le nom de l'image
My world begins and ends with ropes and chains.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 My world begins and ends with ropes and chains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: My world begins and ends with ropes and chains. Mar 2 Déc - 8:23


La demeure dans laquelle Aydan venait d'entrer semblait immense. Tellement immense qu'il était certain de pouvoir s'y perdre si on l'y laissait seul. Le jeune homme soupira à cette pensée. Il était si nerveux et mal à l'aise que la seule chose dont il était capable était de commenter silencieusement l'ampleur de la maison.D'un côté, il était satisfait d'avoir était choisi, mais d'un autre, il redoutait le comportement de son désormais Owner. Rares étaient les acquéreurs qui louaient une Doll pour la chérir et la couvrir de cadeaux. Naïvement, il espérait que cet homme serait l'un d'eux. Park TaeMin. C'était ce qu'il avait lu sur le contrat. Apparemment, TaeMin était plus jeune que lui. Aydan ne l'aurait pas cru si on lui avait dit. L'allure et la prestance de son maître l'avait immédiatement mis mal à l'aise, comme si l'aura qui se dégageait de lui l'avait forcé à se soumettre sans même qu'il n'ait eu à dire un mot. Encore naïvement, il avait espéré que ce ne soit qu'un masque qu'avait revêtu l'Owner pour faire forte impression dans l'agence. Mais il ne se faisait pas d'illusion : même dans sa propre demeure, TaeMin gardait cet air qui faisait presque trembler Aydan.

- Où dois-je mettre mes affaires ?, demanda le jeune homme pour briser le silence qui s'était installé.

Il n'avait pas encore osé se retourner et ses regards pour son acheteur s'étaient limités à des coups d’œil furtifs et incertaines. Ainsi, pour la première fois, il se tourna vers TaeMin et le regarda franchement, d'un air assuré comme il savait si bien imiter. Sa première constatation fut simple : l'homme face à lui était beau. Terriblement beau. La seconde fut moins agréable : il était effrayant. Son assurance était effrayante et n'inspirait rien de bon à Aydan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mar 2 Déc - 9:40

- Où dois-je mettre mes affaires ?

À peine a t-il mis les pieds ici qu'il m'énerve déjà. La seule chose qui m'a poussé à le choisir c'est qu'il est coréen. Enfin à moitié. Heureusement son métissage se remarque à peine.
La somme qu'il doit rembourser est dérisoire pour moi alors je n'ai même pas pris le temps de vraiment bien l'observer jusque là.
D'un côté je suis satisfait. Il est plutôt beau. J'aime les belles choses. Je croise les bras et le scrute. Beau mais négligé. Quelle horreur.  Et qu'est-ce que c'est que cet air faussement assuré ? Il va falloir que je mette les choses au clair tout de suite.
Je lui tourne le dos et retire mon manteau et ma veste avant de les jeter sur le sofa puis je remonte les manches de ma chemise noire hors de prix.

- Avant toute chose je veux que tu ouvres bien grand tes oreilles parce que je ne le répéterai pas. Que les choses soient claires, à partir d'aujourd'hui tu es ma propriété. Si je te donne un ordre tu obéis tout de suite. Si tu protestes tu le regretteras.

Je me retourne et le toise de haut en bas.

- Ta chambre est à l'étage, la porte au fond du couloir. Tu peux te balader, découvrir un peu la maison. Peu m'importe. En revanche la bibliothèque t'es strictement interdite. Tu ne dois y entrer sous aucun prétexte. Si tu y mets les pieds ne serait-ce qu'une seule fois je te fous sur le trottoir c'est clair ?

Je m’assoie dans un fauteuil et desserre ma cravate blanche sans attendre de réponse de sa part. Ce qu'il a à dire ne m’intéresse pas. Je n'ai pas écouté ce qu'on m'a dit sur lui, il s'agit encore probablement d'une pauvre âme à peine lettrée qui ne sait rien sur rien. Il vaut mieux qu'il observe le silence dans ce cas.

- Tout les matins tu me réveilleras à 7h30. Tu prépareras mon petit déjeuné : un café noir sans sucre, sans lait et une omelette avec deux toasts. Assures-toi que tout soit toujours chaud. Le week-end je t'interdis de me réveiller avant 10h. Tu m'apporteras mon petit déjeuné au lit. Pour le reste je te donnerai ton emploi du temps au jour le jour. Si tu dois te déplacer je veux savoir en permanence où tu es et avec qui.

Mon chauffeur entre dans la pièce et s'éclaircit la gorge. Je souris.
Il porte dans ses bras une boite rectangulaire en cuir pourpre et un petit sac cartonné blanc provenant d'un magasin de téléphonie.

-Monsieur Park. Voici ce que vous aviez demandé.

Je lui fais un signe de tête pour qu'il pose le tout sur la table basse en verre devant moi et attends qu'il quitte la pièce. Que le jeu commence.
Aydan n'a toujours pas bougé. Il se tient droit comme un I mais je vois de la curiosité dans ses yeux.  Je prends le petit sac que je lui balance. Il le réceptionne dans ses bras sans problème. Bien...il a des réflexes...

- Ceci est ton téléphone. Mon numéro personnel y est enregistré cependant... ne m'appelle qu'en cas d’extrême nécessité. Je suis un homme occupé.

Je me penche et caresse la boite rouge du bout des doigts. Je l'ai fait faire spécialement pour lui.
Je lui fait signe d'approcher et je l'ouvre devant lui. Je retire un magnifique collier pour chien en cuir noir avec des montants en or blanc et un cadenas ou mon nom y est gravé.
Je lui passe autour du cou et le scelle sur sa gorge. Ça le sert un peu. Tant mieux. Je veux que tout le monde soit bien conscient qu'il est à moi, à commencer par lui.
Je me penche et murmure à son oreille d'un ton joueur.

- Tu m'appartiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mar 2 Déc - 9:59


Sagement, religieusement, il l'avait écouté, avait mémorisé sans aucune difficulté ses instructions. TaeMin était un homme arrogant. Imbu de sa personne. Détestable. Aydan fronça les sourcils en signe de dédain mais sa grimace ne dura que quelques secondes à peine.

Aisément, il réceptionna la boîte et s'autorisa un sourire en coin tout en sortant le portable pour le ranger dans sa poche. Occupé ? Occupé à quoi ? Un gamin comme lui ne peut-être occupé qu'à baiser des putes, incapable de séduire proprement quelqu'un. Plus les secondes passaient, plus le mépris et la pitié prenaient le jeune homme. Puis vinrent s'ajouter le dégoût et la haine lorsque le collier se resserra autour de son cou. Par réflexe, Aydan tira dessus : du cuir. Avec un peu de chance, il ne mettrait pas longtemps à se détendre pour le laisser libre de ses mouvements. Puis, lorsque TaeMin lui murmura ces quelques mots à l'oreille, Aydan ne put contenir un léger rire moqueur avant de se reculer, le sourire aux lèvres.

- A mon tour de mettre les choses au clair, commença-t-il en perdant son sourire. Je n'appartiens à personne. Encore moins à un gamin prétentieux et détestable. Ta propriété ? Laisse moi rire. Un homme qui s'abaisse à acheter quelqu'un n'est rien d'autre qu'un chien pitoyable. Je suis vraiment désolé que ta vie soit ainsi.

Son ton avait été faussement compatissant sur la fin de sa phrase. Il était conscient de sa provocation mais ne pouvait décemment pas laisser TaeMin le traiter de la sorte.

- J'obéirai à tes ordres puisque c'est ce pour quoi je suis là. Cependant, veille à surveiller tes arrières. Ton café par exemple. Qui sait, du poison peut facilement se retrouver dans n'importe quoi. Oh, évidemment, ça n'a rien d'une menace ou d'une mise en garde. Après tout, qui voudrait attenter à la vie d'un adorable enfant comme toi ?

Une fois sa tirade terminée, il s'éloigna un peu plus, dans le but de disparaître dans sa chambre. Il n'avait rien à lui dire. Il le méprisait et préférait passer le moins de temps possible en sa compagnie. Silencieusement, il calcula combien de temps devrait-il rester en sa "possession" pour remplir ses dettes. Le résultat le fit soupirer. Il n'allait jamais tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mar 2 Déc - 11:01

- J'obéirai à tes ordres puisque c'est ce pour quoi je suis là. Cependant, veille à surveiller tes arrières. Ton café par exemple. Qui sait, du poison peut facilement se retrouver dans n'importe quoi. Oh, évidemment, ça n'a rien d'une menace ou d'une mise en garde. Après tout, qui voudrait attenter à la vie d'un adorable enfant comme toi ?

Je le regarde s'éloigner et cligne des yeux sous la surprise. Que...quoi ? Est-ce que j'ai bien entendu ?
Je mets un moment à assimiler. D'abord le fait qu'il soit loin de la petite chose fragile que j'avais imaginé, ensuite, qu'il soit bien plus stupide que ce que je ne pensais.
Un sourire féroce fend mon visage pendant que je siffle entre mes dents comme on appellerait un chien. Et le miens viens juste de me mordre.
Il se retourne et dans la seconde qui suit je lui décoche une gifle qui résonne dans mon grand salon.
Sa tête heurte le mur et il s'écroule. Je le vois se retourner en tenant sa joue.
Je n'y ai pas été de main morte. Je secoue ma main et exerce de petites pressions sur mon poing pour faire partir la douleur. Ça me lance un peu.
Je m’accroupis face à lui et le regarde droit dans les yeux. Il soutient mon regard. J'aime ça. Je décide maintenant et tout de suite que faire de sa vie un enfer sera la chose la plus drôle que j'ai jamais faite.
J'attrape sa mâchoire de ma main, le bâillonnant au passage.

- On va dire que ce coup-ci c'est cadeau. C'est ma faute, j'ai oublié un léger détails. Manques-moi encore une fois de respect et j'arracherai moi même ta petite langue de pute avant de la clouer au dessus de ton lit.

Mon ton est très calme, presque doux. Je me relève et le regarde comme l'insecte qu'il est. J'ai envie de l'écraser.
Je fronce les sourcils en voyant sa veste en jean délavé. C'est dégueulasse. J'ai trouvé sur quoi jouer.

- Et puis dit moi, qui est le chien pitoyable entre nous ? Celui qui se vend ou celui qui achète ? Oh, je t'en prie, laisse moi répondre pour toi, tu as l'air d'avoir un peu de mal à parler. Ici c'est toi le chien et moi le maître, tu n'es rien d'autre qu'un animal de compagnie que je tolère. Et puis au passage, qu'est-ce que c'est que ces fringues ?  Tu fais les ordures pour te saper ?


Je roule des yeux et sort mon porte-feuille de ma poche. Je pioche au hasard une carte platinium et je la lui jette. Elle atterrie sur son torse.

- Va faire les boutiques. Mon chauffeur t'y conduira. Et profites-en pour aller chez le coiffeur, quitte à garder ce blond autant qu'il soit entretenu. On dirait un clochard, c'est répugnant.


Je me retourne sans l'aider à se relever. J'attends un mot. Un seul petit mot pour l'étaler. J'ai gardé le goût du sang depuis mes années d'internat aux États-Unis. La seule et unique raison qui m'a poussé à ne pas le battre à mort c'est que je veux qu'il reste beau. Qu'est-ce que je ferais d'un défiguré ? Il ne me sert déjà à rien, autant que je le garde comme décoration.
J'ouvre la porte de mon bureau et m'arrête dans l'embrasure de celle-ci.

- Avant de partir, va me faire un café.Bien sur, je me fous qu'il m'empoisonne. De toute manière, ma vie n'a pas grande importance pour moi. Ses menaces ne me font pas peur.

J'entre et m'assoie à mon bureau. J'ai une montagne de dossiers à traiter et je dois faire un rapport à mon père d'ici une semaine.
Je prends le premier de la pile et souffle. C'est un client français. Le dossier est en français. Tout est en français... et je ne parles pas français.
Je fais rouler ma tête sur mes épaules et m'enfonce dans mon large fauteuil de bureau en fermant les yeux.
Ce sont des gros clients et bien sur aucun d'eux ne parlent anglais, coréen, japonais, mandarin, cantonais, espagnole ou même russe. Aucunes des langues que j'ai apprise ne me servira.
J'entends déjà mon père me dire à quel point je suis la honte de cette famille et qu'il aurait mieux fait de me laisser mourir ce jour là, au lieu de sacrifier ma mère à mes dépends.
Je souffle et enlève le capuchon de mon stylo de marque. Le seul cadeau qu'il m'est jamais fait.
Il faut que je me mette au travail, ça m'aidera sûrement à oublier mon père et ce qui vient de se passer avec Aydan.

Aydan. Je souris amusé. Encore un faux pas et je vais m'autoriser à prendre quelques libertés. Il m'amuse ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mar 2 Déc - 11:17


Dire qu'il fut choqué de la réaction de TaeMin était un euphémisme. Ecroulé au sol, il l'écoutait l'insulter et le méprisait, soutenant son regard intense. Il l'avait mis très en colère et cette sensation lui plaisait. Peu importe les coups, il voulait encore le voir en colère. Il voulait voir cet homme perdre son sang froid à cause de lui.

Tenté de répliquer à ce que TaeMin lui crachait, il se contint cependant, conscient qu'un mot déplacé pourrait lui coûter cher. Plus que le provoquer, il avait testé ses limites. Et ces dernières étaient très minces. Récupérant la carte, il se releva ensuite et disparu dans la cuisine pour obéir à son maître. Pendant que le café chauffait, il passa de l'eau sur sa joue endolorie, appuyé contre le plan de travail. Si seulement la situation avait été autre... Si seulement cet homme n'était pas caché derrière toute cette haine. Aydan soupira. Il ne pouvait s'empêcher de ressentir un peu de compassion pour son Owner. Peut-être avait-il vécu quelque chose de difficile plusieurs années auparavant ? Aydan croyait en l'Homme plus qu'en n'importe quoi et restait persuadé que toute personne naît généreuse et bonne. Il était certain que c'était aussi le cas pour TaeMin, mais celui-ci avait caché ses qualités pour ne faire ressortir que ses défauts exécrables.

Le café prêt, il en versa une tasse et emprunta le chemin jusqu'au bureau où il pénétra après avoir frappé. Il déposa le petit plateau à côté de TaeMin et, curieux, il jeta un coup d'oeil à l'écran, puis à son Owner. Il ne semblait pas comprendre ce dont parlait celui qui avait écrit ce mail.

- Il te proposent un rendez-vous dans deux jours à midi. Ils seront à Hong Kong et désirent te voir pour parler affaires et ajoutent qu'ils ont hâte de signer un contrat avec toi.

Il tourna ensuite les talons, n'ajoutant rien. Il n'avait, après tout, aucune raison de l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mar 2 Déc - 11:47

- Ils te proposent un rendez-vous dans deux jours à midi. Ils seront à Hong Kong et désirent te voir pour parler affaires et ajoutent qu'ils ont hâte de signer un contrat avec toi.

Je regarde Aydan quitter mon bureau et reporte mon attention sur le mail avant de regarder la porte.
Je siffle mon chien pour qu'il revienne. Là il m’intéresse. Par hasard, ma doll parlerait-elle français ?  C'est une occasion en or. Si je fait signer les français, j'aurais un énorme avantage sur mon père parce que ce sont des clients qu'il veut faire investir en Corée depuis longtemps sans jamais y être parvenu.

- Aydan ?

J'attends qu'il revienne dans mon bureau et je lui fait signe de venir à côté de moi.
Je fait pivoter mon siège et l'observe de plus prêt. Ce pourrait-il que ce ne soit pas un crétin fini ?

- Donc...tu parles français ? Tu vas m'aider à traiter ce dossier, j'ai besoin d'un traducteur. Autre chose que je dois savoir à propos de toi ?

Je n'ai jamais été quelqu'un de curieux mais pour le coup, il m'intrigue. Il est plein de surprise. Bien plus que je ne l'aurais pensé. Un bon point pour lui. Il a retenu mon attention.
Je détestes les gens idiots mais les personnes intelligentes sont une menace. Il faudra que je le surveille de prêt, alors je précise d'un air détaché.

- Aides-moi et je viendrai faire les magasins avec toi...pour faire la paix.

Ou plutôt une trêve. Il me donne toujours envie de lui faire du mal, j'ignore pourquoi, c'est viscérale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mer 3 Déc - 7:27


Il l'avait entendu siffler mais n'avait pas daigné porter attention à son acheteur. Il devait comprendre qu'Aydan n'était pas un chien. Ce ne fut que lorsqu'il l'appela qu'il accepta de retourner dans le bureau où il se confronta directement avec l'Owner qui, soudainement, lui portait un intérêt grandissant. Nonchalamment, Aydan l'écoutait parler, appuyé contre le bureau à côté de TaeMin. L'entendre proposé une trêve le fit rire.

- Faire les magasins avec toi serait une plaie. Je m'occuperai tout seul de mes fringues et de mes cheveux, merci pour la proposition, et pour la carte, annonça-t-t en agitant ladite carte.

Se sentant en position de force, il sourit en coin et rangea le morceau de plastique dans sa poche avant de s'éloigner du bureau pour faire le tour de la pièce, vagabondant entre les murs en cherchant quoi dire. Il ne pouvait pas laisser son acquéreur s'en sortir si aisément.

- Je t'aiderai à condition que tu me donnes disons... 15% des revenus que tu auras grâce à ce contrat. Bien sûr, si c'est un contrat à long terme, je veux 15% sur toute la durée de l'accord. Tu gardes 85%. Je trouve ça plutôt honnête. Sachant que tu ne sembles pas parler un mot de français et que tes potentiels futurs collègues semblent très impatients de conclure un accord, le temps que tu apprennes les rudiments de la langue, tu perdrais un temps précieux.

Il revint vers le bureau et, cette fois de l'autre côté du meuble, face à TaeMin, il s'appuya contre la table.

- C'est mon prix. Je parle couramment français. Entre autre. Disons que je suis polyglotte. Je maîtrise l'anglais, l'espagnol, le français, le coréen et le chinois, mandarin comme cantonais. J'ai aussi quelques notions en japonais et italien. C'est tout ce que tu dois savoir sur moi.

En réalité, il aurait eu d'autres choses à dévoiler mais n'était pas d'humeur pour le faire. Et n'avait pas envie de s'étaler sur ses hobbies et préférences avec quelqu'un qui ne le méritait pas. Attrapant un papier, il griffonna quelque chose qui ressemblait à un contrat et incluait son prix ainsi que ce qu'il s'engageait à faire, le signant ensuite.

- Marché conclus ?, demanda-t-il en tendant le contrat à l'Owner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Mer 3 Déc - 11:42

- Marché conclus ?

Je me contiens. Surtout ne pas répliquer. Je le soupçonne de ne chercher que ça. Est-ce que cet avorton essaie de marchander avec moi ? 15 % ? Et puis quoi encore ? En faisant un rapide calcul dans ma tête je sais pertinemment que rien que ces 15% lui permettrait de rembourser sa dette et de mettre fin à notre contrat. Je ne veux pas qu'il m'échappe.

Je ramasse la feuille et lis ce qu'il y est marqué. Pauvre crétin. Son contrat n'a aucune valeur juridique. Je pourrais très bien signer et ne rien lui donner du tout. Ça n'a pas de valeur légale.
Mais le fait qu'il me force la main et tente de me traiter comme son égal, je ne le supporte pas. Il faut qu'il comprenne où est sa place. S'il a été quelqu'un avant il faut qu'il réalise qu'ici il n'est plus rien.
Je sens que je vais le regretter mais mon arrogance prend le dessus, c'est plus fort que moi.
J'attrape la feuille et la déchire devant ses yeux sur toute la longueur avant de lâcher les deux morceaux au sol.

- Tu as eu l'impression que tu pouvais négocier avec moi ? Je ne t'ai pas demandé un service je t'ai donné un ordre et j'entends que tu obéisses.

Je vois à son air renfrogné que ça ne lui plaît pas. Je me lève d'un bon au moment où il ouvre la bouche pour répliquer et il a un mouvement de recule. L'effet de la gifle doit-être encore bien encrée en lui.
Plus je m'approche et plus il recule. C'est bien, j'aime voir la peur et la colère se mélanger dans ses yeux. Il est encore plus beau comme ça.  
Je souris et continue de le faire reculer.

- Tu penses que tu peux imposer ta volonté avec moi ? Tu penses que tu as le droit de me parler comme ça ? De te rebeller ?

Son dos se colle à la porte fermée de mon bureau. Il ferme les yeux au moment ou je lève le bras. Je plaque la paume de ma main près de son oreille et j'en fais de même avec l'autre. Il ne peut plus bouger dans cette position. Il est à ma merci et j'adore ça.
Je rapproche mon visage du sien, mon souffle s'échoue sur son petit nez parfait. Ma voix n'est qu'un murmure

- Ne joues pas avec mes nerfs Aydan. Je n'aurai aucun scrupule à te faire du mal.

Je passe un doigt dans l'arceau du cadenas de son collier et l'oblige à venir plus prêt de moi encore. Nos nez se frôlent.

- Si tu veux que je te force à obéir je vais le faire. Mais ne viens pas te plaindre après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 2:42

Il s'en était douté. Il était certain que TaeMin n'était pas aussi stupide qu'il en avait l'air et il n'avait eu aucun mal à comprendre où Aydan avait voulu en venir. Tant pis, il aurait essayé. Puis lorsqu'il se leva, par réflexe, il recula. Et continua à reculer : chaque pas que TaeMin faisait vers lui poussait Aydan à se reculer jusqu'à être acculé contre la porte. Il soupira, piégé entre la surface froide dans son dos et le corps chaud de son acquéreur. L'étau se resserra un peu plus quand TaeMin plaqua ses mains de chaque côté de lui et murmura trop près de lui quelques mots. Aydan ne bougeait pas, tendu mais pas apeuré, il écoutait l'homme parler, les yeux rivés dans ceux qui lui faisaient face.

- Attends..., murmura-t-il en glissant ses mains sur la taille de TaeMin.

Il alternait, regardait ses lèvres puis ses yeux, puis de nouveau ses lèvres, tenté par ces dernières. Certes, TaeMin était beau mais c'était un enfoiré et Aydan se refusait à lui trouver un qualité quelconque.

Il pinça doucement ses flancs puis libéra une de ses mains pour la glisser sur celle de son maître, agrippée à son collier. Il s'en saisit et la porta entre leurs visages pour en embrasser le dos. Puis brutalement, il inversa leurs positions et plaqua TaeMin contre la porte, adoptant son ancienne posture pour acculer l'homme contre la porte. Cependant, contrairement à lui, Aydan laissait un espace de plusieurs dizaines de centimètres entre eux. En le touchant comme il l'avait fait, il s'était assuré que leurs musculatures étaient semblables afin de pouvoir inverser les rôles sans trop de difficulté.

- J'ai les mêmes droits que toi. Je sais que tu n'auras aucun remords à me frapper, mais pense un peu à ce qu'il se passera une fois que je serai défiguré. Une Doll laide n'est d'aucun intérêt.

Il retira ses mains de la porte et, soutenant le regard de l'Owner, se recula d'un pas.

- Puisque l'argent n'est pas négociable, j'ai autre chose à te proposer : offre moi un piano. Je veux aussi d'autres cadeaux. Ce sera une compensation pour mon travail. En échange de ça, je traduirai tout ce que tu veux pour ce contrat, et je le ferai sans mauvaise volonté. Tu n'auras pas à me forcer ou à me violenter.

Il glissa un doigt dans l'arceau de son collier et tira dessus.

- Et si tu pouvais me retirer ça le temps que j'aille faire les magasins, ça serait bien. J'ai encore une once de dignité...

Cette fois, son ton s'était fait triste et blessé et n'avait plus rien à voir avec celui, sûr, employé quelques secondes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 5:10

- Et si tu pouvais me retirer ça le temps que j'aille faire les magasins, ça serait bien. J'ai encore une once de dignité...

Là, bloqué contre la porte par ma propre Doll, mon cœur bat à tout rompre dans ma poitrine. C'est de la surprise. Non de la colère. Non de l'envie. Peut-être bien un peu des trois en même temps finalement. Personne n'avait jamais posé ses mains sur moi comme ça. Pas sans ma permission. Pas sans que je le décide. Je ne m'attendais pas à cette réaction. Ni à ce retournement de situation. Dans le cas contraire, je ne l'aurais jamais laissé faire.

Je pourrai très bien le prendre là tout de suite contre le mur, pour me venger. Ça m'est égal de le forcer ou de lui faire mal. Il est à moi, je fais ce que je veux de mes affaires.  Mais je décide que non. Je n'ai pas envie de le toucher. Je crois qu'au fond ça ne m'amuserait pas.  Ce serait trop facile.
En revanche son chantage commence à réellement m'énerver.

- Je ne te dois rien. Je t'ai acheté, je n'ai pas à t'offrir quoi que ce soit ou à te traiter comme mon égal... Il va falloir que tu apprennes à rester à ta place.

J'essaie de calmer les tremblements de colère dans ma voix. Il a vu juste. Je ne peux pas le frapper au visage parce que je ne veux pas l’abîmer. En revanche, torturer son esprit ne laissera aucune marque visible et me procurera une sensation de jouissance et de jubilation absolue.

Tout donner pour mieux reprendre. Voilà qui me semble bien plus amusant.

Je m'approche de lui et le saisi à la gorge. Je le fixe longuement, observe chaque détail de son visage et je m arrête sur ce petit grain de beauté qu'il a en dessous de l’œil. Je passe le pouce de ma main libre dessus. Il me plaît.

- D'accord pour ton piano. Je le ferais mettre dans le salon d'hiver. Ne me demande plus rien d'autre.

Mes yeux glissent sur le collier lui enserrant toujours le cou. Je suis le seul à posséder la clé. Je pourrai l'ouvrir et le libérer mais c'est hors de question. Il est à moi. Personne ne l'approchera tant qu'il portera ça. Je n'aime pas partager mes jouets.

- Quant à ce collier n'y pense même pas. Je veux que tu le porte nuit et jour. Partout ou tu iras et peu importe ce que tu feras.


J'approche mon visage tout près du sien dans un murmure.

- Je te l'ai dit, tu es à moi.

Je le repousse loin de moi et quitte la pièce, direction ma bibliothèque. Mon refuge. Je sais qu'il ne m'y suivra pas. Je lui en ai interdit l'accès. J'ai besoin de me retrouver seul sans entendre ses stupides revendications. J'espère avoir la paix jusqu'à demain.

- Va faire les boutiques et ne me dérange plus. Nous parlerons des français plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 7:45


Deux semaines plus tard.


Les semaine s'étaient écoulées sans engendrer trop de conflits. Aydan ne supportait toujours pas Taemin mais il avait à le tolérer. Aussi étrange que cela puisse paraître, ils avaient trouvé une sorte d'équilibre dans leur "relation" : Aydan faisait ce que Taemin demandait sans protester et Taemin le laissait tranquille. La Doll préférait cette situation au conflit permanent. Il passait le plus clair de son temps à lire des bouquins qu'il achetait lorsqu'il sortait et à composer des mélodies, à jouer toute la journée. Ses articulations étaient endolories, il avait perdu l'habitude de jouer durant les mois passés à Private Blossom mais même avec la douleur, il prenait plaisir à jouer. Ça le détendait, l'apaisait et Taemin ne venait jamais l'ennuyer lorsqu'il jouait. C'était une partie de leur équilibre précaire.

Ce dimanche matin, Aydan s'était levé vers 10 heures et avait pris le temps de se doucher avant d'aller déjeuner. Il savait que son maître n'avait rien de prévu dans la journée, il s'était donc autorisé une grasse matinée avant d'aller le réveiller. Le petit déjeuner pris, il prépara celui de Taemin, comme tous les matins, et après avoir tout disposé sur le plateau, il alla réveiller son Owner. Tous les matins le même rituel : il entrait et déposait le plateau sur la table de chevet puis ouvrait un rideau et laissait l'autre fermé pour que la luminosité ne soit pas trop forte. Ensuite, il s'asseyait près de Taemin et délicatement, glissait ses doigts dans les cheveux noirs de l'homme endormi. C'était le seul moment où Taemin semblait sincère. Aydan pouvait voir ses traits tendus à cause des airs froids, violents, qu'il se donnait. Même lorsque le jeune homme dormait, il ne semblait pas serein. C'était dans ses moments là qu'Aydan le trouvait le plus beau, lorsqu'il était sans défense, lorsqu'il ne mentait pas sur ses émotions. A son réveil aussi, il était beau, encore dans le brouillard, les yeux gonflés, les lèvres brillantes, les cheveux en bataille. Aydan ne pouvait s'empêcher d'être attiré par Taemin. C'était ainsi et il faisait avec et cette habitude de caresser ses cheveux était sans doute son moment préféré de la journée, le cacher était frustrant pour lui.

Pourtant, ce matin, les habitudes furent bousculées : il avait posé le plateau et ouvert le rideau puis s'était assis sur le rebord du lit pour jouer dans les mèches sombres de son acheteur mais à l'inverse de d'habitude, ses doigts dérivèrent sur la mâchoire puis le cou de l'owner. Il n'avait jamais osé toucher sa peau par peur de se faire surprendre.

- Taemin ? Réveille toi..., murmura Aydan en caressant la joue du jeune homme.

Il était incapable de retirer sa main qui jouait maintenant dans les mèches de son acquéreur et savait qu'il risquait beaucoup à jouer ainsi dès le matin. Peu importe, il prenait le risque.

- Taemin..., recommença-t-il à mi-voix. Ton petit déjeuner est servi, réveille toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 9:28

- Taemin. Ton petit déjeuner est servi, réveille toi.

Qu'est-ce que c'est ? Est-ce que je suis en train de rêver ? C'est agréable cette sensation sur ma joue.  C'est chaud et doux. Mais qu'est-ce que c'est ? Une...caresse ?

J'ouvre prudemment les yeux. Aydan est au dessus de moi et continu de toucher ma joue. Je n'ose pas faire un mouvement. Je ne le regarde pas non plus. Qu'est-ce qu'il fait ? Est-ce qu'il est conscient de ce qu'il fait au moins ?

Comme je dors sur le ventre peut-être n'a t-il pas vu que j'avais ouvert les yeux ?
Je me retourne sur le dos d'un coup, lui faisant perdre son équilibre sans le vouloir. Il s'étale sur mon torse. Par reflex j'enserre sa taille pour éviter que le choc ne soit trop violent.

Je sens son nez taper dans le creu de mon cou et je relève les yeux, regardant ma tête de lit. C'est gênant. Je ne sais pas pourquoi je suis gêné sous mon propre toit devant ma propre Doll. Mais ça l'est.

- Hn désolé...

C'est sortit tout seul. Est-ce que je viens de m'excuser ? Pourquoi je m'excuse d'ailleurs ? C'est LUI qui est entré dans MA chambre, s'est permis de ME caresser la joue et est tombé sur moi. Je n'ai strictement rien à me reprocher !

Et pourtant... le fait qu'il soit allongé sur moi comme ça me dérange.  Après tout je suis un homme. Un homme au réveille. Avec les mécanismes d'un corps que je ne contrôle pas. Et c'est bien visible.

- Je... je...

Je le repousse rapidement en détournant le regard. Pitié qu'il n'est rien vu...ou sentit. Ça fait des semaines que je n'ai touché personne et la proximité avec lui devient dérangeante. Du coup j'ai passé ces dernières semaines au bureau plutôt que chez moi. À éviter Aydan autant que possible.

Je n'aime pas être gentil, je ne suis pas doué pour ça et il n'a rien fait pour la mériter. En rentrant le soir quand je passe devant le salon d'hiver, je reste derrière la porte pour l'écouter jouer. C'est beau ce qu'il fait. Je voudrai l'entendre jouer pour moi mais je ne lui demanderai pas. Je n'ai pas envie de me battre avec lui ces temps-ci j'ai trop de choses à faire au travail et ça me prends trop d'énergie pour lutter contre ce moulin à parole.

Je le regarde toujours penché au dessus de moi et mon « état » me rendant vulnérable devant lui me met hors de moi.

- Sors d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 10:09

Écroule sur lui, Aydan ne daigna pas bouger. Il était bien là, au chaud contre son owner, le visage lové contre son cou. Il y serait bien resté un peu plus longtemps mais Taemin ne semblait pas de cet avis et vu la manière dont il venait de le repousser, il n'avait pas envie de le voir ici.

- Sors d'ici.

Aydan sourit un peu en entendant l'ordre. Tout le corps de Taemin semblait crier le contraire. Ou alors ce n'était que son imagination. Dans tous les cas, Aydan l'avait senti contre lui, dur et bien éveillé, et n'avait pas pu s'empêcher de se mordre la lèvre. Il n'avait touché personne depuis... au mois quatre mois. Il ne pouvait pas le nier, Taemin lui plaisait et le voir sous lui, leur regard ancré l'un dans l'autre, lui donnait envie de pousser le jeu un peu plus loin.

Il se pencha à nouveau sur le jeune homme et, les mains posées de part et d'autre de son visage, il vint frôler sa joue de ses lèvres.

- Bonjour, maître... Bien dormi ?, demanda-t-il dans un murmure avant de déposer un baiser sur la joue dudit maître. J'irai refaire du café. Ne me repoussez pas..., quémanda le jeune homme en passant volontairement au vouvoiement.

Chaque mot articulé amenait ses lèvres pleines à caresser la joue de Taemin et ce ne fut bientôt pas suffisament pour la Doll qui apposa un nouveau baiser sur sa joue. Il jouait avec le feu, il était en danger et il le savait et pourtant, il savait que s'il voulait améliorer leurs relations, se rapprocher de Taemin, il devait le faire maintenant. Le moment était idéal, l'owner était encore endormi et son état le rendait plus fébrile, de plus, ils ne s'étaient pas battus ou disputés depuis longtemps, ce qui présageait de potentielles améliorations. Hors de question pour Aydan de passer à côté de ça. Aussi malsain que cela puisse paraître, il était irrémédiablement attiré pas Taemin : il le fascinait. Il voulait savoir à quel point était-il corrompu et s'il pouvait le sauver. De ça, il en était sûr mais il fallait d'abord que Taemin lui fasse confiance.

- S'il vous plaît ?, osa Aydan en relevant la tête pour pouvoir regarder Taemin droit dans les yeux.

Il était certain -peut-être était-ce stupide- que Taemin n'était pas celui qu'il prétendait être. Mais au delà de cette curiosité, ce qui le poussait à faire ce qu'il faisait à cet instant, c'était son envie de le sentir près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 11:44

- S'il vous plaît ?

Mes mains remontent toutes seules le longs de son corps fin. Je suis sur le point de le toucher. J'aime le fait qu'il me vouvoie. J'aime qu'il me soit si soumis. Le bas de mon ventre se tord, l'odeur sucré d'Aydan chatouille mes narines. Ses lèvres sur ma joue et son ton joueur. J'ai envie de le retourner sur mon lit et d'entendre sa voix s'enrouer sous mes coups de hanches. Pour être honnête j'y pense depuis un moment déjà. Mais ce serait lui accorder des droits sur moi et surtout le laisser venir dans mon espace personnel. Et c'est trop dangereux.

Je tourne la tête pour rencontrer ses lèvres. Je m'arrête au dernier moment, juste avant qu'elles ne se touchent et recule dans mon lit. Je souffle pour me calmer, j'aurais besoin d'une bonne douche glacée là tout de suite.

- Tu ne m'écoutes pas Aydan. Je...je t'ai donné un ordre. Sors d'ici. Sors !

Le fait qu'il ne bouge pas me mets en colère. Je refuse de le laisser jouer avec mes hormones. C'est toujours moi qui décide ici.

- Très bien. Tu l'auras voulu.

J'attrape mon portable et compose le numéro d'un de mes « amis » de la mafia hongkongaise. C'est chez lui que je me fournis en poudre, pilules et herbes lorsque j'ai envie de m'arracher la tête et de tout oublier.

- C'est moi. Apporte-moi ta nouveauté. Tout de suite. Je paierai le double s'il arrive avant dix minutes.

Je raccroche et jette mon portable sur mon lit avant de m'approcher d'Aydan. J'attrape le cadenas de son collier et le tire à moi violemment. Je passe ma main dans ses cheveux et tire dessus. Ça tête part vers l'arrière m'offrant sa gorge que je mord sans hésiter. Juste pour goûter....

Je l'allonge sur mon lit et continu de travailler sa peau, toujours au même endroit, lui laissant une belle marque. Mais à aucun moment je ne l'embrasse sur la bouche. Pas que je n'en ai pas envie. Je ne veux pas qu'il pense que nous sommes égaux. Jamais.

J'entends frapper à la porte de ma chambre et j'ai un sourire de vainqueur.

-Entrez.

Mon chauffeur pénètre dans ma chambre suivit de près par un jeune homme. Les cheveux blond, aussi grand que moi, une bouche pulpeuse, de beaux yeux un corps musclé et fin. C'est l'exacte réplique d'Aydan, en un peu plus jeune.

Je souris et fait un signe de tête à mon chauffeur pour qu'il sorte. Ma commande viens juste d'arriver.
Je me tourne vers Aydan et le pousse vers son clone.

- Déshabille-le. Je lui ordonne.

Je le regarde faire et retire le haut de mon pyjama. C'est sexy et cruel. Il m'a obligé à le faire en me désobéissant, je l'avais prévenu.  

Une fois que sa copie est nu je me lève et le prends par la main.

-Aydan, attends derrière la porte.

Le ton de ma voix ne laisse place à aucune contestation. Je veux qu'il sorte de cette chambre pour mieux lui faire l'amour. Pas à lui, à sa reproduction, mais je voudrais tellement le toucher que le seul moyen de le faire sans me mettre en danger est de prendre son clone.

Dès qu'il referme la porte je me tourne vers le garçon et le siffle.

- Mets toi à quatre pattes sur mon lit. Et surtout, ne retiens pas tes cris.

Aydan...Aydan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 12:08


Il y avait cru. Il avait cru que Taemin le laisserait faire, le laisserait le toucher. Cependant, il eu tôt fait de déchanter en voyant le jeune homme entrer. La ressemblance était frappante et Aydan n'eut aucun mal à faire le lien. Il se sentit blessé, vexé, trahi : son amour propre en prenait un coup.

- Déshabille le.

Aydan tourna la tête vers Taemin, abasourdi par ses actes puérils. Il plongea son regard triste dans celui qui lui faisait face et sans même chercher à protester, il se leva et déshabilla le jeune homme. Il en voulait énormément à Taemin. Dire qu'il avait été prêt à lui offrir son corps, à partager un moment intime avec lui. Il soupira et offrit un sourire compatissant au jeune garçon. Lui n'avait rien demandé, il était là à cause d'un caprice d'un enfant à qui on avait attribué trop de pouvoir. Alors qu'il se retournait pour regarder une dernière fois Taemin, celui-ci lui ordonna une dernière chose qui finit d'excéder la Doll.

-Aydan, attends derrière la porte.

Le susnommé fronça les sourcils et son regard, jusque là attristé et blessé, changea du tout au tout. Il le méprisait. Il méprisait tout ce que représentait Taemin.

- Va te faire foutre. Tu peux crever, Taemin, cracha-t-il avant de quitter la pièce.

Il claqua violemment la porte et disparut dans sa chambre ; là, il rassembla quelques affaires et le peu d'argent qu'il avait. Il savait ce qu'il arrivait aux Dolls qui fuyaient mais tant pis, il préférait ça à rester enfermé dans un appartement à subir les caprices d'une ordure comme Taemin. Il sortit ensuite de sa chambre, son sac sur le dos et alla poser son portable, celui où était enregistré le numéro de son Owner, sur son piano. Il partait et il fallait que Taemin comprenne qu'il ne blaguait pas. Il quitta ensuite la maison claquant à nouveau violemment la porte. : par chance, il n'avait croisé ni domestiques, ni chauffeur et put quitter la demeure sans encombre.

Il fulminait et ne trouvait aucun moyen de se calmer. Peut-être qu'une marche ferait redescendre la pression ? Par réflexe, il fouilla dans son sac et retrouva les clefs de son ancien studio. Peut-être pourrait-il y rester ? Il prit le premier bus qu'il vit et paya son ticket avant d'aller s'asseoir au fond. La tête reposant contre le siège, il laissa son esprit divaguer, il cherchait à voir s'il culpabilisait d'être parti de la sorte. Il aurait pu. Mais il ne pouvait rien y faire : il ne ressentait ni remords, culpabilité. Après tout, Taemin n'avait, lui, eu aucuns scrupules à faire venir sa réplique pour la baiser, pourquoi Aydan devrait se sentir mal de laisser une telle personne ? Il s'était trompé, Taemin ne faisait pas partie de ceux que l'on pouvait encore aider. Il était corrompu jusqu'à l'os, trop fier, trop têtu. Il n'y avait aucun espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 124
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 26


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Jeu 4 Déc - 12:56

Je l'ai fais. Je l'ai baisé. Ce mec dont je ne connaissais même pas le nom. Je l'ai fais crier, je l'ai fais jouir et ensuite je l'ai foutu à la porte avec un liasse de billets.
Aydan n'était plus là lorsque je l'ai cherché. Je l'ai appelé mais il ne s'est pas montré. Alors j'ai composé le numéro de son portable et je l'ai entendu sonner. Sur le piano. Son piano.
Je suis monté dans sa chambre et quand j'ai ouvert son dressing tout était vide.

Je n'ai pas cherché à le retrouver. Je n'ai pas appelé la police ni Private Blossom. Je m'en fous, laissez-le partir. Je savais qu'il fuirait. Personne n'est jamais resté près de moi. Et c'est précisément pour cette raison que je ne l'ai pas laissé se rapprocher de moi. Je savais qu'il m'abandonnerait, comme ma mère, comme mon père, comme tout le monde.
Alors pourquoi ça fait si mal ?

Maintenant je suis allongé sur le toit-terrasse de ma maison après avoir ravagé la chambre d'Aydan. J'ai tout détruit à l'intérieur. Peut-être pour ne pas le laisser revenir me hanter.
Ensuite, je suis monté ici avec une bouteille de whisky bourbon et ma boite à cookie. En fait c'est la que je stocke toute la drogue que j'ai acheté. J'ai pris un peu d’ecsta et je me suis roulé un joint que je suis en train de fumer en regardant le ciel. C'est une belle journée.

Aydan...où es-tu ?

Je me relève difficilement et titube sous les effets du mélange alcool-drogue pris  a jeun  et je m'approche du rebord. Je regarde en bas. Il y a ma piscine juste en dessous. Fait chier, c'est même pas drôle.

- TU CROIS QUE J'EN AI QUELQUE CHOSE A FOUTRE DE TOI ? TU CROIS QUE TU VAS ME MANQUER ? BON DEBARRAS PAUV' CRETIN !

Je hurle dans le vent complètement bourré. J'espère qu'il portera mes mots jusqu'à lui. Je veux qu'il sache que je resterais toujours moi, contre vents et marrées. J'ai très bien vécu sans lui toute ses années, je vivrais très bien sans lui après. Je n'ai besoin de personne, les gens autour de moi sont inutiles, je préfère me défoncer la tête et mettre ma vie en danger que de dépendre de quelqu'un. Ni lui ni personne.

Je tombe en arrière et ma tête heurte violemment le sol. Je respire un grand coup et me laisse sombrer pour une durée indéterminée.

Aydan, ne reviens jamais, tu me rends faible et malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 115
Date d'inscription : 01/12/2014


MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains. Sam 6 Déc - 4:55

Il avait passé les premiers jours à se poser des questions sur sa réaction, sur le comportement de Taemin, sur la raison de son départ. Le regret qui aurait pu naître en lui disparut quelques secondes à peine après. Regretter quoi ? De s'être libéré ? Sûrement pas. Aydan était retourné chez lui, il avait envoyé promener l'ordure qui lui avait servi d'Owner. Par réflexe, il porta la main à son tatouage dans sa nuque mais quelque chose l'empêcha de toucher ce qu'il voulait : le collier de Taemin. Il jura et parti fouiller dans sa cuisine à la recherche d'un couteau assez tranchant pour sectionner le cuir ; il y passa plusieurs minutes et finit par céder lorsque le couteau entailla le dos de sa main. Il jeta l'ustensile et se laissa glisser contre le mur, jusqu'au sol. Il n'avait réussi qu'à abîmer le collier. Rien de plus. Son poing s'abattit contre le mur et un grognement mécontent lui échappa. Il avait besoin de prendre l'air.

Après avoir ouvert son sac, il en sortit quelques affaires et surtout, il en sortit son cahier de notes. Il le fourra dans un autre sac et pris un crayon et un stylo. Il enfila son manteau et remit son écharpe puis quitta le studio dans l'idée de marcher quelques heures pour se vider la tête et penser à autre chose qu'à Taemin et à la manière dont il avait décidé de le réveiller. Si Taemin n'avait pas été aussi puéril, la situation aurait été toute autre. Il aurait du lui demander pourquoi l'avait-il remplacé par l'autre garçon. Aydan savait que ce n'était pas une histoire de désir : l'autre jeune homme lui ressemblait trop pour que Taemin le trouve laid. Alors quoi ? Coucher avec une Doll le répugnait ? Il couchait bien avec des prostitués, ça n'avait rien de plus glorieux. Aydan lui en voulait. Pour ça et pour tout le reste. Il aurait aimé avoir été acheté par quelqu'un d'autre.

Ses pensées convergeaient toutes vers Taemin et il ne remarqua même pas qu'il était revenu sur ses pas ni même qu'il fredonnait une mélodie inconnue. Entrant dans son appartement, il lâcha ses affaires à l'entrée et se précipita à son synthétiseur dans le but de jouer cette musique qui ne semblait pas pouvoir le lâcher. Il devait se rendre à l'évidence, Taemin la lui avait inspirée. Douce, mélancolique avec parfois des accords plus rapides et puissants qui retombaient ensuite dans la lenteur et la morosité : elle lui rappelait son ancien acquéreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: My world begins and ends with ropes and chains.

Revenir en haut Aller en bas
 

My world begins and ends with ropes and chains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Causeway Bay 銅鑼灣 :: résidences-