le nom de l'image
Li Yuan ~Nobody can see pains of my past...


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Li Yuan ~Nobody can see pains of my past...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past... Jeu 13 Nov - 8:19

Li Yuan
17 ans
Chinois
Citizen
Feat Ren (Nu’Est)
Caractère


Il est parfois facile de ressembler à un être joyeux lorsque l'on a un visage doux et enfantin. Les sourires masquent les larmes, les rires enfantins masquent les cris de désespoirs. La joie masque la tristesse, le bonheur masque les malheurs du passé...
Masquer. Toujours masquer.
Voilà à quoi se résume la vie de Yuan.
Il serait bien difficile de dire en le croisant pour la première fois dans la rue s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon. Il faut dire qu'il n'aide pas beaucoup non plus. Son physique n'est pas la seule chose féminine chez lui, sa personnalité l'est tout autant. Soucieux de son apparence, naturellement adorable et assez fleur bleue lorsqu'il est entouré de monde, ce jeune homme ressemble de près ou de loin à une belle adolescente.
Une part de lui aurait sûrement préféré que ce soit le cas. En effet, Yuan n'a jamais été attiré par une femme. Depuis le début de son adolescence, il n'a toujours été attiré que par des hommes. C'est une chose bien dur à supporter pour lui. Trop effrayé à l'idée de se faire rejeter par tous ceux qui l'entourent, il s'est promis de ne jamais avouer son homosexualité à qui que ce soit.
Cacher, il ne fait que ça. Depuis qu'il a été abandonné dans un orphelinat, il ne fait que ça. Le jour, il est souriant, joyeux... Il s'amuse, il rit, il danse, il chante, tel un enfant innocent, ignorant les malheurs du monde autour de lui. Mais une fois la nuit tombé, lorsqu'il est seul dans sa chambre, sans personne pour le déranger, le masque tombe... Son vrai visage apparaît, désespéré et ravagé par les larmes, appelant en gémissant la seule femme qu'il aime de tout son cœur, et qui l'a abandonné à ses dix ans... Sa mère...
Il pourrait essayer d'en parler à la femme qui l'a adopté... N'était-elle pas sa mère officielle, désormais ? Mais il n'y arrive pas. Cette femme, il n'arrive à la considérer que comme une amie. Il se fait passer pour son fils à ses côtés, mais, au fond de lui, sa mère sera toujours celle qui a disparu de sa vie.
Sept ans... Voilà sept ans que Yuan n'est plus le même. Les autres ne peuvent pas voir le désespoir qui le ronge. Et il ne fera rien pour le dévoiler. Jamais il ne le fera. Il ne veut pas être davantage pris en pitié. Il souffre bien assez comme cela...
Histoire


Il y a des fois où les enfants sont voulus par les deux parents. Ils vivent heureux avec des personnes qui les aiment et les chérissent plus que tout. Leurs parents les éduquent du mieux qu'ils le peuvent, les protègent, leur offrent tout ce dont ils ont besoin.
Malheureusement, certains enfants ne sont pas voulus par l'un de leurs parents. Ce simple désaccord peut suffire à détruire leur future vie. Et cela a été le cas de Yuan.
La mère du jeune homme était une simple serveuse dans un bar. Jeune et jolie, cette femme jonglait entre ses études littéraires et son travail qui lui permettait de payer son petit studio. C'est en début de soirée, en nettoyant une table pour un client, que cette femme rencontra « l'homme de sa vie ». Immédiatement, elle tomba sous le charme de cet homme, probablement plus âgé qu'elle. Les deux commencèrent à parler, puis s'échangèrent leurs numéros et se donnèrent rendez-vous le samedi soir suivant.
Ils se virent ainsi de long mois, tous les samedis soir. Rapidement, ils se rapprochèrent, passant de connaissances à amis, puis d'amis à amants. Les balades en ville devinrent des nuits torrides dans le grand lit de la jeune femme. Cette dernière vivait un conte de fée. Pour elle, c'est homme était celui avec lequel elle voulait faire sa vie.
Quelle adorable insouciance...
Ce qui devait arriver arriva. La jeune femme tomba enceinte. Elle ne l'apprit que quelques mois après, rendant tout avortement impossible. Un sentiment de joie l'envahit. Elle se voyait déjà annoncer cela le samedi suivant à son chéri. Elle le voyait pleurer de joie, puis la demander en mariage, la supplier de rester à jamais à ses côtés. Elle se voyait lui dire oui, en larmes, et se jeter à son cou.
Hélas, rien ne se passa comme prévu...
Le samedi soir suivant, son amant arriva vers 20h00, comme à son habitude. Cependant, cette fois, la jeune femme ne l'attendait pas en tenue osée, le regard brûlant, allongée sur son lit. Elle était assise sur le canapé, vêtue d'un chandail, le visage illuminé. Elle lui sauta au cou sans même lui dire bonsoir, et, sans réfléchir, lui annonça directement la nouvelle. Mais, contrairement à ce qu'elle attendait, son chéri ne sembla pas heureux. Il ne la serra pas contre lui, ne pleura pas de joie... Il ne sourit même pas. Il se contenta de la regarder froidement, le visage assombrit. La panique gagna la demoiselle. Son amant lui expliqua alors qu'il était marié, qu'il avait deux enfants et qu'il aimait sa femme. Puis il s'éloigna lentement en disant qu'elle n'était qu'une sex friend pour lui, et qu'il ne voulait pas de cet enfant avec elle. Ce fut sur ces mots qu'il se décida à partir définitivement, laissant derrière lui une âme brisée.
La fin de la grossesse fut un désespoir pour la jeune femme. Il ne l'avait jamais aimé. Jamais. Et cet enfant, il ne voulait pas s'en occuper. Le désespoir la rongeait. Qu'allait-elle faire ?...
Mais lorsqu'elle accoucha, lorsque son regard se posa pour la première sur le visage angélique du bébé, son bébé, l'amour qu'elle ressentait encore pour l'homme qui l'avait abandonné abandonna ce dernier pour s'offrir à ce petit bout de chou. Ce petit garçon devint alors la personne la plus chère à ses yeux. Pour toujours...
« Je t'aimerai toujours, Yuan... Mon adorable petit Yuan... »
Hélas, l'apparition d'un enfant dans sa vie bouleversa son quotidien. Rapidement, son travail ne suffit plus à payer le loyer et le nécessaire pour que son bébé vive, et elle dut se résoudre à quitter son studio et dormir avec son bébé dans sa voiture. Pendant quelques jours, elle réussit à faire dormir son enfant dans une pièce communiquant avec le bar pendant qu'elle travaillait. Malheureusement, les cris de l'enfant commencèrent à faire fuir les clients, et le gérant fut dans l'obligation de la renvoyer.
La jeune femme décida alors de quitter ce quartier. Elle alla donc dans la partie la plus sombre de la ville, et, après plusieurs jours à sonner aux portes, un professeur retraité accepta de l'héberger, puis de la garder comme colocataire. Le petit garçon pu alors avoir une petite chambre avec elle, et dormir dans un joli berceau, certes vieux, mais encore en très bon état.
Dix ans passèrent. La jeune femme, ne sachant plus quoi faire pour gagner sa vie et rembourser des centaines de dettes, s’inscrivit à Private Bosssom, devenant ainsi une Doll, et fut bientôt achetée par un riche Owner. Trop honteuse, elle cacha son nouveau « métier » en le déguisant aux yeux du retraité et de son fils en travail de serveuse de nuit dans un autre bar. Mais cela ne suffit pas à améliorer la vie de son fils.
Faute de moyens pour emmener Yuan à l'école, le retraité s'était occupé de son éducation dès ses trois ans, lui apprenant tout ce qu'il apprenait aux enfants de son âge à une autre époque. L'enfant grandissait, devenant un magnifique petit garçon. Ce qui frappait le plus les deux adultes était son visage et ses manières incroyablement féminines. Il ressemblait énormément à sa mère, au grand bonheur de cette dernière. Le retraité ne cessait de répéter qu'il était fier de son travail, mais que cela était étrange pour un petit garçon.
Celui-ci était heureux de vivre, souriant, riant comme une petite fille. Sa mère était pauvre, certes, mais malgré les difficultés financières, il aimait sa vie. Et, plus que tout, il aimait sa maman adorée, qui le comblait de joie avec tout son amour et toute sa tendresse. Pour lui, cela suffisait à son bonheur.
Tout semblait être parfait.
Mais un jour, un drame arriva...
Le soleil se couchait lentement, éclairant la femme et son fils sortis se balader ensemble. Mais alors qu'ils étaient sur le chemin du retour, un homme étrange, très bien habillé et au regard incroyablement intense vint discuter avec la jeune mère. Le garçon le regarda, fasciné, intimidé et légèrement effrayé. Cet homme faisait partie des gens riches, très riches. Mais il avait l'air méchant. Mais lorsqu'il vit cet homme chuchoter quelque chose à l'oreille de sa mère et celle-ci acquiescer, il se détendit. Il s'agissait peut-être d'une de ses connaissances. Comment aurait-il put savoir que sa mère était l’esclave de cet homme ?...
L'homme les emmena dans un endroit gigantesque et luxueux. Yuan fut plus que surpris en apprenant que cet étrange individu vivait ici. Jamais il n'avait vu d'endroits aussi beaux, riches... Et intimidants. N'osant pas toucher à quoi que ce soit, le petit garçon se contenta de s’asseoir sagement sur le canapé, et de ne surtout pas bouger, comme le lui demanda sa mère. Il attendit ainsi quelques minutes, le temps que l'homme règle « quelque chose » avec elle. Mais, au bout d'une vingtaine de minutes, des bruits étranges se firent entendre. Des objets qui tombaient, des meubles qui étaient déplacés ou renversés, et surtout, des protestations. Celles de sa mère. Puis tout s'arrêta, tout se tut.
Lorsque sa mère arriva enfin, quelque chose sembla avoir changé chez elle. Elle était pâle, haletante, et semblait paniquée. Yuan voulut lui demander pourquoi elle semblait avoir peur, mais elle ne lui laissa pas le temps de dire quoi que ce soit. Elle le prit par la main, déposa un furtif baiser sur son front, et l'emmena avec elle en disant qu'elle avait fini et qu'ils devaient y aller en souriant. L'homme ne leur dit pas au revoir. Il n’entendit rien, même une fois le seuil de la porte franchi. Il la suivit sans poser de questions, croyant aveuglément sa mère, jusqu'à ce qu'ils entrent dans un bus. Intrigué, le garçon osa demander pourquoi ils n'avaient pas pris la voiture. Malgré la réponse peu convaincante qu'il reçut, comme quoi le moteur ne voulait plus se mettre en marche correctement, le jeune enfant décida de se taire et de lui faire confiance.
Après une dizaine de minutes de transports en commun et cinq petites minutes de marche, mère et fils arrivèrent devant un grand bâtiment. Yuan n'eut guère le temps de voir qu'il était écrit « Orphelinat » sur le portail avant que sa mère ne le fasse entrer avec lui en lui disant qu'il fallait qu'elle appelle un réparateur et qu'il valait mieux qu'il reste là quelques minutes le temps qu'elle s'occupe de la voiture.
Le petit garçon fut alors chaleureusement accueilli par d'autres enfants, ainsi que par quelques adultes. Il fut emmené dans une grande salle et put boire pour la première fois de sa vie un chocolat chaud, le temps que sa mère passe un coup de fil. Puis cette dernière vint le voir en lui disant de rester ici, prétextant aller voir le réparateur pour lui montrer ce qui ne va pas. Une nouvelle fois, elle l'étreignit fortement contre lui, tremblant légèrement. Ce n'est qu'à ce moment-là que Yuan comprit. Elle n'allait pas voir un réparateur. Elle devait le laisser ici.
Pour une raison qui lui échappait, elle devait l'abandonner.
Les larmes aux yeux, le garçon répondit à l'étreinte, avant que sa mère ne dépose un dernier baiser sur son front, et ne s'évanouisse dans la nuit. Brisé, il ne chercha pas à la retenir.
Les jours passèrent, et rapidement, la directrice de l'orphelinat comprit elle aussi que la femme ne reviendrait pas. Yuan devint alors un orphelin aux yeux de tous, et vécut le même quotidien que les autres enfants. « Comme un pensionnat », disaient ses amis. « Comme un refuge pour animaux abandonnés », répondait le petit garçon en riant, sans leur montrer à quel point il était sérieux et désespéré.
Tous les jours, il s'amusait avec les autres enfants, tout joyeux, comme si sa mère n'avait jamais existé. Et tous les soirs, il pleurait silencieusement dans son lit, appelant d'une voix muette celle qui comptait le plus à ses yeux, désespéré, brisé, meurtri jusqu'aux tréfonds de son âme. Voilà à quoi se résuma sa vie entre ces quatre murs, et cela continua ainsi jusqu'à ses onze ans.
Un an passa ainsi, et son quotidien ne changea que le jour où une femme vint à l'orphelinat pour adopter un enfant. Comme à chaque fois que cela arrivait, tous les enfants se firent beaux, tous espérant pouvoir être l'élu. Tous furent présentés à la femme, joyeux et adorable. Quand ce fut au tour de Yuan, celui-ci se montra tel qu'il était avec les autres, tout en gardant une certaine retenue en restant poli et en se montrant un peu timide. Intriguée par son visage très féminin, la femme lui parla plus longtemps que les autres, puis le laissa sortir. Il rejoint les autres et attendit le nom de l'orphelin élu, imaginant qu'il s'agirait probablement d'une de ses meilleures amies, qui étaient les plus mignonnes.
Quel fut son choc quand il entendit son nom ! Il resta un instant interdit, trop surpris pour faire quoi que ce soit, mais lorsque la directrice lui demanda d'aller chercher ses affaires, c'est avec émotion qu'il dit au revoir à tous les orphelins et qu'il fit rapidement sa valise pour rejoindre sa nouvelle mère. Il se montra joyeux et très reconnaissant envers cette femme.
Mais, au fond de lui, rien n’avait changé... Désespoir et tristesse régnaient toujours dans son cœur.
La vie de Yuan changea considérablement. Sa mère adoptive était une femme aisée, bien loin d'être pauvre sans être richissime. Le garçon eut alors droit à une grande chambre confortable, des vêtements neufs et propres, et surtout, tout ce qu'il fallait pour avoir une hygiène de vie normale. Ce changement fut d'abord assez intimidant pour lui. Lui qui avait toujours été pauvre, voilà qu'il se mettait à vivre comme une personne aisée. Cependant, il finit par s'habituer, et décida de profiter de ce que la vie lui avait offert.
Plus les années passaient, et plus Yuan grandissait et embellissait. Le temps semblait avoir figé pour toujours ses traits féminins. L'adolescence arriva, et le jeune homme apprit à se connaître, à se comprendre. Certaines choses restaient bénins à ses yeux, tandis que d'autres, comme la découverte de son orientation homosexuelle, furent des révélations qu'il se décida à enfermer quelque part au fond de son cœur et se promis de ne jamais les révéler à personne.
On pourrait croire que Yuan est désormais heureux. Hélas, cela n'est pas le cas. Le souvenir de sa mère le ronge encore, et s'il se montre joyeux et comblé de bonheur lorsqu'il est seul, chaque nuit, son masque tombe, laissant entrevoir ses larmes qui ne veulent plus cesser de couler pour celle qui l'a abandonné.
Et toi?
Hi tout le monde ! Je m’appelle ****** (XD), mais vous pouvez m’appeler Shania. J’ai 16 ans, et je fais du RP depuis presque un an. Je n’ai pas grand-chose à dire sur moi, mais je serai ravie de faire plus ample connaissance si vous le désirez. ^^


Code:
➝ [color=#1598AB][b]Choi Min Ki aka Ren (Nu’Est)[/b][/color]  ➝ [url=http://privateblossom.forumactif.org/u47]Li Yuan[/url]
Revenir en haut Aller en bas

Owner

avatar
I am
Messages : 15
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 30
Localisation : Derrière son bureau
Emploi/loisirs : PDG d'une société d'import/export internationale
Humeur : Massacrante


MessageSujet: Re: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past... Jeu 13 Nov - 8:26


Mon bébééééééééééé ♥♥♥♥
Bienvenue  

*



I swore it at that time. I will walk life that shines highest. There is no fear. It gets it over though there is a painful day too. Now let’s go. The wing expands and goes to look for freedom and the glory. The world that extends to the place waits surely for you
Hey God ! Are you ready ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past... Jeu 13 Nov - 9:03

Bonsoir !
Bienvenue sur le forum ! J'espère que tu t'amuseras bien ici !

Si tu as un soucis tu peux me MP !

T'as fiche est elle terminée ? :3

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past... Ven 14 Nov - 7:07

Mici à vous deux!!!
Oui, ma fiche est terminée. Je suis désolée, j'ai oublié de le signaler. ^^'
Revenir en haut Aller en bas

Owner

avatar
I am
Messages : 173
Date d'inscription : 29/08/2014
Age : 24
Localisation : Sans doute au Golden Pleasure
Emploi/loisirs : Dirigeante du Golden Pleasure/ Owner
Humeur : Capricieuse


MessageSujet: Re: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past... Ven 14 Nov - 11:13

Awn je suis terriblement en retard !

Bienvenue à toi !

Ta fiche est impec', je n'ai rien à redire et te valide donc ! Si tu as le moindre soucis, n'hésite pas à me MP !

P.S : J'aime ton avatar *-*

Amuse toi bien parmi nous, et n'hésite pas à venir nous harceler sur la CB ou a envahir le flood !

*

Wan Xie
As-tu déjà vu le Grand Requin Blanc ? Oui ? Tu crois que c'est l'animal le plus mauvais qui puisse être  ? Rassure-toi chéri, je suis pire.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past... Sam 15 Nov - 3:28

Mici beaucouuuuuuup!!!! *saute de joie partout*
Pas de soucis!
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Li Yuan ~Nobody can see pains of my past...

Revenir en haut Aller en bas
 

Li Yuan ~Nobody can see pains of my past...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pains à pannini:
» pains au chocolat
» Les petits pains (Ema)
» PAINS ITALIENS
» Royal Pains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gestion :: ➝ who are you ? :: Présentations validées-