ferme les paupières lorsqu'il arrive à mon torse, et pousse des gémissements plus prononcés en sentant sa langue sur mes boutons de chair. Ses doigts et sa bouche me rendent totalement fou. Je sens une chaleur puissante s'emparer de mon bas-ventre, et ne parvient plus à faire autre chose qu'à gémir. La délicieuse torture dure plusieurs minutes, et je me sens totalement fondre, ne parvenant pas à faire autre chose que soupirer son prénom sous le plaisir :

« Raven... »

Finalement, il continue de descendre vers mon bas-ventre, alors que je respire de plus en plus vite, terriblement excité. Je gémis un peu plus lorsqu'il passe son muscle humide sur ma peau, et le laisse faire, alors qu'il m'enlève enfin mon pantalon, dans lequel je me sentais à l'étroit.
Il se retrouve rapidement au-dessus de moi, et je frémis une nouvelle fois en sentant ses doigts sur mon ventre, jusqu'à ce qu'il me murmure avec douceur, une phrase à laquelle je ne m'attendais pas :

« Bébé... Tu veux qu'on aille plus loin... ? »

Je rougis alors violemment, à l'entente de ses mots. Prononcés de cette façon, d'une voix si rauque, avec un tel surnom qui plus est...Difficile de rester de marbre. Terriblement excité, je déglutis faiblement avant de répondre :

« Oui...J'en ai très envie mon coeur...J'ai envie de toi... »

Je l'observe avec envie, me mordant la lèvre inférieure, avant de glisser mes mains sur son corps. Doucement, je retire la dernière barrière de tissu, lui retirant son boxer afin de l'avoir totalement nu au-dessus de moi. Mes yeux ne ratent pas une miette de ce spectacle. J'observe son membre durci par le désir, rougissant plus encore, avant de remonter les yeux vers son torse sculpté, puis ses clavicules terriblement tentantes, jusqu'à sa mâchoire virile qui semble appeler mes lèvres. Raven est tout simplement parfait à mes yeux. Haletant sous l'envie, je descends ma main avant d'enrouler mes doigts autour de son membre gorgé de sang, afin d'y imprimer un doux mouvement de va-et-vient. Ses soupirs sensuels m'excitent alors encore plus, me motivant à accélérer un peu la cadence pour lui faire le plus de bien possible.

Mon autre main, libre, s'enroule autour de la nuque de mon petit ami pour le baisser un peu plus vers moi, afin que je puisse cajoler son cou de mes baisers. J'ai envie de lui faire perdre la tête, perdre le contrôle. Je décide alors de le frustrer un petit peu, ralentissant soudainement le rythme de ma main, avant de glisser mon index sur toute la longueur de son entrejambe. J'en profite, qu'il soit penché vers moi, pour murmurer lentement, à son oreille :

« Raven...Fais moi l'amour. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mar 17 Mar - 10:03


"Je vais t'aimer comme personne n'a osé t'aimer."


A peine ai je posé ma question que je peux voir ses joues se colorer de rouges sous mes yeux. Je comprend que la question soit un peu gênante, mais aussi cru soit-elle, je ne veux surtout pas faire quelque chose qui lui déplairait...

« Oui...J'en ai très envie mon coeur...J'ai envie de toi... »


Je frémis légèrement à l'entente de cette phrase qui ne fait qu'augmenter ma propre envie en le sachant dans le même état que moi.
Et à peine à t-il finit sa phrase que je sens ses doigts effleurer ma peau pour venir tirer sur mon caleçon et le faire lentement glisser... Un soupir d'aise complètement incontrôlé m'échappe alors, ensuite suivi de léger gémissements provoqués par le plaisir qui m'envahit lorsque je sens ses doigts s'enrouler autour de mon membre déjà tendu de désir. Il y applique alors de doux mouvements de vas et viens qui m'arrachent des gémissements complètement incontrôlable vu mon état, tandis que je cache mon visage dans son cou, de longs frissons de plaisir parcourant mon corps.
Sous cette douce torture je ne peux m'empêcher d'accompagner ses mouvements de poignet de légers mouvements du bassin tandis que j'étouffe les démonstrations de plaisir qui m'échappent contre son cou.

Pourtant, il finit par réduire soudainement la cadence, ce qui a le don de me frustrer considérablement, au point que je me retiens de ne pas lui demander de continuer, ayant néanmoins saisis le caractère joueur de ce comportement.

« Raven...Fais moi l'amour. »

Cette phrase me fait perdre la tête tout de suite après avoir atteint mon cerveau... Je me demande si il réalise à quel point il est excitant la...
Je redresse alors la tête et lui vole un baiser avant de déposer quelques baisers papillons sur sa mâchoire puis sa gorge. Doucement, je viens ensuite coller mon bassin au sien et m'appuie sur mon bras gauche afin de pouvoir déposer mon index de l'autre main sur ses lèvres. Je le caresse alors doucement tout en donnant quelques coups de bassins, visant à lui donner encore plus envie. Je finis ensuit par poser deux doigts sur ses lèvres, attendant qu'il les prenne en bouche tout en continuant d'onduler mon bassin contre le sien.
Cherchant à mon tour à lui faire perdre la tête, je me penche doucement jusqu'à son oreille, frémissant en sentant sa langue chaude sur mes doigts, et murmure, cette fois-ci volontairement :

« Aaah bébé... Tu n'as pas idée de l'effet que tu me fais... »

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mer 18 Mar - 6:53

Je trouvais déjà mon petit ami terriblement sexy, en l'entendant gémir contre mon cou pendant que je m'appliquais à lui donner du plaisir avec ma main. Mais ce n'est rien en comparaison de cet instant.
J'ignore tout de l'effet qu'à pu lui faire ma phrase, mais suffisamment pour le faire réagir. Il se redresse alors pour s'appuyer sur son bras gauche, et je le dévore du regard, de plus en plus excité par lui.

Son odeur, sa peau, sa voix, son sourire, son regard, ses soupirs, ses muscles, ses tatouages, son corps, tout, absolument tout en lui me fait perdre la tête. Je frissonne de plaisir alors que Raven commence à embrasser ma mâchoire et ma gorge. J'étouffe un petit cri de plaisir lorsqu'il colle son bassin contre le mien, mettant son membre en contact contre le mien. Il ondule son corps, me donnant de délicieuses frictions qui me rendent fou.

Je ne cesse de gémir, incapable de faire quoi que ce soit d'autre dans un état pareil. Ses doigts montent doucement jusqu'à mon visage, avant de se poser sur mes lèvres. Je lève les yeux pour le regarder, frémissant sous ses caresses. Je me sens soumis à chacun de ses gestes, de ses murmures...
Ses mouvements de bassin ne cessent de faire grimper mon désir, si bien que je commence à en être frustré. Plus. J'en veux encore plus.
Alors qu'il pose deux doigts sur mes lèvres, j'entreprends de les accueillir dans ma bouche, afin de les humidifier avec ma langue.
Je passe longuement mon muscle humide autour de ses doigts, tout en cherchant à provoquer Raven en même temps.

Par contre, je ne m'attendais pas à ce qu'il se penche à mon oreille, surtout pour faire une telle chose... :

« Aaah bébé... Tu n'as pas idée de l'effet que tu me fais... »

J'écarquille les yeux, mon coeur battant soudainement à vive allure. J'ai chaud, très chaud, et je rougis violemment à l'entente de ses mots. Que Raven me dise une phrase si sexy, murmuré au creux de mon oreille, avec sa voix si rauque, c'est un véritable aphrodisiaque. Il me rend totalement fou, et il ne s'en rend même pas compte. Bégayant légèrement, je déglutis difficilement en gémissant faiblement, alors qu'il retire ses doigts de ma bouche :

« Non...Par contre...Je sais l'effet que toi, tu es en train de me faire... »

Je passe mes mains dans son dos afin de le caresser, effleurant ses cuisses au passage. Je me redresse légèrement, le temps de passer ma langue dans son cou pour goûter à sa peau, tout en lui soufflant tout l'effet qu'il me fait, à moi :

« Tu me fais fondre... »

Au bout de quelques minutes de caresses et de baisers, nous comprenons que nous voulons tous les deux passer à l'étape suivante. Ses doigts humides descendent légèrement le long de mon corps, d'un geste hésitant. Lui comme moi, nous n'avons jamais fais ça avec un homme, alors c'est normal d'être un peu maladroit...
Ma respiration s'accélère alors brutalement, quand je sens son index effleurer mon intimité jusqu'ici intouchée. Même si je suis stressé, j'ai vraiment envie d'aller jusqu'au bout avec lui, et lui envoie un sourire rassurant. Je veux lui faire comprendre que je suis d'accord, et que j'en ai vraiment envie. Pour le prouver, j'écarte légèrement les cuisses, et embrasse sa joue.

Cependant, les préliminaires de ce genre ne sont pas forcément une partie de plaisir au départ, surtout la première fois. Aussi, lorsque je sens la première intrusion, je me crispe légèrement, mal à l'aise. Devant le regard inquiet de Raven, je lève une main à sa joue pour le caresser :

« Je n'ai pas mal, ne t'inquiète pas...C'est juste un peu bizarre. »

Et inconfortable aussi. Enfin, je me suis renseigné sur ces choses-là, depuis que je suis avec lui ; et je sais que c'est normal, que le plaisir viendra après, alors ça ne m'inquiète pas vraiment. Et puis, je suis à l'aise avec Raven, parce que je l'aime, et parce que nous le voulons tous les deux...

« Continues... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Sam 21 Mar - 9:04


"A faire flamber des enfers dans tes yeux, je vais t'aimer."


Je ne peux m'empêcher de frémir en sentant sa langue humide et chaude contre mes doigts. Lui donnant parfois quelques coups de bassin je ne peux retenir quelques soupirs au creux de son oreille.
Il finit alors par relâcher mes doigts et murmure, m'arrachant alors de longs frissons :

« Non...Par contre...Je sais l'effet que toi, tu es en train de me faire... Tu me fais fondre... »

Ces mots ont l'effet fou de à la fois me faire frémir et de répandre en moi un doux sentiment de satisfaction. Je veux absolument lui faire perdre la tête, faire grimper son excitation et ensuite répondre à ses désirs les plus fou, mais je veux aussi lui montrer une image dominante et virile de moi...
Je sais que la première fois et toujours un peu difficile et je la redoute un peu du fait qu'il soit un homme, cependant, je veux aussi qu'elle reste mémorable dans le bon sens. C'est pour cela que je prend soin de faire attention à ce que tout se passe bien, glissant ma main dans le bas de son dos avant d'introduire doucement un doigts dans son intimité, redoutant moi même sa douleur...
Je le sens alors se crisper, et plonge aussitôt un regard inquiet dans le sien... Si il me dit d'arrêter, je le ferais immédiatement, qu'importe ma propre envie...
Pourtant il me rassure un peu...

« Je n'ai pas mal, ne t'inquiète pas...C'est juste un peu bizarre. Continues... »

Un peu rassuré, j'attends néanmoins un petit moment afin qu'il se détende avant d'entrer un second doigt...
Je m'en veux un peu de ne pas avoir anticipé ces choses la afin de faire en sorte d'avoir un lubrifiant à porter de main... Je fais alors du mieux que je peux pour l'aider à se détendre, embrassant parfois sa gorge, parfois ses lèvres et lui murmurant des mots doux a creux de l'oreille.
J'ai extrêmement envie de lui, mais je prend tout de même soin de le préparer correctement, m'exécutant avec patience...
Après un petit moment, je commence à effectuer de petits mouvements en ciseau avec mes doigts, sans cesser de me montrer rassurant que ce soit par mots ou par gestes. Je n'aime pas avoir l'impression que je lui fais mal... Pourtant il se montre assez courageux si bien que je redoute un peu qu'il prenne sur lui pour ne pas trop montrer sa douleur...

« Si tu veux arrêter bébé, tu me dis sans hésiter, mh... ? »

Pourtant il acquiesce et étrangement je me sens encore plus inquiet de lui faire mal... Je sens qu'il me fait confiance et je veux faire de mon mieux pour qu'il passe un bon moment...
Après un moment à le préparer, je finis par retirer mes doigts lorsque je juge que c'est bon. Je m'occupe alors de lui enlever enfin totalement son caleçon déjà presque plus en, place. Tout en m’exécutant, je dépose des baisers papillons sur ses cuisses avant de finalement lui retirer son dernier morceau de tissus.
Je me replace ensuite au dessus de lui et m'empare doucement de ses lèvres afin d'échanger un baiser de quelques secondes. Je me penche alors pour murmurer :

« Dis moi si ça ne va pas n'hésite pas... »

Je frémis lorsque je sens ses genoux contre mes hanches, extrêmement désireux de le posséder enfin malgré mon anxiété...
Je niche mon visage contre sa gorge, m'appuyant sur mes avant- bras, embrassant sa peau pâle de manière saccadée tandis que j'approche mon membre tendu de son intimité pour ensuite doucement le pénétrer, prenant soin d'être le moins brusque.
De longs frémissements parcourt mon corps à cette sensation, mais je reste avant tout attentif à sa réaction... Je finis ensuite par m’immobiliser le temps qu'il s'habitue et aussi savoir si je peux continuer.

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Lun 23 Mar - 5:40

Je me crispe légèrement, lorsque je sens la présence étrangère d'un second doigt en moi. C'est gênant, et inconfortable, mais je m'efforce de respirer doucement pour me détendre. Après tout, sans ces préparatifs, la suite risquerait d'être vraiment douloureuse. Il reste patient, et j'en profite pour le couvrir de baisers, encore et encore, alors qu'il poursuit les mouvements de ciseaux avec ses doigts.

« Si tu veux arrêter bébé, tu me dis sans hésiter, mh... ? »

J'acquiesce doucement, et sourit avec douceur, caressant ses joues. Évidemment que ça fait un peu mal, mais c'est un passage obligé, non ? Quoi qu'il pense, ce n'est pas de sa faute. Et ce n'est pas très grave. Parce qu'il est extrêmement tendre et attentif avec moi, et ça me suffit.
Je pousse un faible gémissement lorsqu'il retire ses doigts, et sent mon coeur s'affoler, alors que je me retrouve finalement totalement nu devant lui. Il n'y a plus vraiment de retour en arrière possible, maintenant...

Et de toute façon, j'ai vraiment très envie de lui.

Avec douceur, Raven embrasse mes lèvres, doucement, et se penche au dessus de moi. Sa voix rauque murmure alors, à mon encontre :

« Dis moi si ça ne va pas n'hésite pas... »

J'hoche vivement la tête, et remonte doucement mes genoux contre ses hanches, appréciant de sentir mon amant tout contre moi. La chaleur de sa peau contre la mienne à le mérite de me rassurer...Il passe ses avants-bras de part et d'autre de ma tête, et la vision qu'il m'offre est si sexy que j'en rougis.
Je déglutis lorsque je sens son visage et ses baisers contre mon cou, et ferme les paupières un instant, me remémorrant ma rencontre avec lui. Si j'avais su que ça aurait tourné comme ça...

« Raven...»

Je prononce son prénom à l'instant même où il me pénétre d'une poussée, avec toute la douceur qui le caractérises. Il est terriblement tendre, si bien que la douleur que je ressens à l'intrusion n'est qu'éphémère.

Je respire rapidement, haletant sous la fusion de nos deux corps. C'est la première fois que je ressens une telle sensation ; en dehors de ce qui se répercute sur mon corps, c'est aussi ce que ma tête et mon coeur exprime en cet instant qui est très fort. Ému, je ne peux m'empêcher de sourire, avant d'enrouler la nuque de Raven, voulant le garder près de moi.

Mais plutôt de lui dire de vive voix qu'il peut continuer, je prefère m'exprimer de façon corporelle. Aussi, sans hésitation, j'ondule les hanches une première fois, et ne peux retenir un gémissement de pur plaisir. C'est...Fort. Cette sensation de frisson qui remonte le long de mes reins est juste exquise, et j'en deviens très vite accro. D'ailleurs, je n'hésite pas à le faire savoir à Raven, gémissant contre son cou :

« Ah...Raven, s'il te plait...Bouge...»

Les premiers mouvements qu"il démarre me font doucement gémir, oublant peu à peu ma pudeur. C'est agréable, vraiment agréable et la légère douleur que j'ai pu ressentir fait place au plaisir. C'est même si bon que je suis rapidement frustré par ses mouvements lents et doux. Je sais qu'il le fait pour moi, et je tiens à lui faire comprendre qu'à présent, il peut se lâcher.
Haletant sous l'envie, et transpirant légèrement, je plonge mon regard dans le sien en gémissant :

« C'est trop bon...Plus...S'il te plait...»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mar 24 Mar - 10:02


"A faire flamber des enfers dans tes yeux, je vais t'aimer."


« Raven...»

Je frémis à l'entente de mon prénom prononcé dans un soupir tandis que la sensation de le posséder enfin provoque en moi un sentiment étrange mêlant plaisir physique et morale... Plus le temps passe et plus je réalise mes sentiments pour lui et ce soir, rien que l'idée qu'il m'appartienne me fait frisonner. Malgré mon envie d'entamer aussitôt des coups de bassins presque naturels, j'attends néanmoins qu'il me fasse signe que tout va bien. Ce qu'il ne tarde pas à faire en bougeant doucement son bassin contre le mien, ce qui ne manque pas de provoquer en moi quelques vagues de bien être.
Je commence alors un mouvement de vas et viens certes doux mais tout bonnement exquis. Appuyé sur mes avant bras, je garde mon visage contre son cou, y étouffant des soupirs complètement incontrôlés. L'idée de ne faire qu'un avec lui me fait complétement perdre la tête ce qui accentue encore mon plaisir.

« Ah...Raven, s'il te plait...Bouge...»

Mon rythme cardiaque s'accélère encore un peu plus à l'entente de ses mots à la fois sensuesl et si alléchants. Bien sur je ne me fais pas prier, moi même désireux d'accentuer la cadence. Chaque salve de plaisir qui me parcourt à chaque fois que je m'enfonce en lui et juste tout bonnement addictive si bien que je ne manque pas d'accélérer le rythme de mes coups de bassin, voulant accentuer cette sensation. En plus de ça, chaque gémissement qui s'échappe d'entre ses lèvres me rend fou... Je les écoute avec attention, ne me lassant pas de les entendre... J'aime savoir que je lui donne du plaisir, et je suis vraiment rassuré que ça se passe aussi bien pour lui.
La sensation de son corps contre le mien est elle aussi ensorcelante... Comme éprit d'un charme à son égard, je redresse la tête afin de lui voler un baiser passionné comme pour lui montrer mes sentiments. Je plonge ensuite mon regard voilé de plaisir dans le sien tandis qu'il murmure dans un gémissement :

« C'est trop bon...Plus...S'il te plait...»

Cette fois-ci, mon cœur rate un battement à ses mots qui sont juste délicieux à entendre... Il n'a pas idée du point auquel il est sexy dans ce genre de paroles... ! Nichant de nouveau mon visage contre son cou, je chuchote entre deux soupirs de plaisir.

« Ah... Oui bébé.. ~ »

Sur ce mots, j'accélère encore un peu plus mes coups de bassin, moi même ivre de plaisir. Je sens le contact entre nos deux corps humides de sueur à présent, qui me fait perdre l'esprit. Mon bien être ne cesse d'augmenter pour atteindre un stade de pure jouissance alors que nos bassin s'entrechoquent vivement, accompagné du rythme de nos gémissements incontrôlés.
Après un certain moment dans cet état, je sens que l’apogée de mon plaisir est proche et que je ne vais plus me contenir longtemps...

« Qian... Je vais venir... »

A peine ai je eu le temps de prononcer ces mots que je me laisse aller en lui dans un gémissement rauque sous le plaisir tandis qu'un puissant sentiment de satisfaction m'envahit. Je continu ensuite sur quelques coups de bassins, parcouru par les derniers spasme de plaisir écho de mon orgasme.
Je me laisse ensuite doucement retomber sur lui, laissant alors mes muscles se décontracter et ma respiration hachée se calmer.
Je saisis alors la main de mon amour, la tête posée sur son épaule.

« Tu as été fantastique mon cœur... »

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mer 25 Mar - 7:09

« Raven...»

J'ai l'impression de tout oublier. Plus rien n'a d'importance, en cet instant. Il n'y a que lui, moi, et nos corps unis. C'est la seule sensation que je parviens encore à saisir, alors que mon cerveau et mon corps sont noyés dans un plaisir sans fond.

« Ah... Oui bébé.. ~ »

Je frémis de tout mon corps, alors que sa voix rauque ricoche contre le creux de mon oreille. Est-ce qu'il sait seulement combien il est excitant et érotique ? Il va finir par me tuer, à force. Je suis déjà totalement sous le charme...
Nos corps frottent l'un contre l'autre, tous deux recouverts d'une fine pellicule de transpiration, alors que l'effort fourni rend nos respirations de plus en plus saccadées, l'un comme l'autre. Nos chairs se frappent entre elles, et les sons qui s'en échappent me font un peu plus rougir. Nous sommes vraiment....En train de fusionner.

Raven accélére la cadence, encore et encore, comme incapable de s'arrêter. Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, car chacun de ses coups de reins m'amène sur le chemin d'un plaisir plus grand, plus intense. Si jamais su que c'était si bon, je n'aurais pas eu tant d'hésitation à sauter le pas avec lui. De quoi avais-je peur ?

Mes mains se crispent dans son dos, alors que les mouvements de mon petit ami me rendent totalement fou. Je ne fais que gémir et en réclamer encore plus, mes hanches bougeant en rythme avec les siennes. La chambre n'est remplie que de gémissements et de soupirs chauds.
Proche du paroxysme, mon corps commence à trembler, alors que j'entends la voix douce de mon amant souffler contre ma peau :

« Qian... Je vais venir... »

Je me mords les lèvres, et tente de lui dire que j'en suis au mêmê point que lui. Mais avant de pouvoir dire le moindre mot, je me cambre, sentant Raven se relâcher en moi. La sensation est tout bonnement exquise, et je le rejoins la seconde suivante en ressentant une vague d'orgasme chauffant mes reins. Haletant sous cette vague de plaisir brusque, je tente de reprendre mon souffle, tandis que mon petit ami retombe doucement sur moi.

Incapable de parler les premières secondes, je le regarde simplement, pendant qu'il saisit tendrement ma main entre ses doigts. Il pose sa tête sur mon épaule, et je lui souris, alors qu'il prend la parole en premier :

« Tu as été fantastique mon cœur... »

Je rougis violemment en entendant ses mots, un peu gêné, et ému aussi, avant de rire faiblement, le corps encore brûlant de passion :

« Je n'ai pas fais grand chose...C'est toi qui as été parfait. »

Lentement, je me blottis contre lui, appréciant sa tendre chaleur. Maintenant que l'adrélanine retombe, le plaisir laisse place à un sentiment très différent, et très doux ; je me sens incroyablement serein, euphorique et satisfait. Cette sensation est terriblement agréable, et je ne regrette pas une seule seconde ce qu'il vient de se passer.
Je souris doucement en me mordant la lèvre, levant les yeux vers Raven :

« Alors...C'est un bon anniversaire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Ven 3 Avr - 9:59


"A faire flamber des enfers dans tes yeux, je vais t'aimer."


Alors que je me déverse en lui dans un gémissement rauque qui traduit mon plaisir, je le sens me suivre de prêt tandis qu’il se laisse aller entre nos deux torses.
Je me laisse alors retomber contre lui afin de reprendre mon souffle, appréciant de sentir son corps encore bouillant contre le mien.

Je souris à l’entente des ses mots et dépose un ou deux baisers contre sa gorge, me sentant vraiment satisfait à l’idée de lui avoir offert une première fois mémorable.
Je me retire ensuite doucement et vient m’allonger à côté de lui tout en le prenant dans mes bras pour le serrer contre mon torse. Je me sens incroyablement bien… Satisfait et heureux… A cet instant, plus qu’à n’importe quel autre, je réalise a quel point je suis heureux d’avoir voulu tenter notre relation, mais aussi a quel point mes sentiments pour lui sont profonds... Les différents que nous avons pu avoir ne sont que des souvenirs presque disparus, car il s’est largement rattrapé, et j’espère sincèrement avoir réussis à en faire de même … !

« Alors...C'est un bon anniversaire ? »

Je pose mon regard sur le sien et un énième sourire étire mes lèvres à l’entente de cette question. J’effleure alors ses lèvres des miennes, lui volant ainsi un baiser et déclare :

« Le meilleur que j’ai jamais pu avoir… Merci mon coeur… Et toi, tu as passé une bonne soirée ? »

Je lui retourne l’interrogation, et bien que la réponse coule de source. Mais ça me fait plaisir de l’entendre… Je le serre un peu plus contre moi d’une étreinte tendre et protectrice, fermant les yeux pour mieux profiter de ce moment qui semble durer un certain temps bien que je ne me rende pas compte.
Malgré mon manque d’envie de mettre fin à notre étreinte, je finis par me redresser un peu pour demander :

« Ca te dirait un bain ? ~ »

Je prononce ces mots d’un air enjoué et attend sa réponse avant de me lever, lui murmurant un « Bouge pas. ~ » avant d’aller rejoindre la salle de bain luxueuse juste en face. Il a été tellement tellement adorable ce soir que j’ai envie que ce soit un peu à mon tour d’être romantique…
J’entreprends alors de faire couler un bain moussant dans la baignoire plutôt large, appréciant le fait que cette salle de bain offre douche et baignoire. Je prends soin que l’eau soit à une température correct et que le savon ait fait son effet moussant avant de retourner à la chambre pour aller le chercher.

« C’est bon tu peux venir bébé. ~ »

Sur ces mots je le saisis doucement par la main et l’encourage à se lever, ayant conscience qu’il doit être un peu fatigué et douloureux… Je le mène ensuite jusqu’à la salle de bain et l’invite à prendre place dans l’eau chaude en premier avant de moi-même m’y glisser, me calant dans son dos. Une fois immergé, je dépose un baiser sur son tatouage, relisant pour la énième fois la phrase que j’ai moi-même gravé sur sa peau, avant de glisser mes bras sur sa taille pour le serrer doucement contre mon torse. Une fois que nous sommes bien installés, après quelques minutes dans le silence, je finis par murmurer d’un ton sincère :

« Je t’aime… »

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes Mar 7 Avr - 4:16

« Le meilleur que j’ai jamais pu avoir… Merci mon coeur… Et toi, tu as passé une bonne soirée ? »

Je souris autant qu'il soit possible pour moi de le faire, trop heureux des mots de mon petit ami. Et je n'hésite pas à répondre :

« L'une des meilleures soirées de ma vie. »

Je me blottis contre son torse, appréciant de sentir ses bras autour de moi. L'étreinte est si agréable et chaude que je somnole presque, trop heureux de cet instant. Je suis tellement heureux avec lui...
Après un long instant, quime paraît pourtant court, Raven se redresse légèrement, avant de me faire une proposition :

« Ça te dirait un bain ? ~ »

Agréablement surpris par sa proposition, je n'attends pas une seconde de plus, répondant immédiatement par la positive. J'esquisse un geste pour me lever, mais il m'intime avec douceur de ne pas bouger, sortant de la pièce. Je l'attends tranquillement, assis sur le lit, me doutant qu'il est en train de faire couler le bain.
Je relève finalement les yeux quand je vois Raven réapparaître, et profite longuement de la vision offerte de son corps nu. Il est vraiment bien fait de sa personne...

« C’est bon tu peux venir bébé. ~ »

Je souris comme un imbécile heureux, appréciant ce surnom, et saisit sa main tendue. Mais en me redressant, je me crispe légèrement, ressentant une certaine douleur au bas des reins. Ce qui n'est pas vraiment surprenant, ceci dit. Après tout, c'était ma première fois...
Mais je ne regrette rien, et continue de sourire en suivant Raven jusqu'à la salle de bain. Il m'invite à entrer dans l'eau en premier, et je n'attends pas pour m'exécuter, appréciant réellement le contact chaud sur ma peau. Je frissonne au baiser que Raven dépose dans mon dos, alors qu'il est justement installé derrière moi. J'adore ça....Je me sens protégé, dans ses bras, ainsi collé contre son torse. Étre immergé dans l'eau chaude, sans autre vêtement que son corps contre le mien, est un luxe que je ne pensais jamais connaître.

Jusqu'à aujourd'hui.

« Je t’aime… »

Soudainement, j'écarquille les yeux à l'entente de ces mots. Mon coeur bat si fort que Raven le sent forcément, et je me sens rougir, devenant écarlate jusqu'aux oreilles.

Il m'aime. Moi, juste...Moi. Alors qu'il connaît tous mes mauvais côtés....Il m'enlace et me dit qu'il m'aime.
Heureux au possible, je sens mes yeux s'embuer légèrement, et remercie le fait qu'il soit dans mon dos. Ainsi, il ne peut pas voir mon visage, même si ma voix tremble sous l'émotion :

« Je t’aime aussi, Raven… »

Je passe tendrement mes doigts sur sa peau mouillée, tout en étalant un peu de mousse, avant d'ajouter :

« J'ai envie de te rendre heureux, le plus possible....Tu es la première personne que j'aime… »

Après tout, il sait très bien que j'ai une relation particulièrement conflictuelle avec mes parents. Même cet amour filial et familial que tout le monde est censé avoir, je ne l'ai jamais connu. Quant à des éventuels amoureux ? Je n'en ai jamais eu.
Même l'amour que l'on porte à son animal de compagnie, je sais pas ce que c'est. Alors oui, il est réellement la première personne au monde que j'ai aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I saw fireworks closing the eyes

Revenir en haut Aller en bas
 

I saw fireworks closing the eyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fireworks III
» Les yeux bleus (A pair of blue eyes)
» gaze correction et boggled eyes ?
» un fish eyes 8mm pour 249 euros
» Roller Eyes du JOKER DX.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Causeway Bay 銅鑼灣 :: résidences-