le nom de l'image
Retrouvailles.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Retrouvailles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Retrouvailles. Mar 11 Nov - 11:49

Sa chambre était spacieuse, comme convenu dans le contrat, et la vue qu'elle offrait sur Hong Kong était imprenable. Orphée aurait pu s'extasier devant ces meubles en acajou, ces tableaux hors de prix, ce lit aux draps de satin et cette baie vitrée qui donnait sur les buildings du centre ville. Il aurait pu. Mais le jeune homme n'était plus que lassitude et amertume. Il venait d'être loué, certains auraient été ravis, soulagés, excités même à l'idée d'appartenir à quelqu'un mais Orphée, lui, ne ressentait rien d'autre que de la lassitude. Il n'avait plus qu'à attendre patiemment que le contrat se finisse pour pouvoir retrouver sa liberté.

Après un rapide coup d'oeil dans le miroir afin de se recoiffer, il retourna dans le salon à la recherche de son maître. Celui-ci n'était pas très loquace et semblait très peu amical. Tant mieux pensa le jeune homme. Il n'aurait pas à lui faire la conversation ni même à s'occuper de lui. Avec un peu de chance, il pourrait même faire ce qui lui chante.

- Pardon de vous déranger, commença-t-il en s'approchant de son acquéreur. Est-il autorisé de fumer ici ? Vous n'avez stipulé aucune règle concernant la cigarette et je n'aimerais pas vous déranger.

Dire qu'il était à l'aise serait mentir : Orphée était étrangement tendu face à cet homme qui ne lui inspirait que puissance et autorité. Ce fut probablement pour cela que son ton s'était fait timide, presque effrayé, bien loin de celui assuré et presque hautain qu'il avait en temps normal. Nerveux, il triturait ses doigts et mordillait sa lèvre en tâchant de regard son Owner dans les yeux -on lui avait appris que fuir le regard était impoli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Mer 12 Nov - 7:31

Après avoir envoyé Orphée dans sa chambre, Shen s'installa sur son canapé en cuir blanc, attrapant le livre sur la petite table basse face à lui. Seules deux lampes à chaque extrémité du fauteuil éclairaient la pièce ce qui la plongeait dans une ambiance apaisante. Le reste de luminosité que l'on percevait venait de la ville. Les phares de voitures, les éclairages pâles des lampadaires, les affiches publicitaires aux éclat digne de Las Vegas et les autres buildings encore éveillés, tous semblaient se jeter sur la baie vitrée qui séparait le salon de la terrasse. Shen était plongé dans son livre, un bras posé contre le dossier du sofa, la main dans les cheveux et les jambes croisées quand une petite voix le surprit. D'un coup sec, il referma son ouvrage et leva les yeux vers celui qui le dérangeait. Il fut surpris de tomber directement dans le regard d'Orphée et d'un clignement de paupière, lui fit signe qu'il était à son écoute.

Sa « doll » voulait simplement savoir où il pouvait fumer. Il est vrai que parmi tous les besoins de l'homme, la nourriture, l'hygiène, le repos..., la cigarette prônait, pensa simplement Shen, agacé de voir qu'Orphée pouvait parler. Il aurait dû se renseigner et demander quelqu'un de muet. Trop tard.
Et pourquoi il le regardait de cette façon ?Sa voix s'était faite timide comme impressionnée mais il le fixait dans les yeux. Shen le fixait en retour, silencieusement, le regard noir. Ce n'était pas une attitude qu'il appréciait, loin de là.
- Tu peux aller sur la terrasse... Déclara-t-il d'une voix claire avec un geste de la main pour le guider au bon endroit.
Il l'observa s'éloigner et le retint avant qu'il ne sorte.
- Ne me mets pas de cendres partout, sinon tu nettoies...

Sans un mot, il retourna à sa lecture, en vain. Son esprit divaguait totalement et il se remit à regarder Orphée sans réellement le voir. Pourquoi donc était-il allé à cette compagnie ? Et surtout, il voulait simplement voir ce que c'était.. Alors pourquoi se retrouvait-il avec une « Doll », comme il les appelaient dans cette agence pour le moins... étrange ? On s'est battus durant des décennies contre l'esclavage et voilà que cette idée revenait au galop... Profiter du besoin de domination des Hommes est-il vraiment un bon filon ? Private Blossom semblait bien fonctionner.
Il commença alors à se poser des questions sur Orphée. Savoir pourquoi il était devenue une « Doll », connaître son passé et sa vie ne l’intéressait pas. Non, il s'interrogea sur les raisons de son choix... Pourquoi lui et pas un autre ? Après tout, il aurait facilement trouvé plus intelligent, plus costaud, plus... Peu importe. Effectivement, Orphée était un beau jeune homme mais il ne voyait pas à quoi cela pourrait lui servir, à moins qu'il ne le tue et l'empaille pour le garder comme décoration d'intérieur.. C'était une idée... Mais trop répréhensible par la loi.

Finalement, à force de se poser des questions, il eut faim. Son ventre vibra de l'intérieur pour le rappeler à l'ordre et il alla à la cuisine juste dans son dos. Bien que l'appartement fut grand, rien ne séparait le salon de la cuisine, pas même un comptoir. Il n'avait pas de salle à manger et passait ses repas sur l'immense plan de travail au milieu de la pièce.
Il sortit toute sorte d’assaisonnements et fit une salade. On pourrait croire que ce fut là le repas d'un jeune homme qui prenait soin de lui, mais pas vraiment. Tout simplement, il ne savait rien cuisiner d'autre que ça.
Shen mit le couvert pour deux et s'installa.
Soit Orphée allait arriver avant la fin du repas, soit il mangerait tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Mer 12 Nov - 10:46

Ce fut après une légère courbette que le jeune homme disparu sur la terrasse, non sans avoir écouté les recommandations de son maître. Il n'avait pas réagi et s'était contente de cesser de bouger pour écouter ce que l'homme avait à dire. Quel ennui. La terrasse donnait sur la ville animée et Orphée se surpris à plisser les yeux, comme pour se protéger de la luminosité. Depuis combien de temps n'avait-il pas profité d'une cigarette sur une terrasse de ce genre ? Au moins deux ans. Il rictus apparut sur ses lèvres alors qu'il pensait à sa vie d'avant. Il avait perdu de sa prestance et son allure princière s'était échappée : il ne restait d'elle qu'une lueur dans son regard. L'assurance de sa voix n'était plus là non plus et sa tonalité grave semblait ridicule désormais. Bien sûr, il lui restait son beau visage et son corps entretenu mais le tout semblait bien trop banal maintenant que le maintien élégant et raffiné n'était plus. Il s'était laissé abattre, avait abandonné la littérature et la musique, il n'écrivait plus, ne jouait plus, ne dessinait plus. Depuis quand ? Bien avant qu'il ne revienne en Asie. Il n'était plus que l'ombre de lui-même et il savait pertinemment que personne ne pourrait lui redonner vie. Un léger rire amer s'échappa de ses lèvres purpurines alors qu'il laissait la fumée s'en échapper.

Il jeta le mégot dans le cendrier et retourna à l'intérieur d'un pas lent et discret et ce ne fut qu'une fois dans le salon qu'il remarqua l'homme en train de cuisiner. Il soupira. Il ne faisait même pas une bonne doll. Il ne prit pas la peine de parler et s'assit devant une des assiettes en attendant que Shen termine de préparer le dîner et ce fut lui qui prit l'initiative de les servir.

- Bon appétit, récita le jeune homme sans réelle conviction.

Il n'était ni tendu, ni stressé, plutôt mal à l'aise mais ne laissa rien paraître. S'il restait encore un talent à la doll, c'était sûrement celui qu'il avait pour la comédie. Manipuler son visage pour le modeler selon ses besoins, cacher ses émotions et choisir les mots justes pour séduire son interlocuteur, tout cela faisait encore partie de lui. Mais il ne souhaitait pas l'user avec son acheteur. Du moins, pas de suite. Ce fut donc dans le silence qu'il commença à manger, le regard perdu dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Jeu 13 Nov - 10:24

Un grand silence suivit les mots d'Orphée et cela prit de longues minutes avant que son Owner ne se décide à acquiescer, le remerciant explicitement.  Aux yeux  de Shen, il existait deux types de silence, celui où deux personnes n'avaient pas besoin de mots pour se comprendre et celui où deux personnes n'avaient rien à se dire. Même en y réfléchissant longtemps et en ramenant la météo deux ou trois fois sur le tapis, le courant ne voulait tout simplement pas passer. Il ne savait pas trop comment caractériser celui qui régnait à ce moment. Un mélange des deux, sûrement. Ils n'avaient rien à se dire, étaient de parfaits inconnus. Sous doute dans leurs têtes, le lendemain, au réveil, l'autre ne sera plus là... Et en même temps, ils n'avaient pas besoin de mots pour se comprendre. Tout deux étaient insatisfaits de la situation. A aucun moment ils n'avaient eu envie de manger l'un avec l'autre et ils s'en rendaient compte.
Les cliquetis des couverts en argents contre les assiettes en céramique. Voilà tout ce qui troublait leur mutisme.

Shen se demanda s'il ne devait pas faire un effort envers Orphée. Après tout, personne ne l'avait obligé à le loger et le payer en plus. Mais, non seulement il ne savait pas comment faire mais, en plus, il ne le désirait pas vraiment.
Assis au bout de plan de travail, il relevait de temps en temps les yeux sur sa doll et la dévisageait sans aucune gêne. On aurait dit qu'il le notait intimement. Au moins, il se tient correctement à table, remarqua -t-il intérieurement. Il en était même surpris. Orphée se tenait droit, les bras contre le bord de la surface qui leur servait de taille. Il levait son coude pour amener les baguettes à ses lèvres ou pour boire. Il se dit aussi qu'il avait un beau visage, fin mais carré, et une drôle d'expression. Peu importe à quel point il essayait, il n'arrivait pas à la décrire ni à la comprendre. Le jeune homme avait l'air d'être présent dans son absence comme s'il essayait de se donner une image, une attitude désinvolte mais qu'au fond, il se faisait violence pour ne pas la détruire.
Quand il eut fini son assiette, Shen se leva et la déposa dans l'évier avant de repartir dans le salon, laissant sa doll seule face à son assiette.  

- Hey, l'appela-t-il à la manière d'un animal, d'une voix forte et nette, tout en lui tournant le dos. Tu veux voir un film ?

Il n'attendit pas du tout sa réponse et alluma le grand écran plasma placé de façon un peu en biais par rapport au canapé. C'était sa façon à lui de montrer à sa doll qui ne l'oubliait pas. Pour l'instant, il n'avait tout simplement pas pris de décision quant à son attitude envers lui et ce à quoi il allait lui servir. Tout en s'installant, il mit en route le film, un bon vieux film de science-fiction qu'il appréciait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Jeu 13 Nov - 12:06

Il le sentait. Il sentait ce regard noir qui le dévisageait, qui remarquait chaque détail de son visage, qui semblait compter chaque cil et noter chaque imperfection de son corps. Orphée ne savait pas s'il devait être tendu ou flatté. Il ne comprenait pas cet homme ni son comportement. S'il n'avait pas envie d'une doll, pourquoi l'avoir acheté ? Et ce silence entre eux... Orphée préférait encore s'enfuir qu'avoir à le subir pour le reste de son contrat.
Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas l'absence de son acheteur et ne sortit de son monde que lorsqu'il fut appelé. Le monde qui semblait s'être arrêté recommençait à bouger. Il remarqua que lui aussi avait fini de manger. Il remarqua aussi que l'heure avait tourné et que Shen avait allumé la télévision. Un frisson le prit : la solitude qu'il ressentait à cet instant le glaça profondément, gelant son coeur et mordant sa chair. Orphée mordilla sa lèvre et rangea la table avant de faire la vaisselle ; l'eau chaude lui brûlait les mains, elles rougissaient à vue d'oeil. Il avait mal et ne sentait plus sa force : peut-être que ce liquide bouillant pourra lui apporter la chaleur dont il a besoin. Un verre manqua de lui échapper mais le jeune homme le retint de justesse et le posa soigneusement sur une surface plane pour ne plus risquer de le casser.

Enfin, Orphée termina de laver les couverts. Attrapant un torchon à côté de lui, il essuya ses mains tremblantes puis rejoignit Shen. Au fur et à mesure qu'il s'avançait vers lui, il ne pouvait s'empêcher de le dévisager : dire qu'il était beau était un euphémisme. Orphée soupira. S'il n'avait pas été une doll, s'il l'avait connu avant, leur relation aurait probablement été différente, ils auraient sûrement été amis -amants même ?
Orphée sortit à regret de sa contemplation et s'assit dans le canapé, à une distance raisonnable de son acquéreur. Lui-même ne savait pas pourquoi il avait accepté de voir ce film. Il n'aimait pas la science-fiction. Il n'aimait pas ce canapé, ni cet appartement. Il soupira.

- Pourquoi avoir acheté une doll si vous n'en vouliez pas ?

Son regard, fixé sur l'écran, ne montrait aucune émotion autre que de la lassitude.

- Les gens en louent dans des buts précis mais vous, vous ne m'avez assigné aucune tache ni aucun rôle. Vous semblez tolérer ma présence et rien de plus.

Lentement, Orphée tourna la tête vers Shen et, en attente d'une réponse, détailla le profil presque parfait de l'homme à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Ven 14 Nov - 8:51

Shen sursauta brièvement au son de l'eau dans le lavabo et comprit que sa doll faisait la vaisselle. Après tout, il était payé pour ça. Enfin, ce dernier vint s'asseoir sur le canapé, assez loin pour éviter tout contact accidentels entre eux. Cependant, Shen pouvait sans difficulté sentir son odeur. Un mélange alambiqué entre le tabac froid et du parfum passé. Sa mâchoire se contracta à la question et avec un soupir, il passa les bras derrière sa nuque et croisa les jambes.

- Ce que je veux faire de toi ne te regarde pas. Tu m'appartiens désormais donc tu suis le mouvement sans poser de questions... Répondit-il froidement sans quitter l'écran des yeux.

Pile à ce moment, dans le film, un robot rejoignit son créateur dans un grand salon en l'appelant maître. Ce hasard amusa beaucoup Shen qui sourit discrètement... En revanche, le fait de voir que l'attitude d'Orphée était plus proche de celle du robot que d'un humain l'amusa moins et son sourire disparut.

- Et ne te plains pas trop. Ajouta-t-il. Si je ne t'avais pas acheté, quelqu'un d'autre l'aurait fais... A l'heure qu'il est, tu serais sûrement nu dans son grand lit froid. Imagine... Un vieil homme d'une soixante d'années qui te ferait des choses innommables et toi... Malgré la honte, la colère et la douleur, tu gémirais. Oh oui, tu serais en train de gémir et tu sais pourquoi ? Parce qu'il t'aura acheté pour que tu le fasses. Tu es une prostituée.

Une fois son monologue fini, Shen tourna la tête pour observer la réaction d'Orphée. Il l'avait très certainement blessé mais il ne lui disait que la vérité. Un rictus mauvais déforma son beau visage alors qu'il se mordit la lèvre en attendant la suite des événements. Il avait envie d'une belle réaction. Que répondrait-il pour se défendre ? Allait-il exploser, s'énerver, tout détruire dans la pièce ou, au contraire, rester calme et l'ignorer ?
L'Owner était persuadé d'avoir trouvé les bons mots pour le faire sortir de ses gonds.
Au final, c'était une sorte de test, une expérience pour mieux connaître sa doll qui lui paraissait soudainement très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Ven 14 Nov - 9:41

Il l'avait écouté attentivement et avait subit les lames de ses mots sans broncher. Pour toute réaction, Orphée posa un coude sur le dossier du canapé et appuya sa tête contre la paume de sa main alors qu'un rictus étirait ses lèvres pleines.

- Si j'avais été acheté par cet homme, j'aurais eu quelque chose à faire. J'aurais été une prostituée ayant un but. Là, je ne suis qu'une prostituée désœuvrée, soupira-t-il.

Il le savait. Il savait tout ça, qu'il n'était qu'une vulgaire prostituée engagée pour le bon plaisir de son acquéreur. Il était payé pour obéir sagement et se plier aux volontés de son maître sans poser de questions ni réagir. Il n'était même plus considéré comme un humain. Le rictus d'Orphée disparu et un air triste s'empara de son visage : il avait la gorge nouée et le coeur serré. Le regard maintenant terne et nostalgique, il releva les yeux vers Shen et s'approcha de lui, brisant lentement la distance qui s'était immiscée entre eux.

- A moins que ne préfériez une doll qui prenne les devants ?, osa-t-il en glissant sa main le long de la cuisse de son acheteur. Je ne pensais pas que la richesse conduisait nécessairement à la paresse, mais soit. Puisque je ne suis qu'une pute, je me dois de me plier à vos désirs.

Orphée sentit ses derniers ersatz de fiertés se briser et voler en éclat. Il était tombé bien bas et il n'avait même plus assez de volonté pour s'extirper des abîmes où il se trouvait. Il baissa la tête et retira sa main de la cuisse de son acquéreur : il ne se considérait même plus apte à toucher un homme tel que Shen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Ven 14 Nov - 15:07

Shen retint difficilement un sifflement admiratif face au calme de sa doll. Il était persuadé qu'il allait s'énerver et devenir violent. Il en fut presque déçu.
A ces mots, il arqua un sourcil, une moue dubitative imprimée sur le visage. Effectivement, il n'avait pas tord. La doll ne faisait rien pour lui et il ne lui demandait rien. En fait, il voulait simplement une présence dans son appartement et comme il n'aimait pas avoir à s'occuper de quelqu'un, il s'était dit qu'un « esclave » serait une bonne solution.

Son cerveau subit un court-circuit quand il sentit la main du jeune homme contre sa cuisse. Un grand frisson de dégoût parcouru son échine et il grimaça en reluquant cette main baladeuse. Il s’apprêtait à lui ordonner de la retirer mais Orphée le fit tout seul. Désormais, son sourire avait disparu et il ne comprenait pas comment ils en étaient arrivés à ce contact. D'un mouvement de tête, il refusa les propos de sa Doll. Faux. Il n'attendait rien de lui, surtout pas ce genre de choses.

Décidément, son achat se comportait étrangement, il passait d'un air vide à un air aguicheur avant de retourner à son air vide.

Avec tout cela, il avait oublié son film qui tournait toujours, les répliques résonnant dans la pièce, créant une atmosphère singulière.

Bien qu'il le cacha, l'attitude d'Orphée l'agaça, et, dans le but d'éviter une trop violente altercation, il décida d'aller se coucher. Une fois debout devant Orphée, toujours assis, il attrapa ses joues d'une main et les comprima l'une contre l'autre ce qui lui donnait un air de poisson déshydraté.
- Écoute moi bien... La prochaine fois que tu me touches comme ça, commença-t-il à le menacer. Je t'emmène deux vieux, je vous filme et je te force à regarder les vidéos, c'est compris ? Il lui pinça les joues plus fort, enfonçant ses ongles dans sa chair.

Pendant de longues secondes, il resta dans cette position, la main en coupe autour du menton d'Orphée. Il attendait que le jeune homme s'excuse et confirme qu'il avait bien compris. Son regard planté dans celui de sa doll vira de l'agacement à la colère. Cet enfant ne semblait pas comprendre à qui il avait à faire. Il n'était pas le pire des bandits mais pour rendre une vie insupportable, il n'y en avait pas deux comme lui.
- Est ce que tu as bien compris ? Siffla-t-il entre ses dents en accentuant chaque mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Sam 15 Nov - 4:33

Il ne s'était pas attendu à une telle réaction de la part de Shen mais n'en fut finalement pas surpris. Il aurait pu arrêter là mais voir la lueur de rage dans les yeux de son acheteur le fit frémir. Il y avait longtemps que l'on avait pas posé un tel regard sur lui, qu'on l'avait tout simplement regardé avec intensité. Il sentit le sang pulser dans ses veines et ses mains trembler légèrement. Orphée se déroba finalement à la prise de Shen et se leva pour lui faire face de toute sa hauteur, reprenant peu à peu vie : la poupée inanimée qu'il était il y a quelques secondes s'était effacée pour lui permettre de retrouver quelques bribes de celui qu'il avait pu être avant.

- La prochaine fois ? La prochaine fois, ce sera vous qui me toucherez en m'implorant de daigner poser mes mains sur vous. Ne pensez pas m'effrayer avec vos menaces puériles, je m'en moque bien.

Il fit un pas vers l'homme et ancra profondément son regard dans celui qui lui faisait face. C'était lui qui était la source de cet océan de colère, il avait lui-même créé ces émotions qui animaient Shen. Cette idée le fit sourire : il était à l'origine même de son état, c'était lui qui l'avait fait selon son désir. Par son attitude et ces mots, c'était lui qui avait dominé son acheteur. Il frissonna : cette sensation était jouissive. En un seul contact, il était parvenu à échanger temporairement les rôles et de ça, il en était fier.

Il recula finalement pour ne plus empiéter dans l'espace vital de l'homme et lui tourna le dos dans le but de partir dans sa chambre. Il n'aimait pas particulièrement le conflit mais il avait voulu voir de quoi était capable son homologue. Puisque Shen l'avait testé, il estimait avoir le droit de faire de même en le provoquant et sa réaction avait été plus que satisfaisante. Et puis, il fallait noter que Shen était parvenu -involontairement, certes- à raviver en Orphée quelque chose qu'il pensait perdu depuis des mois : sa fierté et son arrogance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Sam 15 Nov - 6:29

Sans insister, il relâcha Orphée, curieux d'entendre ce qu'il avait à répondre. Vu l'air déterminé et hautain qu'il arborait, il n'allait certainement pas répéter ce que lui avait demandé son maître. Ce dernier lécha ses lèvres d'impatience et rit à la réplique cinglante qu'il venait de recevoir. Coucher avec Orphée ? Pourquoi pas, un jour... Le supplier de le toucher ? Jamais. C'était clair et net. Mais si ça lui faisait plaisir de croire ça, soit. Ça lui était totalement égal.
Le calme revint immédiatement quand la proximité entre eux s'amoindrit. Orphée le défiait. Shen le toisa froidement et avança à son tour de sorte que seuls quelques centimètres séparaient leurs visages. Finalement, son fin sourire revint à la chasse alors qu'il baissait les yeux vers les lèvres d'Orphée. Elles étaient pulpeuses et d'un rose pâle qui virait sur le marron clair, comme en continuité à sa peau mate. Ce fut d'ailleurs à ce moment qu'il remarqua qu'Orphée était vraiment bronzé, sans doute issu d'un métissage. Il remonta lentement son regard le long de son visage, le détaillant avec attention. Partant de son menton ovale jusqu'à son front recouvert d'une touffe de cheveux, sans oublier son nez large et ses joues à la fois fines et rebondies. Son côté artistique ne put s'empêcher de se dire qu'il serait un bon modèle et facile à dessiner étant donné que ses traits étaient réguliers. Finalement, il revint sur terre quand son « modèle » s'écarta ce qui lui fit froncer les sourcils.
- Quelqu'un t'as permis de disposer ? Lui demanda-t-il, en fourrant nonchalamment ses mains dans ses poches.

D'un pas souple mais néanmoins rapide, il le rejoignit et se posta face à lui, dans le but de bloquer le passage. Il s'adossa contre la porte de la chambre, le bassin en avant, et haussa les sourcils.

- J'ai l'impression que tu oublies qui est le maître et qui est le chien, ici... Déclara-t-il en lui jetant un regard méprisant comme s'il voulait l'asseoir d'un coup d'oeil.

Pourquoi s'acharner contre lui ? Parce que ça l'amusait énormément et il aimait beaucoup qu'Orphée lui réponde. Ça effaçait l'image du robot soumis qu'il avait de lui pour se transformer en un robot soumis... qui avait de la répartie. De plus, ils semblaient assez mal partis pour devenir amis ou autre alors autant se chercher et se disputer que s'ignorer. Ce ne serait vraiment pas un bon investissement si les choses se déroulaient ainsi.
- Devrais-je t'acheter un collier et une laisse pour te le rappeler ? Insista-t-il, la tête penchée.
Shen sourit et resta contre la porte, bien décidé à l'empêcher de se retrouver seul ou à l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Sam 15 Nov - 6:57

Bloqué face à son maître, Orphée ne put que soupirer de lassitude. Shen semblait décider à ne pas le laisser en paix et cette perspective l'agaçait un peu. Levant les yeux au ciel, la doll croisa ses bras sur son torse avant de soutenir le regard qui lui faisait face, un sourcil relevé.

- Le seul chien ici, c'est toi, assenna-t-il de sa voix grave.

Il était conscient que passer du vouvoiement au tutoiement était une marque d'irrespect total et si l'on ajoutait à cela l'air supérieur qu'il prenait, il frôlait l'irrévérence.

Il dénoua ses bras et dans un claquement, plaqua sa main près du visage de Shen, contre la porte. Désormais, seule une vingtaine de centimètres les séparait. De gabarits similaires, Orphée était néa,moins un peu plus grand -de deux voire trois centimètres seulement- mais Shen compensait cette différence par une aura et un charisme oppressant. Orphée l'avait vu le dévisager et il s'était sentit fébrile sous ce regard sombre qui détaillait chaque trait de son visage : peut-être l'avait-il trouvé beau ? En tout cas, lui trouvait Shen superbe. Il délaissait bientôt les prunelles lui faisant face pour apprécier la courbe de ses lèvres ; ces dernières étaient fines et rosées, très bien dessinées et le rictus qui les étirait les rendait plus désirables encore -inconsciemment, Orphée mordilla sa propre lèvre. Son regard remonta ensuite jusqu'à son nez, droit, digne d'une sculpture de marbre. Puis il dévia sur ses joues lisses puis ses pommettes peu saillantes pour finir sur sa mâchoire carrée et droite. Oui, Shen n'avait rien à envier à l'Apollon de Bernin.

Cessant son inspection, Orphée sourit en coin et s'immergea à nouveau dans l'abysse qui lui faisait face. Il aimait définitivement s'y perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Sam 15 Nov - 11:31

Dire qu'il ne fut pas choqué par les mots et le ton d'Orphée serait mentir. Néanmoins, Shen ne lassa rien paraître, gardant son air mi-taquin, mi-mauvais. Il retenait cette attitude déplorable pour plus tard.
- Oh, mais c'est qu'il sait grogner le petit chiot ! S'exclama-t-il avec une voix faussement enjouée.

Il resta impassible, ne sursautant pas malgré sa surprise, quand la main de sa doll heurta violemment la porte contre laquelle il était adossé. En le voyant s'approcher, il recula ses hanches par réflexe et haussa un sourcil.
Shen s’apprêtait à lui faire une nouvelle remarque provocatrice mais il fut bloqué par son regard devenu intense. Pourquoi le regardait-il ainsi ? Curieusement, il suivit son regard des yeux, amusé.
Il remarqua sans difficulté les dents blanches qui pincèrent sa lèvre alors que ses yeux étaient rivés sur sa bouche. Shen se fit violence pour ne pas rire et entrouvrit sensuellement les lèvres, laissant son souffle s'échouer sur celles d'Orphée dont les yeux remontèrent lentement. L'atmosphère était devenue étrange comme oppressante, étouffante mais sans pour autant être désagréable. C'était désormais au tour d'Orphée de détailler son visage et il ne s'en privait pas.
Shen eut l'impression que plusieurs heures s'étaient écoulées quand, enfin, le blond retourna à ses yeux. Il se sentit comme happé par son regard, hypnotisé. D'accord, il le reconnaissait, Orphée était vraiment beau quand il était en colère.

Pendant un instant, il pensa à lui caresser la peau sous son haut... Dans le but de le provoquer, l'agacer ou encore le troublé, peu importe. Mais il se rappela des mots qu'il avait prononcés « La prochaine fois, ce sera vous qui me toucherez. ». Il n'avait pas envie de lui donner raison... Du moins, pas pour le moment.

Ne sachant donc pas quoi faire de ses mains, il prit appui contre la porte et se poussa vers l'avant, forçant Orphée à reculer légèrement. Sans perdre le contact visuel, il repoussa son bras et ouvrit la porte.
- Va dormir. Ordonna-t-il, alors qu'il le regardait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Sam 15 Nov - 11:55

Forcé de reculer quand Shen vint vers lui, Orphée profita de cet instant pour frôler la main de l'homme face à lui dans un geste volontairement provocateur mais trop discret pour sembler réfléchi.

- Tu viens avec moi ? Je suis sûr que je pourrais te détendre. Tu m'as l'air assez stressé...

L'envie de poser les mains sur Shen se faisait de plus en plus oppressante mais céder maintenant lui aurait fait perdre toute crédibilité alors, à la place, il tourna autour de lui, restant proche -suffisamment pour que son souffle puisse s'échouer contre sa nuque- sans jamais le toucher ou l'effleurer. L'odeur de son maître emplissait ses narines et, étrangement, elle lui était familière. Un mélange de cannelle et d'agrumes. Une odeur chaude qui le plongeait dans ses souvenirs.

Il ferma les yeux et se concentra pour le retrouver, pour retrouver la réminiscence à laquelle était liée cette odeur ; des sons lui revenaient, des rires d'enfants, des pleurs, des disputes, des touchers, des étreintes et des caresses -il se remémora un toucher léger dans les cheveux- puis une voix résonna dans ses oreilles, elle lui était familière et agréable. Elle l'appelait. C'était la voix d'un enfant, probablement douze ou treize ans, qui l'appelait pour venir jouer. Puis à nouveau ses rires.

Sans s'en rendre compte, Orphée s'était adossé contre la porte où Shen était il y a peu. Les yeux toujours clos, il avait les sourcils froncés : il ne parvenait pas à retrouver le possesseur de cette voix, il n'avait ni visage ni nom en tête. Il ne comprenait pas pourquoi il ne se rappelait pas de ce garçon, ni pourquoi la fragrance de son acquéreur le plongeait dans ces souvenirs.

Finalement, il céda. Orphée avança à nouveau vers son maître et posa son front contre son omoplate. Incertain de la place que devraient avoir ses mains, il garda ses bras le long du corps. Plusieurs fois, il entrouvrit les lèvres pour parler mais préféra finalement se taire : il ne voulait pas prendre le risque de se faire rejeter alors qu'il venait de trouver quelque chose qui l'apaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Sam 15 Nov - 15:15

Dès qu'il sentit la main d'Oprhée contre la sienne, même si le contact avait duré moins d'une seconde, il la fourra dans sa poche pour l'empêcher de recommencer. La fatigue commençait à se manifester et il n'avait plus l'esprit très clair. Les mots d'Orphée se perdirent dans son cerveau sans qu'il ne puisse les attraper. Innocemment, il crut qu'il lui proposait un massage. Chose qu'il n'aurait pas refuser. Mais, petit à petit, grâce au comportement aguicheur de la doll et aux quelques frissons que soulevait son souffle proche, il saisit le message. Il était soudainement moins emballé. L'impression qu'Orphée voulait simplement prouver ses dires et donc lui faire perdre une partie de son autorité était pour beaucoup dans ce refroidissement.
Une nouvelle fois, quand il voulut répliquer, le coupable change du tout au tout. Alors qu'il lui tournait autour, il s'immobilisa et ferma les yeux. Shen l'observa avec attention. Beaucoup de choses semblaient se passer dans son crâne et il ne put s'empêcher de s’inquiéter un peu. Ce sentiment s'accrut quand il se laissa tomber contre la porte, les sourcils froncés, comme pris de nausées.
Peut-être qu'il pouvait le laisser un peu seul...
Il décida donc de retourner dans le salon quand il sentit Orphée se rapprocher dans son dos et poser délicatement sa tête entre ses omoplates. Surpris, il cligna bêtement des yeux en fixant le vide. Ce gamin était définitivement étrange. Sa respiration bloquée dans sa gorge, repartit au bout de quelques secondes en même temps que son cerveau se remit en marche. Il analysa la situation. Il avait acheté un jeune homme qui avait a peu près le même âge que lui dans un but indéterminé et l'avait ramené chez lui. A partir de là, ils avaient commencés à se chercher, il ne se souvenait plus trop comment et en étaient arrivés à s'aguicher lourdement entre la plaisanterie et le sérieux. D'accord. Tout était optimal. Mis à part cette dernière réaction, alors... Pourquoi ?
Shen finit par ne plus se poser la question, agacé d'avoir à s'interroger sur les sentiments de quelqu'un qu'il a payé comme un esclave.
- Qu'est ce qu'il t'arrive ? Demanda-t-il froidement.

Il croisa sévèrement les bras sur son torse et soupira.
- Va dormir... Se répéta Shen d'un ton plus doux mais néanmoins ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 3:07

La voix froide et agressive de son propriétaire le sortit de ses songes mais il ne bougea cependant pas, profitant de la chaleur de l'homme devant lui. Il hésitait : devait-il lui dire ce qu'il se passait dans son esprit ou rester muet et ignorer sa question ? Il préféra agir sans réfléchir et pour toute réponse, il glissa une main sur la hanche de Shen pour la caresser timidement sans jamais s'insinuer sous ses vêtements. Il ne bougea pas plus, préférant rester là, sans rien faire.

- Encore un peu..., quémanda-t-il à voix basse.

Ce ne fut qu'à ce moment qu'il réalisa combien il était fatigué et combien il peinait à rester éveiller. Il se sépara finalement de Shen et se retira dans sa chambre, murmurant un "Bonne nuit" avant de clore la porte dans son dos.
Son coeur était apaisé et son esprit semblait plus serein. Ce fut dans cet état semi-conscient qu'il se changea, troquant son jean et son pull contre un jogging et un débardeur, avant d'entrer sous ses draps pour s'endormir.

Morphée ne mit pas longtemps avant de venir le chercher et le jeune homme passa une nuit paisible, dormant d'un sommeil profond. Si profond que même les rayons du soleil levant ne le réveillèrent pas. N'ayant pas fermé les rideaux la veille, le soleil s'infiltrait sans obstacle dans sa chambre et ses rayons clairs butaient agréablement contre le dos du jeune homme qui se sentait paisiblement réchauffé par cette lumière. N'ayant pas demandé à Shen s'il devait se réveiller le matin, Orphée n'avait pas prévu de réveil et espérait secrètement pouvoir profiter d'une grasse matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 6:17

Sans savoir pourquoi, Shen resta immobile et recouvrit cette main qui lui caressait les hanches de la sienne. Soudain pris de pitié pour sa doll, il accepta de le laisser se reposer contre lui tant que ça ne durait pas trop longtemps.
Finalement, Orphée s'écarta et partit s'enfermer dans sa chambre. Shen fixa bêtement la porte pendant de longues secondes comme si elle allait lui fournir des réponses à ses questions. Toujours perplexe, il retourna dans le salon pour tout éteindre. Une fois plongé dans le noir, il se rapprocha de la terrasse, observant la ville d'un air vide, l'esprit confus. Il avait lu sur la fiche donnée avec la doll qu'Orphée avait vécu en France. Était-ce pour cette raison qu'il l'avait choisi ? Ou alors, était-ce pour cette raison qu'il ne l'aimait pas ? Ses mains étaient douces...

Shen secoua la tête et partit prendre une douche. Quand il fut propre, il enfila un pantalon léger et alla se coucher.
Le lendemain, il se réveilla aux aurores, une pile de travail à faire pour la semaine et des examens à préparer. Il fit un rapide tour à la cuisine pour se faire un café bien chaud. Le mois de Novembre bien avancé, la température baissait dehors, accentué par l'heure matinal. Il en frissonna, seulement vêtu de son bas de pyjama. Pressé de retrouver la chaleur agréable de sa chambre, il attrapa sa tasse et y retourner vite sans se soucier d'Orphée. Après tout, il allait certainement travaillé toute la journée. Il n'y avait rien à faire pour la doll, elle pouvait donc se reposer.

Installé à son bureau, il craqua ses phalanges et se mit au boulot sans perdre plus de temps, passant d'un sujet à un autre avec plus ou moins de difficulté, sirotant son café brûlant entre chaque phrase. Le seul moment où il se leva de sa chaise fut pour baisser le chauffage qui commençait à le faire transpirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 7:28

Finalement, les rais du soleil eurent raison de son sommeil, aussi profond soit-il. Avec difficulté, Orhpée papillonna et tourna son regard vers le réveil qui afficha midi passé. Surpris d'avoir autant dormi et surtout, surpris que Shen ne l'ai pas réveillé, le jeune homme s'étira dans ses draps en baillant, l'esprit encore embrumé par sa longue nuit reposante.

Il daigna se lever vers midi vingt et alla directement prendre sa douche, profitant de la vue que lui offrait la salle de bain ainsi que des différents massages proposés par la douche, Orphée y resta pendant de longues minutes afin de se réveiller en douceur. Une fois propre, il alla fouiller dans les affaires qu'il avait et s'habilla simplement : un jogging, un débardeur et une veste à capuche faisait l'affaire. Lorsqu'il se détailla dans le miroir, il remarqua que ses racines avaient poussé et décréta qu'il était temps d'utiliser son nouveau salaire pour aller chez le coiffeur. Peut-être devait-il d'abord en parler à Shen avant d'y aller ? En repensant à lui, les événements de la veille lui revinrent en mémoire : sa main qui était venue se poser sur la sienne, sa chaleur qui l'avait réchauffé et son odeur dont il s'était enivré durant de longues minutes... Orphée rougissait en se remémorant tout ça.

Le jeune homme quitta ensuite la chambre et alla chercher de quoi déjeuner : Shen n'était pas là. Il devait probablement travailler. Tant mieux, Orphée ne se sentait pas de l'affronter pour le moment. Il déjeuna en silence sur le plan de travail et après avoir fait la vaisselle, il se retrouva désœuvré.
Silencieusement, Orphée retourna dans sa chambre et attrapa son paquet de cigarettes, puis il s'échappa sur le balcon afin d'allumer son bâton de nicotine. La fumée lui brûlait la gorge et lui piquait les yeux. Il n'aimait pas ça, ça n'avait rien de bon. Il préférait l'odeur de Shen, elle était bien plus agréable que celle du tabac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 8:37

Alors qu'il s'apprêtait à pousser un énième pousser un énième soupir, son café à la main, le jet d'eau provenant de la salle de bain le fit sursauter et il renversa sa tasse sur ses feuilles. Avec un gros juron, il écarta les autres documents et son ordinateur portable le plus rapidement possible. Il pestait encore en allant chercher un torchon et une éponge dans la cuisine pour nettoyer les dégâts. Heureusement, le café avait eu le temps de refroidir car il s'en avait reçu au visage, le rendant collant. Il se lava la face dans le lavabo et retourna dans sa chambre. Ses feuilles étaient irrécupérables, il allait devoir tout recommencer.
Quand son bureau fut de nouveau propre, il refit tout son travail avec patience, ne voulant pas bâclé tous les efforts qu'il avait fournis.
Il avait chaud, il avait faim mais surtout... Surtout, il voulait terminer tout ça avant ce soir. Alors, il passa outre les grognements menaçant de son estomac et les gouttes de sueurs qui roulaient le long de son visage.

Quand il fut à la moitié de son travail, -Il avait pu rattraper son retard rapidement en récrivant toutes ses idées.- il se laissa tomber sur le dossier de sa chaise en jetant un rapide coup d’œil à son horloge. Treize heures. Cela faisait déjà sept heures qu'il était assis sur cette chaise.
Finalement, il s'octroya une petite pause pour manger et il prendrait une douche plus tard.
En sortant de sa chambre, il vit celle d'Orphée ouverte en grand. Il ne supportait pas qu'on laisse les portes de chambres ouvertes. Il considérait que c'était l'univers personnel d'une personne et qu'il n'avait pas à être aussi accessible. Il la referma donc dans un claquement sourd.
Dans la cuisine, il se fit un rapide sandwich au jambon et rejoignit sa doll sur la terrasse. Encore en train de fumer... D'accord, depuis son arrivé il n'avait fumé que deux fois mais ça l'énervait de voir ça chez lui.. Ou alors, c'était juste une excuse pour le prendre en grippe. Il ne se souvenait pas avoir fait un tel caprice quand ses amis fumaient, et ce même quand ils le faisaient chez lui...

- Orphée... L'appela-t-il en frissonnant le plus discrètement possible de froid. Ne laisse pas ta porte ouverte... Surtout ta chambre. Ah ! Et la salle de bains aussi... Compris ?

Il n'attendit pas un quelconque réponse de sa part et retourna au chaud. S'il y avait bien quelque chose qu'il n'aimait pas chez lui, c'était son tempérament frileux plus qu'excessif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 9:21

La voix de Shen lui fit tourner la tête et Orphée acquiesça en marmonnant une excuse. Sa cigarette finie, il retourna dans le salon en soupirant. Il s'ennuyait. Il avait envie de parler avec Shen, d'en apprendre plus sur lui ou même juste le provoquer, peu importe, ça lui allait.

Ébouriffant ses cheveux blonds, il avança jusqu'au bureau de l'homme et poussa timidement la porte entrouverte. Il savait qu'il faisait quelque chose qui risquait de lui attirer des ennuis mais Orphée avait horreur d'être seul et détestait s'ennuyer alors, lentement, silencieusement, il pénétra dans le bureau. Il avait l'impression de faire quelque chose d'interdit et ne se sentait pas à sa place. Faisant fit de ses sensations désagréables, la doll avança dans le dos de son maître et dans un geste léger mais précis, posa ses mains sur ses épaules pour y exercer une légère pression. Il ne parlait. Il n'en ressentait finalement plus le besoin. Ses gestes s'exprimaient pour lui : son massage était consciencieux et dénouait chaque muscle tendu par trop de travail. Orphée s'appliquait à faire du bien à son acheteur et se plaisait en même temps à toucher cet homme, il sentait ses muscles rouler sous ses doigts et sa chaleur l'irradiait, passait par ses phalanges et remontait à travers ses paumes.
Son souffle calme était perceptible et rythmait le bruissement des vêtements. Intérieurement, il priait pour que Shen ne le repousse pas violemment : il était venu faire la paix et chercher un peu de chaleur humaine, se faire rejeter maintenant serait plus douloureux qu'il n'aurait pu l'avouer.

Lentement, ses mains remontèrent sur la nuque de son propriétaire et il la massa avec application, défaisant chaque muscle tendu et caressant parfois la peau douce sous ses doigts. Elle était comme il l'avait imaginée : chaude, douce et très agréable à toucher. Il était prêt à parier qu'elle l'était encore plus à embrasser. Inconsciemment, Orphée mordilla sa lèvre en pensant à la sensation de ses lippes sur cette peau parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 10:27

Shen engloutit rapidement son repas pour retourner travailler, enfilant un pull ainsi qu'un jean au passage, se disant à tord que le fait de ne plus être en pyjama pourrait le motiver.

Seulement quelques minutes après qu'il s'y soit remis, il entendit la porte du bureau craquer légèrement et sentit les mains d'Orphée se poser délicatement sur ses épaules. Il fronça immédiatement les sourcils, bloqué dans ses réflexions.
Décidément la doll n'avait pas compris qu'il n'aimait pas qu'on le touche... Il allait lui rappeler méchamment quand le blond enfonça ses pouces dans sa peau, d'abord douloureusement puis d'une façon plus agréable. Toujours confus mais moins énervé, Shen le laissa faire, roulant des épaules pour l'encourager à continuer. Un massage, il en avait besoin.
Il fut même étonné de constater que c'était un bon masseur. Bon, c'était la première fois qu'il se faisait masser, il n'avait donc pas de comparaison mais il trouvait ça, malgré tout, plaisant
Quand les mains d'Orphée remontèrent, il lacha son stylo et se laissa aller, surpris du soupir de bien-être qu'il avait poussé, les yeux clos. Il regretta presque de s'être habillé, se disant que cette sensation aurait été encore plus suave en contact direct avec ses mains habiles. C'est cette dernière pensée qui le ramena sur terre.

- Arrête ! Ordonna-t-il sèchement.
Il s'en voulut pour le ton qu'il avait employé, pour une fois qu'il ne voulait pas se montrer froid...

- Tu me déconcentre... Se justifia t-il sans trop savoir pourquoi. Tu continuera plus tard quand j'aurai fini tout ça... Déclara-t-il en se penchant à nouveau sur sa feuille sans le regarder.

Shen attendit qu'Orphée sorte de la pièce pour se remettre au travail, déstabilise par sa présence. Il ne pouvait plus se concentrer avec cette sensation de légèreté dans les muscles comme si les nœuds de stress qu'avait guéri Orphée contenait toute sa motivation. Il lui en voulut presque mais il se rendit compte que c'était débile.
De toutes ses forces, il essaya vraiment de se concentrer mais il ne pensait qu'aux mains de sa doll qui couraient le long de ses épaules et ses omoplates, se faisant violence pour ne pas penser au moment où il s'était attaqué à sa nuque. L'endroit le plus douloureux après des heures de travail mais aussi le seul endroit où leurs peaux s'étaient rencontrés.

Finalement, il ne tint plus et bâcla ses devoirs, se levant presque d'un bond pour rejoindre Orphée dans le salon, faisant un détour à la cuisine afin de boire un verre d'eau frais. Il se posta devant Orphée, un peu moins sûr de lui... Bah, de toute façon, il était l'Owner et lui la Doll, il se devait d'agir selon ses désirs. Et ses désirs pour le moment c'était un simple massage. Il retira son pull et s'allongea sur le ventre sur le canapé, attendant qu'Orphée s'occupe de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 11:26

Le soupir de Shen l'encouragea à continuer et Orphée se surprit à chercher ses points pour entendre à nouveau ce son plaisant. Mais à la place d'un soupir, ce fut un cri qui retentit. Immédiatement, Orphée se figea mais bien vite, il se détendit. Son owner se reprenait. Il semblait qu'il n'avait pas voulu être si agressif et mieux encore, il l'invitait à poursuivre ses attentions plus tard. Sagement, Orphée caressa une dernière fois la nuque de Shen et quitta la pièce pour retourner dans le salon.

Il venait de créer une brèche, une faille dans l'armure de Shen et il comptait bien l'exploiter. S'il avait d'abord paru désemparé suite à ses massages, il avait ensuite semblé apprécier ses attentions et cette simple constatation faisait sourire Orphée, désormais confortablement assis dans le sofa. Shen était sensible à ses talents. D'ailleurs, l'homme monopolisant toute ses pensées se dressait là, devant lui. A nouveau, Orphée réalisa à quel point Shen était beau et cette remarque fut précisée lorsque le pull tomba au sol. En plus d'avoir un visage superbe, l'homme avait un corps qui aurait pu faire rougir n'importe quel autre garçon. Encore une fois, si la situation avait été autre, il n'aurait pas hésité à le caresser sans aucune gêne.
Il se leva lorsque son maître s'allongea et sans réfléchir, il s'assit sur le haut de ses cuisses. Avoir de l'huile aurait été idéal mais Shen ne semblait pas en avoir apporté alors soit, il s'en passerait. D'abord doucement, Orphée balada ses doigts tout le longs du dos de l'homme sous lui, caressant chaque parcelle avec douceur avant d'entamer les choses sérieuses ; massant d'abord les reins, il se concentrait et fermait les yeux pour trouver les endroits les plus douloureux où il appuyait avec fermeté pour dénouer et faire disparaître la tension accumulée.

Ses mains remontèrent ensuite le long de la colonne, appuyant et massant certains endroits. Désormais agenouillé au dessus de ses reins, Orphée massait avec précaution et délicatesse, presque sensualité, la nuque de Shen. Il s'appliquait à alterner entre caresses et massages, descendant parfois sur ses épaules pour remonter sur sa nuque.
Plusieurs fois, le jeune homme eut envie de se pencher pour enfin goûter à cette peau pâle et il dut se faire violence pour ne pas céder à ses désirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Dim 16 Nov - 13:04

Bizarrement, Shen ne s'était pas attendu à sentir Orphée se poser sur cuisses, les genoux de part et d'autre de son corps mais il ne dit rien, le laissant faire.
Il n'eut pas à attendre plus longtemps pour qu'il commence le massage bien qu'il avait plus l'impression de se faire caresser qu'autre chose... Ça restait agréable alors il ne se plaignit pas, croisant les bras pour y poser sa tête. Quelques frissons suivirent les mains d'Orphée mais il interpréta ça par de l'impatience. Comme il l'avait déjà dit... Ses mains étaient vraiment douces...
Finalement, la doll se décida à s' y mettre. Shen grimaça alors que sa chute de rein se faisait maltraiter comme si des aiguilles à tricoter le piquaient. Cette drôle de sensation s'estompa pour faire place à une autre, plus agréable, plus douce... Il se mordit la lèvre en retenant un faible gémissement, priant pour qu'Orphée abandonne vite cette partie de son dos. Ses voeux furent réaliser -Bien qu'il ressentit une légère déception.- et les mains de son masseur remontèrent le long de son dos presque... Sensuellement.
Shen secoua la tête, pensant que la fatigue l'avait bien atteint pour qu'il en arrive à ce genre de pensées.

Ses soupçons furent confirmé quand il s' occupa de sa nuque. Il ne pouvait pas inventer ce genre de chose, l'atmosphère s'était alourdie dans son dos, il le sentait très bien. Orphée était plus qu'appliqué dans sa tâche.
Las de toutes ces interrogations, Shen ferma les yeux en soupirant d'aise. Il était persuadé d'avoir un certain pouvoir d'attraction sur sa doll. On y revenait... Décidément, ça l'intéressait trop.

Il rouvrit les yeux et fronça les sourcils. Et s'il gémissait ? Juste pour voir la réaction d'Orphée.
Amusé par cette idée, Shen cacha son visage entre ses bras dans le but de dissimuler son sourire narquois. Il débuta d'abord par un soupir plus prononcé que les autres mais néanmoins trop faible pour être interprété comme une marque de plaisir. Doucement, il poussa un peu, très légèrement avec une sorte de couinement aiguë et finit par gémir d'une voix grave, espaçant bien chaque râle pour que ça paraisse le moins louche possible.
Si ça se trouve, il s'était totalement planté et ses gémissements n'avait aucun impact sur Orphée.. Dans tous les cas, ça l'amusait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Lun 17 Nov - 10:05

Les soupirs déjà trop nombreux de Shen s'étaient soudainement mus en gémissements qu'Orphée jugeait érotiques. Bon sang, il aurait préféré que le contexte soit tout autre, que ces gémissements soient provoqués par ses lèvres affairées à satisfaire son maître ou encore pas ses caresses à des endroits encore inconnus de la doll. Il mordit plus fortement encore sa lèvre et fit de son mieux pour ne pas se déconcentrer et se décala à nouveau sur le haut de ses cuisses pour retourner masser ses reins. Désorientés par ses gémissements, Orphée ne perdait tout de même pas le fil de ce qu'il faisait et de ce qu'il avait prévu : il avait déjà cédé en touchant à nouveau son owner, il était maintenant hors de question qu'il cède à nouveau en l'embrassant ou en le caressant d'une manière indécente. La patience ne faisait pas partie des qualités que l'on pouvait lui attribuer mais cette fois, il ferait un effort et ne se laisserait pas aller si rapidement. Sa fierté l'en empêchait.
Alors il se focalisé à nouveau sur ses mains et massa avec fermeté les reins et les flancs de Shen sans jamais se départir des rougeurs qui avaient envahit ses joues.

Lorsque, après plusieurs minutes, Orphée jugea sa tache terminée, il se redressa et quitta le canapé, faisant craquer ses doigts endoloris et son dos, fatigué de sa position inconfortable, en s'étirant longuement, dévoilant au passage le bas de son ventre où se dessinaient une traînée de poils qui, on pouvait le deviner aisément, reliait son nombril à son pubis. Il ébouriffa à nouveau ses cheveux, un réflexe qu'il avait depuis des années et mordilla sa lèvre en regardant fixement son maître. Ses gémissements et soupirs l'avaient flatté et excité et désormais, il était perdu. Il ne savait plus comment regarder Shen, comment interpréter ses gestes. Est-ce qu'il lui plaisait ?

- C'était bon ?, demanda-t-il finalement en se rasseyant dans le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Lun 17 Nov - 10:47

La situation amusait réellement Shen qui en profitait, il voulut même arquer son dos mais se dit qu'il ne fallait pas trop abuser non plus... Déjà, il faisait croire à Orphée que son contact le faisait réagir ce qui devait forcément lui donner une position de force dans son esprit. Néanmoins, il dut avouer que ce massage était vraiment très agréable ! Peut être pas au point de le faire gémir comme il le faisait mais... Presque.
Bien que ça ne semblait pas avoir d'impact réel sur Orphée, cette mise en scène l'avait diverti. Il se calma quelques secondes avant la fin du massage et lâcha un soupir frustré quand la doll se releva. Celui là fut sincère.

Toujours allongé sur le ventre, la tête dans les bras, il bougea un peu les hanches, peu habitué à cette sensation de bien-être. Il sentit le fauteuil s'affaisser au niveau de ses pieds et se redressa. Appuyé sur son coude, il leva un pouce approbateur à Orphée avec un fin sourire. Il allait certainement lui en demander d'autre. Fatigué, il se rallongea, sur le dos cette fois, en le poussant un peu des pieds.
Au final, il n'avait pas pu répondre à sa question puisque ses gémissements l'avaient laissés de marbre, ils ne l'avaient même pas déconcentré... Ça pourrait le vexer quand même !
"Bah !" conclua -t-il en haussant les épaules.
L'heure ayant vite tourné, il faisait un peu plus sombre dans l'appartement ce qui l'aida à être plus à l'aise. Il avait tellement envie de dormir et n'était pas vraiment en état pour affronter les rayons de soleil qu'il considérait trop violents. Ses paupières se firent lourdes et elle tombaient lourdement bien qu'il essayait de rester éveillé par tous les moyens, faisant même la discussion avec Orphée.
- Où as-tu appris à masser ? Demanda-t-il alors que ses yeux se refermaient encore.
Non. Après cette longue journée de dur labeur, il avait envie de sortir un peu, profiter de la ville éveillée pour se changer les idées.. Ou alors, il pouvait demander un autre massage. Non, ça suffisait pour ce soir.
Sans s'en rendre compte, il s'était endormi, un bras calé derrière la tête en guise d'oreiller et sa main posée nonchalement sur son torse comme couverture.
Il humidifia inconsciemment ses lèvres et tourna la tête vers le dossier pour se protéger de la lumière des lampes de l'appartement. Une petite sieste ne lui ferait pas de mal ensuite il sortirait.

Comme il l'avait prévu, il se réveilla une demie-heure plus tard et partit prendre une douche, l'esprit un peu embrumé par le sommeil.
Quand il sortit de la salle de bain, il était prêt, habillé d'un jean noir et d'un simple t-shirt blanc. Il secouait frénétiquement ses cheveux dans une petite serviette faisant tinter les chaînes en argent autour de son cou.
Il rejoignit Orphée et le jugea du regard de longues secondes, hésitant.
- Va te preparer, on sort. Déclara-t-il simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 48
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: Retrouvailles. Lun 17 Nov - 11:46

Orphée n'avait pas daigné poser son regard sur l'homme à côté de lui, plus par mépris et dédain que par gêne ou malaise. Cependant, lorsque la question fut posée, le jeune homme fit un effort et lança un rapide coup d’œil vers Shen qui semblait s'endormir. L'idée de se lever pour aller caresser ses cheveux lui traversa l'esprit mais la peur de se faire crier dessus le dissuada rapidement de le faire. Dommage, ils avaient l'air si soyeux...
Pour toute réponse à sa question, Orphée haussa les épaules, peu loquace. De toute manière, l'owner semblait déjà assoupi et il y avait de fortes chances pour qu'il n'entende pas sa réponse. Finalement, Orphée se releva et passa devant l'homme assoupi avant de s'accroupir près de son visage ; priant pour que son sommeil soit profond, il glissa ses doigts sur la joue délicate de Shen avec de la caresser avec douceur. Il glissa ensuite ses doigts le long de sa mâchoire puis les balada impunément dans son cou. Ce toucher lui était presque familier. Il le plongeait à nouveau dans ses souvenirs mais cette fois, ce n'était plus des rires d'enfants qu'il entendait : il sentait le contact des draps sur ses pieds nus et ses bras dévoilés, il entendait le bruissement du tissus froissé par une étreinte chaleureuse. Il ressentait encore ce corps tiède qui le prenait dans ses bras et ces caresses douces, innocentes, que lui proféraient des doigts se baladant dans son dos, par dessus son débardeur.

Orphée ne savait pas à quel moment il avait fermé les yeux ni même depuis combien de temps était-il là, assis à même le sol, à se remémorer son enfance en France. Elle lui manquait. Et la personne de ses souvenirs, bien qu'il ne s'en rappelle pas, lui manquait aussi. La doll se leva quelques secondes après ce triste constat et sortit sur la terrasse, une cigarette déjà coincée entre ses lèvres. Il ne tarda pas à l'allumer et ferma à nouveau ses yeux pour rêver comme il avait l'habitude de le faire. Il aimait imaginer sa vie s'il n'était pas doll et il devait avouer que ses principales questions tournaient autour d'une seule et même personne : Shen. Il s'imaginait prendre un café avec lui en discutant jolies filles ou jolis garçons, parlant d'économie et de politique avant de dévier sur l'art, la musique, la peinture. Il ne savait pas si Shen aimait l'art ou l'économie, mais dans son imaginaire, c'était le cas. Il se voyait rire à l'une des blagues du riche jeune homme avant de quitter le café à ses côtés pour rejoindre une soirée huppée où tous deux seraient jalousés et convoités par hommes et femmes présents. Peut-être même qu'après cette soirée, ils finiraient la nuit devant un film avec un peu d'alcool pour rire plus aisément. Peut-être finiraient-ils dans le lit de Shen pour simplement profiter de la présence de l'autre ? Le goût du tabac le ramena à la réalité amère. Ça n'arriverait pas. Pas pour le moment. Pas tant qu'il n'aurait pas remboursé sa dette.

Las, il écrasa sa cigarette dans le cendrier et retourna dans l'appartement. Shen sortait de la douche et Orphée ne put s'empêcher d'être frappé par sa beauté et son élégance.

- On sort ?, répéta-t-il naïvement. Je crains qu'à part un vieux jean délavé et quelques pulls larges, je n'ai rien à me mettre. Si tu veux que je t'accompagnes, tu vas devoir me prêter des affaires.

C'était faux. Il avait de quoi s'habiller mais rien ne semblait assez classe ou raffiné pour s'assortir avec Shen et Orphée ne voulait pas se dévaloriser ou ridiculiser l'homme qu'il allait accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles.

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Arios et Chaos - les retrouvailles
» 2x03 - School Reunion (L'École des retrouvailles)
» Retrouvailles
» Retrouvailles familiales
» Retrouvailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Hung Hom 紅磡 :: résidences-