le nom de l'image
Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain."


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Owner

avatar
I am
Messages : 15
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 29
Localisation : Derrière son bureau
Emploi/loisirs : PDG d'une société d'import/export internationale
Humeur : Massacrante


MessageSujet: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain." Lun 10 Nov - 11:10

Qiao Lan
27 ans
Chinois
Owner
Ft. Seo In Guk
Caractère


Lan est un personnage aux multiples visages, plus insupportables les uns que les autres. Pour la plupart, et sans aucun doute pour le commun des mortels, il n’est qu’un homme taciturne et hautain, faisant partie de l’élite sociale de Hong Kong. Un de ses énièmes gosses de riche se trouvant à la tête d’une société aux bénéfices faramineux, portant des habits un peu trop guindés et affichant une moue un peu trop dédaigneuse. Simplement quelqu’un à l’allure un peu trop insupportable. Méprisable. Une personne pensant pouvoir s’acheter une fierté par l’argent, diriez-vous. Effectivement, il est plus que simpliste de médire sur le compte d’un homme tel que lui, au regard à la fois froid et impérieux, dégageant une prestance tout aussi étouffante qu’imposante. Sa façon de regarder les autres de haut, lorsqu’il ne les ignore pas, se révèle, pour certains, horripilante. Son regard a cette terrible particularité ; celle de montrer ô combien il se sent supérieur vis-à-vis de ses interlocuteurs, notamment lors des innombrables et interminables réunions d’affaires qui rythment ses journées, durant lesquelles il prend d’ailleurs un malin plaisir à converser avec les représentants des sociétés rivales. Lan est avant tout un redoutable homme d’affaire, ayant un sens aiguisé pour le commerce et une rhétorique quasi imparable. Etant plongé dans le monde du business dès son plus jeune âge et marchant dans les pas de son père, il ne lui faut que peu de temps pour mettre en œuvre ses projets et obtenir ce qu’il souhaite avec une facilité déconcertante. N’ayant pas l’habitude que quelque chose -ou quelqu’un- lui résiste, il mettra tous les moyens pour acquérir ce qu’il souhaite.
Et c’est à partir d’ici que se dévoile la partie exécrable de sa personnalité.
Bien qu’affichant en tout temps un visage imperturbable et un calme exemplaire en toutes circonstances, l’homme est bien loin d’être une personne aussi sereine et assurée qu’il tente de faire croire. Derrière ce masque impassible se cache quelqu’un au tempérament de feu, se laissant très vite aller à la violence lorsque la moindre contrariété apparaît sur son chemin. Si à « l’extérieur », il s’efforce à sauver les apparences, à « l’intérieur », se trouvant à l’abri des regards, il en est tout autre. Lan est avant tout quelqu’un de très nerveux et méticuleux, calculateur et destructeur. Il éprouve une joie morbide à éliminer un à un ses adversaires sur le marché des affaires, considérants les gens comme de misérables insectes, bon à utiliser et jeter lorsqu’il les juge inutiles. Il n’a que très peu d’estime envers quiconque, si ce n’est que lui-même, hormis son père défunt.
Il a un côté tout particulièrement tyrannique et cruel, se délectant de la souffrance des autres et de la douleur qu’il peut, parfois, leur inspirer. Lorsqu’il est en colère, ce qui arrive plus couramment que ce que l’on pourrait croire, il devient incontrôlable, usant de cops et de cris pour se décharger de sa rage. Il a aussi une fâcheuse tendance à l’alcool, celui-ci n’améliorant en rien son caractère violent et détestable.
Mais plus que tout, Lan est un homme détruit, animé par une soif de vengeance insatiable. Depuis la mort de son paternel, il n’a de cesse de traquer le meurtrier, se promettant de l’égorger de ses propres mains, lui, mais ainsi que toute sa famille, les massacrant jusqu’au dernier.
 
Histoire


Lan, jusqu’aux vingt premières années de sa vie, a mené une vie dorée, ne manquant de rien. Fils d’un riche PDG et d’une belle Hongkongaise ayant un goût prononcé pour la vie de palace, son avenir était déjà tout tracé, lui réservant une carrière aussi prometteuse que celle de son père. Autour de lui, dans son monde de dorures et de splendeurs, l’argent qui coulait à flot allait de pair avec le luxe, tout aussi outrageux et mirobolant que celui-ci. Pour le petit garçon qu’il était à l’époque, leur situation financière et sociale était « normale ». Il ne connaissait ni la précarité ni l’angoisse du lendemain, de la même façon qu’il ignorait jusqu’à leur existence. Dans son monde, son mode de vie, cela n’existait pas.
Le malheur n’avait pas de place dans sa vie, ni sa définition. Il n’y avait aucune raison pour que cela soit le cas. Lan, du haut de ses dix ans, montrait déjà une intelligence et une vivacité exceptionnelle, ce qui n’était pas pour déplaire à son paternel. Celui-ci veillait à ce qu’il suive les cours des meilleurs enseignants du pays, allant jusqu’à lui faire faire des leçons d’économie et de gestion, visant à développer un don inné pour le commerce et les affaires qu’il voyait déjà s’éveiller en lui. De ce fait, de cette attention quasiment incessante et de tous les intérêts qu’il voyait placer en lui, l’enfant nourrissait une admiration sans pareille pour son père, ce qui était sans aucun doute réciproque.
Mais cette fierté mutuelle n’enchantait guère tout le monde. La mère du jeune Lan, furieuse de voir que son mari portait un intérêt plus grand pour son fils que pour sa charmante personne, et qui, par la même occasion, voyait le compte en banque de son enfant se remplir plus que le sien, demanda le divorce. Divorce qui, au final, était un bon prétexte à rafler un sixième de leur immense fortune et à se débarrasser de toutes ses charges en tant que génitrice.
Pour le garçon, cette perte n’en était pas une. On pouvait même dire qu’elle était un soulagement. Qui donc aurait pu aimer une mère qui passait l’entière partie de son temps à se prélasser dans des salons de beauté aux prix exorbitants, ne rentrant chez elle que pour flatter son mari afin de lui soutirer encore plus d’argent ? Personne.
Cette séparation eut pour effet de resserrer les liens étroits entre lui et son père, celui-ci accordant toute son attention et son affection à son petit prodige, le voyant déjà comme un soutien professionnel et familial inestimable.
Lan grandit donc dans les meilleures conditions possibles, devenant un adolescent sûr de lui et irréprochable, ne manquant jamais d’aider son père dans ses affaires lorsqu’il le pouvait, y ayant pris gout depuis son plus jeune âge. Pour lui, rien ne pouvait aller mieux, de la même façon que rien ne pouvait gâcher ce bonheur.
Hormis, le nouvel « achat » de son père.
A ses vingt ans, un nouvel élément vint s’ajouter à son quotidien. Une nouvelle personne. Une Doll, récemment acquise par son père. Une sublime jeune femme à l’allure fébrile, contrainte de se vendre elle-même pour subsister. Lan connaissait le goût qu’avait son paternel pour la gente féminine, surtout lorsque celle-ci dépassait un seuil de beauté quasi divin. Mais il savait tout aussi bien la triste réalité qui se cachait derrière cette acquisition. Blessé depuis le départ de son ex-épouse, l’homme avait toujours tenté de faire entrer l’amour dans sa vie, mais en vain. Alors, plutôt que de l’attendre, il avait simplement décidé de l’acheter. Devant cette nouvelle, Lan avait baissé les yeux d’une façon sombre. L’argent pouvait tout acheter, effectivement. Un nom, des aveux, une fierté...tout.
Mais pas l’amour.
Et il ne pouvait se douter d’ô combien il avait raison.
Un mois plus tard, alors qu’il rentrait d’un voyage d’affaire qui s’était éternisé plusieurs jours à Shanghai, il retrouva le cadavre de son père, gisant dans le salon, un couteau de cuisine enfoncé dans la poitrine, en plein cœur.
Et plus aucune trace de la Doll.

A partir de ce jour, l’unique objectif du jeune homme fut de retrouver la criminelle, se promettant de lui faire subir un sort pire que la mort à elle et tous ses proches, assoiffé d’une vengeance dont il ne mesurait pas même l’étendue. Se retrouvant seul à la tête d’une société internationale, Lan dû se résoudre à garder la tête froide, prenant la place qui lui revenait de droit sans laisser paraitre son désarroi. Mais peu à peu, la solitude et la tristesse qu’il cadenassait de force en lui se mua en violence et en cruauté qu’il laissait éclater lorsqu'il quittait ses bureaux. Une nature profondément tyrannique et malsaine avait remplacée celle qui, autrefois, docile et téméraire, avait été la sienne.

Sept années s’écoulèrent de la sorte, le laissait éteindre l’emprise de sa société à travers divers pays du monde, n’hésitant pas un seul instant à piétiner ceux qui lui mettaient des bâtons dans les roues. Et il aurait certainement pu mener sa vie de cette façon s’il n’avait pas reçu d’un de ses oncles un cadeau empoisonné. En effet, celui-ci, persuadé de le soulager de sa solitude et de stopper le processus de renfermement dans lequel il se confortait, eut la bonne idée de lui offrir une Doll.
Une autre putain de Doll.
Et toi?

Hello ~ Moi c’est Nepenthes, petite créature de 16 ans. Je fais du rp depuis déjà quatre bonnes années, je tiens même à dire que j’en suis complètement accro’ ♥️ Ma présence est de 3/7, mais cela ne m’empêche pas d’être active le plus possible. Je suis tombée sur ce forum car j’en cherchais un désespérément et je suis comblée. J’adore le contexte, non, j’en suis carrément tombée amoureuse    


Code:
➝ [color=#1598AB][b]Seo In Guk[/b][/color]  ➝ [url=http://privateblossom.forumactif.org/u45]Qiao Lan[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 173
Date d'inscription : 29/08/2014
Age : 24
Localisation : Sans doute au Golden Pleasure
Emploi/loisirs : Dirigeante du Golden Pleasure/ Owner
Humeur : Capricieuse


MessageSujet: Re: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain." Lun 10 Nov - 22:34

Bienvenue à Blossom !
Et bien, on peut dire que tu es rapide ! Pour moi tout est bon dans ta fiche, je n'ai rien à redire et te valide donc !

Et au passage, j'adore l'histoire que tu as crée à ton personnage !
Ca te dirait un petit lien ? ~ /faitsapub/

*

Wan Xie
As-tu déjà vu le Grand Requin Blanc ? Oui ? Tu crois que c'est l'animal le plus mauvais qui puisse être  ? Rassure-toi chéri, je suis pire.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain." Mar 11 Nov - 0:47

Bonjour et bienvenue sur le forum !

J'espère que tu t'amuseras bien ici ! Si tu as un soucis tu peux nous MP :3

*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 15
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 29
Localisation : Derrière son bureau
Emploi/loisirs : PDG d'une société d'import/export internationale
Humeur : Massacrante


MessageSujet: Re: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain." Mar 11 Nov - 1:19


Merci à vous deux ♥️♥️
et pas de soucis pour le lien, Xie    

*



I swore it at that time. I will walk life that shines highest. There is no fear. It gets it over though there is a painful day too. Now let’s go. The wing expands and goes to look for freedom and the glory. The world that extends to the place waits surely for you
Hey God ! Are you ready ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 173
Date d'inscription : 29/08/2014
Age : 24
Localisation : Sans doute au Golden Pleasure
Emploi/loisirs : Dirigeante du Golden Pleasure/ Owner
Humeur : Capricieuse


MessageSujet: Re: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain." Mar 11 Nov - 1:46

Merci c:
J'ai peut-être une idée, je te MP bientôt pour qu'on en parle Very Happy

*

Wan Xie
As-tu déjà vu le Grand Requin Blanc ? Oui ? Tu crois que c'est l'animal le plus mauvais qui puisse être  ? Rassure-toi chéri, je suis pire.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 15
Date d'inscription : 10/11/2014
Age : 29
Localisation : Derrière son bureau
Emploi/loisirs : PDG d'une société d'import/export internationale
Humeur : Massacrante


MessageSujet: Re: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain." Mar 11 Nov - 2:09

Ça marche ~

*



I swore it at that time. I will walk life that shines highest. There is no fear. It gets it over though there is a painful day too. Now let’s go. The wing expands and goes to look for freedom and the glory. The world that extends to the place waits surely for you
Hey God ! Are you ready ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain."

Revenir en haut Aller en bas
 

Qiao Lan. "People are dogs tied to the money's chain."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RESOLU] Supprimer les icones HTC Calendar, Twitter, Music, People, Footprints dans Demarrer.
» [REQUETE] Recherche HTC PEOPLE dans la base de registre ....
» Les séries TV qui ont changé nos vies [Magazine People]
» People's Choice Awards 2009
» Why torture is wrong, and the People Who Love Them

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Gestion :: ➝ who are you ? :: Présentations validées-