le nom de l'image
Maybe you'll understand me now...


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Maybe you'll understand me now...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Maybe you'll understand me now... Mar 4 Nov - 8:06


Հ Maybe you'll understand me now...

Quelques jours se sont à présent déroulé depuis cette fameuse nuit à l'hôtel... Et à vrai dire, rien n'a évolué depuis. Si ce n'est qu'à présent il n'y a plus rien d’ambiguë entre nous. Ou du moins en surface... Car personnellement je n'oublis pas... Je passe même de long moment à y réfléchir... J'ai même fini par m'avouer que je ressens quelque chose que je qualifie cependant d'étrange vis à vis de lui. Mais j'ai encore beaucoup de mal la dessus... Et il faut avouer qu'il n'est pas vraiment du genre à m'aider, si je peux dire, à comprendre.

Ma journée venait de se terminer avec le départ du dernier client. L'homme au dragon dans le dos que j'ai reçu lors de mon "premier jour" d'ailleurs, celui qui avait causé quelques problèmes avec Qian.
En parlant de lui, ce dernier est la, installé au comptoir sur son ordinateur. Je me demande si il est venu comme ça ou si c'est parce qu'il savait que j'allais recevoir cet homme en question pour des retouches.
Quoi qu'il en soit, je ne lui ai pas demandé. De toute façon, ça fait quelques jours que l'on ne se parle presque plus, à part pour les choses les plus formelles. Nous n'avons jamais échangé de longues conversations, mais la, c'est pire que jamais...

Je range soigneusement mon matériel, jetant de temps à autre un coup d’œil discret à mon owner, une fois de plus pensif quant aux derniers événements...
Mais alors que je nettoie pas machine, une bip sonore retentit dans la pièce, me sortant de mes pensées. Cela provient de mon vieux portable. Je ne l'utilise jamais mais pourtant, il est toujours la logé au creux de ma poche... Et quand il sonne, ce n'est jamais rien de bon... Anxieux je le sors rapidement de ma poche et comme je pouvais le craindre, mon sang ne fait qu'un tour à la vu du numéro qui s'affiche... Aussitôt je décroche, ne m’annonçant que par un "oui ?" nerveux et me contentant par la suite d'écouter les paroles du médecin tandis que mon cœur s'emballe... C'est le médecin qui prend en charge Xiao Lu et il avait prit mon numéro avec la promesse de m'appeler en cas de problème, pour que ce soit plus rapide qu'en passant par les procédures administratives. C'est pour ça que je ne quitte jamais ce téléphone...
Je me contente donc d'écouter de plus en plus paniqué avant de lâcher un bref  "Oui j'arrive tout de suite." avant de raccrocher et d'abandonner mon activité pour saisir à ma veste, prêt à partir.
C'est alors qu'un petit détail retient mon attention... Qian... Je n'ai encore jamais eu ce genre d'urgence depuis que je suis avec lui... Mais quoi qu'il en soit, ça ne sera sûrement pas lui qui m'empêchera d'aller à l'hôpital alors qu'il y'a un problème.
Après une très coure réflexion, je lui jette un regard avant de déclarer :

- J'ai un problème. Je dois partir immédiatement... Je reviendrais des que possible.

Je ne prend pas le temps d'observer sa réaction et me dirige vers la sortie, prêt à aller à l'hôpital à pied... J'espère qu'il se montrera compréhensif...
Mais il vrai que je ne lui ai jamais parlé de mon fils... Alors cette fois ci, ce sera assez dure de contourner le sujet étant donné que je vais lui devoir quelques explications...




*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Mer 5 Nov - 7:38


Հ Maybe you'll understand me now...

Depuis notre nuit à l'hôtel, nous n'avons plus eu d'échanges subtils ou plus ou moins enflammés, Raven et moi. Conformément à ce que je m'étais dit, j'ai cessé de le provoquer, depuis la réponse "délicate" qu'il m'a offert après lui avoir avoué qu'il me plaisait. Il avait même l'air en colère. Pour autant. je n'ai pas recommencé à le traiter comme un objet, non. Mais nos contacts et nos discussions restent froides et vides. Et de plus en plus rares, d'ailleurs.
Et ça me dérange. Mais je ne fais rien pour que ça change. Une humilitation, ça m'a suffit. Ma fierté et mon orgueil me pousse à continuer d'agir ainsi. Et tant pis pour le reste...

Je relève les yeux de mon écran d'ordinateur, afin d'observer le tatoueur qui me fait dos, occupé à terminer son travail. Aujourd'hui, c'est ce brutal mafieux qui fait réaliser son tatouage. Normalement, il faut plusieurs séances pour un dessin d'une telle envergure, et après l'avoir reçu une fois, Raven l'a finalement revu pour pouvoir s'occuper des retouches, en sacrifiant plusieurs heures de la journée, faisant alors de cet homme son seul client de la journée.
Si j'ai décidé de l'accompagner cette fois, c'est aussi précisément parce que je ne fais pas confiance au dudit client...Mais à priori, alors qu'il observe le chef-d'oeuvre dans un miroir, il semble plutôt satisfait. Heureusement.

Je remarque Raven qui commence à ranger son matériel, et ferme mon propre ordinateur. Pendant quelques instants, nos regards se croisent, mais ça ne dure qu'une seconde, si bien que je décide de ne pas y faire attention.
Pourtant, un détail me fait rapidement relever la tête : une sonnerie de téléphone que je n'ai jusqu'alors jamais entendue...Arquant un sourcil, j'observe Raven qui décroche son téléphone, l'air...Angoissé ? Par ailleurs, c'est bien la première fois, d'aussi loin que je me souviennes, qu'il répond à son téléphone.

Je me redresse doucement, alors que la voix grave de Raven répond faiblement à son interlocuteur un tremblant "Oui j'arrive tout de suite." avant de raccrocher et d'attraper sa veste, visiblement pressé.
Je croise les bras d'un air dubitatif, attendant de voir s'il se souvient de ma présence et s'il compte me donner, ne serait-ce qu'une petite explication. Je veux bien le respecter et lui laisser plus de libertés, mais il y a des limites à tout. Étonnament, il se retourne vers moi, et je bloque, vraiment choqué par l'expression qu'il affiche. Il a l'air si angoissé que mon agacement précédent disparaît aussitôt :

« J'ai un problème. Je dois partir immédiatement... Je reviendrais des que possible. »

Je cligne des yeux, surpris, et n'ai même pas le temps d'ouvrir la bouche que déjà, ma doll file à l'anglaise. Plus que ça, il a l'air véritablement paniqué, et c'est bel et bien la première fois que je le vois dans un tel état. Sans attendre, je n'hésite pas à le suivre, et l'intercepte sans le toucher, avant de lui murmurer :

« Je viens avec toi. Tu iras plus vite en voiture. »

Je ne lui laisse pas vraiment le choix, et devine à son expression que ça lui convient. Quel que soit l'endroit où il veut se rendre, ce sera indéniablement plus vite avec ma voiture. Aussi, j'appelle le chauffeur, qui démarre la voiture, avant de faire une chose que je n'ai jamais fait jusqu'ici : ouvrir la portière pour Raven, tout en lui intimant de monter dans le véhicule d'un mouvement de tête :

« Où veux-tu aller ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Mer 5 Nov - 9:56


Հ Maybe you'll understand me now...

Alors que je viens de sortir de la boutique, prêt à parcourir toute la distance à pied, Qian m'intercepte, me faisant tout d'abord froncer les sourcils. Si il compte m'empêcher d'y aller il se fait bien des idées !

« Je viens avec toi. Tu iras plus vite en voiture. »


Je reste un instant sans réaction, surpris par sa proposition... Même si je m'époumone à traverser la ville en courant, je n'irai jamais aussi vite qu'en voiture... Et peu importe la situation, du moment que je peux être la au plus vite, je me fiche du moyen... En cet instant je suis tellement inquiet que je ne réfléchis pas une seule seconde à la présence de Qian qui risque de découvrir quelque chose de plutôt important sur moi...
Lorsqu'il m'ouvre la portière, je ne réfléchis pas plus longtemps et monte dans la voiture précipitamment, prenant tout de même une seconde pour lui offrir un regard plein de reconnaissance...

« A l'hôpital de Central District. »

Je me suis moi même adressé au chauffeur, et lui ajoute de se dépêcher. A cet instant même, j'oublie toutes les formalités et le fait que je me trouve avec mon owner... Je lui suis reconnaissant de me permettre d'aller plus vite, mais je n'ai ni le temps ni la patience de prendre des gants... Et il doit s'en douter vu mon état...
Le chauffeur est un peu surprit que ce soit moi qui lui donne ses indications, mais heureusement il comprend vite qu'il n'a pas trop de questions à se poser et démarre le véhicule une fois que Qian est entré.

La circulation n'est pas mauvaise, mais on reste à HongKong et nous n'avançons pas aussi vite que je le voudrais, ce qui ne fait qu'augmenter ma nervosité...
La tête posée contre la vitre et le talon tapotant nerveusement le sol de la voiture, j'essaie de rester calme, prenant mon mal en patience... Le médecin m'a assuré que tout irait bien... Mais même si cette pensée m'apaise un peu, elle ne parvient cependant pas à me calmer entièrement...

Lorsque nous arrivons enfin à destination, je n'attends même pas l'arrêt complet du véhicule et sort de celui-ci... Ayant tout de même un minimum conscience de ma situation, je lance à Qian, du ton le plus doux possible :

« Attends moi la... »

J'espère simplement qu'il le fera et me dirige vers l'entrée de l'hôpital avant de prendre les couloirs menant au service de pédiatrie. Il y a longtemps que je ne perd plus mon temps avec l'administration de l’accueil... L'avantage maintenant, c'est que les gens du service me connaissent plus ou moins alors je n'ai pas trop de problème à venir ainsi...
Je ne tarde d'ailleurs pas à croiser une infirmière que je connais un peu pour avoir déjà échangé quelques mots avec elle lors de mes visites... En voyant mon expression morte d'inquiétude, elle s'arrête pour me rassurer du mieux qu'elle peu... Apparemment le médecin est encore auprès de lui et je ne peux pas le voir pour le moment, mais elle me répète plusieurs fois que ça va aller...
Je hais ce genre de situations dans lesquelles je ne peux rien faire à part m'asseoir sur l'un des bancs dans le couloir et prendre mon visage entre mes mains pour m'accabler d'inquiétude...



*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Jeu 6 Nov - 7:35


Հ Maybe you'll understand me now...

J'observe longuement Raven, constatant que c'est la toute première fois que j'ai l'occcasion d'observer son profil angoissé. Il est tellement différent de d'habitude...Ses traits du visage sont tirés, tendus, le vieillissant légèrement. Qui croirait qu'il n'a que vingt ans ? Avec cette angoisse qui émane de lui, et ce regard si profond et inquiet. Je n'ai jamais vu quelqu'un transmettre autant d'émotions sans prononcer le moindre mot. Du moins, jusqu'à ce qu'il relève la tête :

« A l'hôpital de Central District. »

Je lève les yeux, et hoche la tête en direction du chauffeur, pour qu'il fasse ce que Raven lui ordonne. Ça a l'air véritablement important, alors je ne vais pas tergiverser sur son attitude, qui reste d'ailleurs, à mon sens, relativement poli malgré son sang-froid qui s'effrite à vue d'oeil.
La voiture démarre, et nous avançons relativement lentement, ce qui n'est visiblement pas au goût de ma doll. S'il doit se rendre à l'hôpital pour une urgence, c'est compréhensible. Je continue de lui jeter des coups d'oeils de temps à autre, analysant l'attitude du tatoueur. Qui est-ce qui l'a appelé ? Est-ce un de ses amis qui a eu u accident ? Sa famille ?
...Ou peut-être la personne qu'il aime ?

Chassant mes pensées, je sursaute légèrement en voyant Raven sortir de la voiture avant même son arrêt complet. Ce n'est plus de l'empressement, mais du désespoir à ce niveau !
Et pourtant, alors que je m'attendais à le voir détaler à toute allure, il se retourne vers moi, et souffle de sa voix grave et douce, bien que tremblante :

« Attends moi la... »

J'ouvre la bouche pour protester, mais le voila qu'il file avant même que je ne puisse prononcer le moindre mot. Je pousse un soupir en m'adossant à mon fauteuil, et pour la première fois de ma vie, décide d'obéïr.
Enfin, uniquement pendant dix minutes. En effet, une fois le temps imparti écoulé, je me redresse et quitte le véhicule, afin d'entrer dans l'hôpital. Je déambule quelques minutes en cherchant ma doll du regard, avant de le trouver. Il est là, assis sur son banc, la tête plongée dans ses mains avec un air totalement désespéré. Pendant un instant...Je ressens un pincement au coeur. C'est une sensation que je n'ai jamais ressenti jusqu'à lors, mais devant cette image, j'ai l'impression de souffrir aussi.
Secouant la tête, je chasse immédiatement cette émotion, du moins j'essaie, et tente de conserver un air neutre, en m'approchant de Raven. Une fois face à lui, je l'interpelle doucement, et j'hésite. Nous n'avons plus eu de discussion ou de vrais contacts depuis notre nuit à l'hôtel, mais en le voyant si désemparé, je pose finalement ma main sur son épaule avec douceur :

« Raven...Tout va bien ? »

Lentement, j'ose, pour la première fois, me mettre plus bas que quelqu'un, autant au sens littéral qu'au second degré. Je m'affaisse doucement sur moi-même, et m'accroupis devant lui, gardant ma main sur mon épaule, afin de croiser enfin son regard abattu. Et puis, j'essaie de rendre ma voix la plus douce possible :

« Est-ce que tu veux en parler ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Sam 8 Nov - 1:21


Հ Maybe you'll understand me now...

Le visage entre mes mains, les bruits alentours ne me paraissent comme des bruits de fond. Je ne m'occupe en rien des aller-retours qui se font devant moins, les yeux clos. Je suis sure qu'ils sont humides, mais c'est bien la dernière de mes préoccupation.
Je sais bien que malgré le traitement, ses chances de vivre sont quasi égal à celles de mourir. Alors à la moindre alerte, je ne peux m'empêcher de mourir de peur et d'inquiétude.
Plongé dans mes noires pensées et bercé dans le brouhaha de l'hôpital, je ne me rend compte de la présence de mon Owner que lorsqu'il s'approche de moi et pose sa main sur mon épaule.

« Raven...Tout va bien ? »

Surpris, je relève la tête et le découvre juste en face de moi. Il m'a donc suivit... De toute même si il ne l'avait pas fait,  j'aurais eu des explications à lui donner plus tard... Avant que je n'ai eu le temps de réfléchir à une réponse, il s'accroupit devant moi, se plaçant alors à même hauteur que moi...
Je suis un peu surpris de le voir aussi conciliant, mais je ne m'arrête pas vraiment sur ça...

« Est-ce que tu veux en parler ? »

Parler... C'est sans doute ce qui me ferait le plus grand bien en ce moment... De toute façon, il arrivera bien à un moment ou je devrais le faire... Et quand bien même je refuserai, il aurait facilement les moyens de savoir. Rien n'empêche un Owner de consulter le dossier de sa doll, au contraire. Et puis, je me rassure également en me disant que quoi qu'il arrive, il ne pourra pas en faire grand chose. Du moins, je pense...

« Non ça ne va pas vraiment... je marque une pause et soupire légèrement, non pas d'agacement mais de mal-être avant de finalement poursuivre. Si je suis devenu doll, c'est pour payer les frais médicaux d'une personne qui compte plus que tout pour moi... Et aujourd'hui les médecins m'ont appelés car il y'a un problème...  »

Pour le moment, je n'offre pas plus de précision car j'ignore comment m'y prendre... Je ne sais pas trop comment il réagirait en sachant ça... Surtout qu'avoir un fils à mon âge, n'est pas spécialement la chose la mieux vue... Je ne sais pas si il a remarqué que nous sommes au service pédiatrie de l'hôpital...
Quoi qu'il en soit, ces quelques mots qui m'échappent ont aussitôt un effet apaisant... Étrangement, je ne suis pas autant inquiet de sa réaction qu'avant... Certes, j'en suis un peu anxieux, mais moins depuis que j'ai apprit à le connaitre. Le fait d'en avoir parler me fait sentir un peu mieux... Comme si j'avais moins de chose à cacher et à garder pour moi à présent...

Mais soudainement, alors que je pose mon regard sur le sien, dans l'attente de sa réaction, le médecin qui prend en charge Xiao Lu nous interrompt. Je fais un léger signe à Qian de patienter et me lève pour m'approcher de l'homme, anxieux plus que tout... C'est sans doute à la vue de mon expression que l'homme en blouse blanche prend aussitôt l'initiative de me rassurer.

« - Il a eu un soucis de respiration, mais nous avons pu nous occuper de ça au plus vite, tout va bien maintenant. Nous l'avons isoler de la nursery et il faut qu'il se repose. Vous ne pourrez pas le voir avant un petit moment....»

Ses mot m'apaisent grandement, mais je n'aime pas ne pas pouvoir le voir... Je comprend qu'il doit se reposer, à son âge... Mais je n'aime pas ça... Si je pouvez juste m'assurer qu'il va vraiment bien, je serai vraiment rassuré...
Mais je me contente d'écouter, lui montrant mon accord par un signe de tête avant de finalement souffler un "Merci" avant de le laisser partir pour moi même revenir auprès de Qian... Je reste silencieux, attendant tout d'abord qu'il dise quelque chose...

 



*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Lun 10 Nov - 3:53


Հ Maybe you'll understand me now...

J'attends patiemment, observant Raven et ses yeux légèrement humides. Il a l'air si inquiet que je ne peux m'empêcher de vouloir le soulager un peu,  bien que je ne sache pas comment. Il finit par prendre la parole, bien que ça semble difficile pour lui :

« Non ça ne va pas vraiment...Si je suis devenu doll, c'est pour payer les frais médicaux d'une personne qui compte plus que tout pour moi... Et aujourd'hui les médecins m'ont appelés car il y'a un problème...  »

Je cligne des yeux, surpris d'entendre une nouvelle fois Raven évoquer cette personne, sans jamais plus donner d'indications sur elle. Si ce n'est le fait que sa santé soit fragile, à priori. Mais c'est la première fois que ma doll évoque  les raisons pour lesquelles il s'est octroyé un tel statut...Et pour être honnête, je me sens mal à l'aise. Je savais qu'il avait des dettes, mais j'ignorais...Qu'il faisait tout ça pour le bien-être de quelqu'un.
Au moment où je m'apprête à lui répondre, nous sommes interrompus par l'arrivée d'un médecin. Raven se lève pour s'en approcher, et je me redresse à mon tour, mais juge inutile de m'avancer. Resté en retrait, j'entends malgré tout les paroles que le médecin échangent avec ma doll :

« Il a eu un soucis de respiration, mais nous avons pu nous occuper de ça au plus vite, tout va bien maintenant. Nous l'avons isoler de la nursery et il faut qu'il se repose. Vous ne pourrez pas le voir avant un petit moment....»

J'arque un sourcil. Apparement, vu les mots du médecin, il s'agit bel et bien d'un garçon...Et un jeune, qui plus est. Ce médecin vient bien de prononcer le mot "nursery" ? Je relève les yeux, observant les murs, avant de trouver la plaque indiquant que nous sommes bel et bien au service pédiatrie.
La personne que Raven aime plus que tout serait donc un garçon en bas âge ?
Embrouillé, je préfère ne pas me lancer dans de conclusions hâtives, même si l'envie me démange de lui poser des questions. Et bien que je sois le genre d'homme assez égocentrique et cruel, je préfère, pour cette fois, ne pas l'assomer de questions, et le laisser seul un instant, préférant être un peu plus empathique, pour une fois.

Au bout de quelques minutes, Raven souffle des remerciements au médecin, avant de revenir vers moi, tête basse et parfaitement silencieux. Je l'observe quelques secondes, avant de mettre mes mains dans mes poches :

« Tu viens boire un café avec moi ? »

Je croise son regard surpris, et comprends sa réaction. Il ne devait pas s'attendre à ça, et je justifie ma réaction :

« J'imagine que tu ne voudras pas rentrer tant que tu n'auras pas vu ce garçon de tes yeux. Le médecin vient de dire que tu ne pourrais pas le voir pendant un moment, alors on va boire un café et tu reviendras tout à l'heure t'assurer qu'il va bien. D'accord ? »

J'ai dû mal à comprendre comment on peut se mettre dans de tels états d'inquiétude pour quelqu'un d'autre que soi-même. Ça me dépasse un peu, parce que je n'ai jamais ressenti ce genre de chose. Tout ce que j'ai toujours fait, je l'ai fait pour moi. J'ai appris d'expérience qu'on ne peut faire confiance à personne, et on ne m'a jamais laissé l'occasion d'aimer quelqu'un. Alors oui, en soi, je n'arrive pas à comprendre l'état de ma doll. Iol devrait s'inquiéter pour lui-même, pour sa propre situation. Mais à partir du moment où il a sacrifié sa liberté pour un enfant, c'est que l'enfant en question compte plus à ses yeux que sa propre vie...N'est-ce pas ? C'est une attitude qui me dépasse totalement. Mais je ne peux décemment pas dire à Raven "ce n'est pas grave" alors qu'il semble sur le point de fondre en larmes.
Alors, autant aller dans son sens, le plus possible, jusqu'à ce qu'il puisse être rassuré :

« Ça passera plus vite comme ça. Tu pourras aller à son chevet tout à l'heure. En attendant, viens avec moi. »

Sans un mot de plus, je tourne les talons, avec l'intention de me diriger vers le café juste en face de l'hôpital.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Lun 10 Nov - 6:37


Հ Maybe you'll understand me now...

« Tu viens boire un café avec moi ? »

Je suis un peu surpris par sa proposition, m'étant sans doute attendu à une réaction quant à tout ce qui venait de se passer. Et il semble le remarquer car il m'offre une explication qui me rassure un peu...
Je ne m'attendais pas à ce qu'il se montre aussi compréhensif... Je pensais même qu'il allait vouloir savoir les causes de mon comportement... Il faut croire que je ne le connais pas si bien que ça en fait, et lui non plus d'un sens.
Mais quoi qu'il en soit je suis rassuré de voir qu'il se montre si compréhensif... Cela me met en de meilleures dispositions si je dois lui raconter... Cependant, il ne fait aucun doute que cela restera assez compliqué pour moi... Après tout, malgré ses mots assez rassurant, il semble conserver une attitude assez distante et froide. De plus, cette impression est quelque peu accentuée par l'absence de question que je ressens malgré moi comme un certain détachement...

« Ça passera plus vite comme ça. Tu pourras aller à son chevet tout à l'heure. En attendant, viens avec moi. »


J’acquiesce d'un signe de tête et le suis, restant pour le moment silencieux. Au moins il me laisse la possibilité de voir XiaoLu avant de partir. Je ne sais pas si il sait ce que ça représente pour moi...
Je comprend vite qu'il me mène au café en face de l'hôpital étant donné que je connais bien les lieux.
Je reste silencieux sur le chemin et médite sur la façon dont je pourrais lui expliquer ma situation...
Il a déjà vite compris qu'il s'agissait d'un garçon en bas âge alors il ne lui faudra pas beaucoup de temps pour faire tous les rapprochements...

Une fois au café, je lui laisse le choix de l'endroit ou nous nous installons et attends que nous soyons assis avant de poser mon regard dans le sien, ayant plus ou moins réfléchis à ce que je vais dire...

« Je suppose que je te dois quelques explications à présent... je marque une pause avant de reprendre. C'est assez difficile pour moi d'en parler, a vrai dire, très peu de personne sont au courant des détails de ma situation et je ne sais pas trop comment m'y prendre... »

Je m'arrête de nouveau afin de prendre une inspiration, incertain. Je ne sais pas si je fais bien de lui expliquer... Et surtout je ne sais pas trop ce que je dois préciser ou ce que je dois éviter. J'aimerai en dire le moins possible car je reste dans l'optique que ce sont des explications et non des confidences... Je ne me sens pas du tout prêt à lui avouer ce qui me pèse dans l'unique but de me soulager. Après tout c'est mon owner... Si ça se trouve il s'en contre fiche tout simplement et ce serait même un peu compréhensible. Je ne parviens pas à jauger jusqu’où porte son intérêt pour moi. Est ce juste car je l'attire et que je suis sa doll, ou est ce que ça va plus loin que ça ? Comme je l'ignore, je me contenterai du strict minimum. Ce qui sera déjà beaucoup...

« Il y a à peu prêt deux ans, j'ai travaillé dans un bar. Je ne m'y attendais pas vraiment mais je me suis retrouvé à sortir avec la patronne. Et puis après un certain moment, elle m'a viré sans aucun motif et n'a plus jamais voulu entendre parler de moi... 9 mois plus tard, j'ai su que c'était car elle était tombé enceinte et qu'elle ne voulait pas de l'enfant. Elle me l'a confié et c'est moi qui m'en suis occupé. Jusqu'à ce que je me retrouve confronté a ses problèmes de santé et surtout les frais hospitaliers... »

 




*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Mer 12 Nov - 5:08


Հ Maybe you'll understand me now...

En moins de dix minutes, nous nous retrouvons assis au café face à l’hôpital. J’entraîne Raven à ma suite pour nous installer sur une table dans le fond de la salle, afin d’être tranquille. Je garde le silence, en attendant que Raven s’exprime, et attend l’arrivée de mon café, qui ne tarde pas.
Jusqu’à ce que ma doll prenne enfin la parole :

« Je suppose que je te dois quelques explications à présent... C'est assez difficile pour moi d'en parler, a vrai dire, très peu de personne sont au courant des détails de ma situation et je ne sais pas trop comment m'y prendre... »

Je ne l’interromps pas, me contentant de l’observer alors qu’il semble de plus en plus mal à l’aise. Ce qui est, somme toute, assez compréhensible. Je penche la tête, et récupère mon café, effleurant la hanse en douceur en attendant que Raven se décide. Finalement, je lève les yeux vers lui, et croise les bras, en voyant qu’il s’apprête à prendre la parole :

« Il y a à peu prêt deux ans, j'ai travaillé dans un bar. Je ne m'y attendais pas vraiment mais je me suis retrouvé à sortir avec la patronne. Et puis après un certain moment, elle m'a viré sans aucun motif et n'a plus jamais voulu entendre parler de moi... 9 mois plus tard, j'ai su que c'était car elle était tombé enceinte et qu'elle ne voulait pas de l'enfant. Elle me l'a confié et c'est moi qui m'en suis occupé. Jusqu'à ce que je me retrouve confronté a ses problèmes de santé et surtout les frais hospitaliers... »

Les bras croisés depuis le début des explications de Raven, j’arque lentement un sourcil, en entendant son récit. Mes yeux s’écarquillent légèrement, alors que les mots de ma Doll me heurte de plein fouet, bien que je fasse mon possible pour rester imperturbable, comme toujours. Raven serait donc…Un jeune père ?

Plusieurs points isolés non résolus se relient à présent, apportant bien plus de précisions que je ne le pensais sur la situation de Raven. Lentement, je décroise les bras et saisit ma tasse de café, afin de le porter à mes lèvres pour en boire une gorgée. Je fais mine d’être calme, le plus calme possible, et je me doute que mon détachement ne doit pas plaire à Raven. S’il savait…La vérité, c’est que j’ignore comment je dois réagir. Ce que je suis censé faire, maintenant que je suis au courant. Et je m’accorde quelques secondes pour y réfléchir, secondes durant lesquelles le liquide brûlant s’écoule dans ma gorge. Raven est près d’un petit garçon malade…C’est pour ça qu’il a signé le contrat pour devenir Doll.

C’est à cause de ça qu’il m’appartient maintenant.

Je repose ma tasse sur la table, sans la quitter des yeux, alors que mes pensées divaguent un instant. Je pose enfin mon regard sur Raven, et murmure enfin :

« Ça doit être difficile pour toi. Je n’imagine pas quelle charge ça doit être, d’être père à ton âge… »

Je soupire faiblement, et lance une nouvelle fois :

« J’imagine que tu as pu payer les frais hospitaliers pour ton fils avec l’argent que tu as reçu pour la signature de ton contrat de Doll. Mais si tu en as encore besoin, tu peux compter sur moi. »

J’ai suffisamment d’argent pour me le permettre, et bien que je ne sois pas quelqu’un de particulièrement compatissant, j’imagine que je le vivrais mal, de laisser le fils de Raven mourir. Je penche la tête en observant le premier homme qui a réussi à me plaire, et le voit d’une toute autre manière désormais.
Comment j’ai pu croire une seconde que j’avais mes chances avec un homme aussi insaisissable ? Sans compter que toutes ses pensées vont vers son fils. Dont j’ignore l’appellation. Une partie de moi me demande d’ignorer cette question, de ne pas m’aventurer plus loin. Ça nous rapprocherait et pour être honnête, ça me fait peur. Je ne veux pas ressentir plus de choses au contact de Raven. C’est dangereux…

Et pourtant, ma curiosité et mon envie de le connaître prend le pas sur la raison, et sans me retenir, je finis par souffler, désireux de connaître celui que Raven aime par-dessus tout :

« Je peux te demander son prénom ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Sam 15 Nov - 0:15


Հ Maybe you'll understand me now...

J'ai été assez bref, mais cela avait suffit à tout résumer...
Lorsque je termine mon récit, je vois bien qu'il est tout d'abord surpris de mes déclarations. Mais il conserve tout de même cette expression calme et froide... Si bien que je n'arrive pas à déterminer ce qu'il en pense...
D'un côté ça me frustre un peu de n'avoir aucune réaction de sa part... Je ne voulais pas lui dire, pourtant maintenant, j'aimerai savoir ce qu'il pense... C'est un peu paradoxale, mais je ne saisis pas toujours -ou jamais ?- mes sentiments vis à vis de lui.
Je l'observe donc attentivement, malgré mon anxiété... Un moment silencieux s'écoule au cours duquel il garde les yeux rivés sur sa tasse de café avant de finalement déclarer :

« Ça doit être difficile pour toi. Je n’imagine pas quelle charge ça doit être, d’être père à ton âge… J’imagine que tu as pu payer les frais hospitaliers pour ton fils avec l’argent que tu as reçu pour la signature de ton contrat de Doll. Mais si tu en as encore besoin, tu peux compter sur moi. »

Je suis un peu surpris d'entendre ça, mais également rassuré de voir qu'il ne le prend pas trop mal... Et je suis touché qu'il propose même de m'aider... Je sais que jamais je ne lui demanderai de l'argent, mais quelque part, ça me rassure d'entendre ça... Depuis le début de tout ça, je suis quasiment seul, et je le ressens plus que ce que je ne pensais... Ce n'est peut être pas la personne à qui j'imaginais me confier, mais les circonstances ont fait qu'il est à présent au courant et je m'en sens soulagé...
Il relève la tête et je pose mon regard sur le sien, attentif à son expression. Comme toujours il conserve cette expression froide et cela pourrait remettre en question sa sincérité, mais je sais qu'il n'est pas du genre à dire des choses dans le vent...

« Je peux te demander son prénom ? »

Alors que j'allais je le remercier, je suis déconcerté par la question... Entre le fait qu'il sache l'histoire et qu'il sache le prénom de mon fils, ce n'est pas la même dimension... Qu'il veuille savoir les causes de mon comportement, c'est justifié... Mais qu'il demande son prénom c'est une autre forme d'implication...
Ça veut peut être dire que ça le touche plus que ce qu'il ne montre...?
Cette fois ci, c'est moi qui baisse les yeux sur ma boisson avant de souffler :

« Xiao Lu... je marque une pause avant d'ajouter : Merci pour ta proposition... Tu es quasiment le premier à qui j'en parle alors ça me fait un peu bizarre... Et si je n'en parle jamais... Je ne sais pas trop pourquoi exactement, mais je ne me sens pas en sûreté... Je ne veux pas qu'il soit mêlé à des affaires tel que Blossom...  »

J'ignore pourquoi je lui dis tout ça alors que j'étais partit pour lui en dire le moins possible... Il faut croire que ces mots m'ont un peu rassuré... Et puis j’éprouve aussi un certain besoin de me justifier... Ce que je n'ai jamais réussis à faire jusqu'ici, même si j'en avais l'envie...





*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Lun 17 Nov - 6:00


Հ Maybe you'll understand me now...

Je remarque, à l'expression de Raven, qu'il ne s'attendait pas à une telle question. J'admets que, me connaissant, c'est étrange de ma part de me voir m'intéresser à quelqu'un qui n'a aucun intérêt financier pour moi. Pourtant, je ne peux pas m'empêcher d'être curieux. Cet petit être, conçu par Raven et une femme...Comment est-il ? Est-ce qu'il lui ressemble ?

Comment s'appelle-t-il ?

« Xiao Lu... »

Je m'imprègne de ce nom quelques instants, le trouvant étrangement beau, et ne peut m'empêcher de penser que son possesseur doit l'être également, malgré sa maladie. Et je ne peux m'empêcher d'en faire la remarque à voix haute, sans m'en rendre compte :

« Joli nom. »

Raven reprend doucement :

« Merci pour ta proposition... Tu es quasiment le premier à qui j'en parle alors ça me fait un peu bizarre... Et si je n'en parle jamais... Je ne sais pas trop pourquoi exactement, mais je ne me sens pas en sûreté... Je ne veux pas qu'il soit mêlé à des affaires tel que Blossom...  »

J'écoute attentivement les propos de Raven, comprenant bien que sa priorité absolue et de protéger son fils. Ce qui est, je suppose, compréhensible. Je ne me suis jamais entendu avec mon paternel. Avec ma mère non plus d'ailleurs, mais avec mon père, c'était pire que tout. Il aimait tellement m'humilier...
Alors que Raven...Il a beau être pauvre, jeune, sans rien en sa possession, ni même sa liberté... Prisonnier et¨appartenant à quelqu'un...Il suffit de voir dans ses yeux, qu'il est véritablement un père, plus que n'importe quel parent que j'ai pu rencontré au cours de ma vie. Que ce soit les miens ou mes collègues, d'ailleurs.
Je plante mon regard dans le sien, et n'hésite pas à lui dire, sans sourciller une seconde :

« Il ne le sera pas. Je te le promets. »

Et il doit se rendre compte que si je lui en fait la promesse, c'est que je mettrais tous mes moyens possibles en oeuvre pour que ce soit le cas. Et des moyens, j'en ai. Plus que de raisons. Je suis riche. Je suis puissant. J'ai une intelligence bien supérieure à la moyenne et c'est ce qui me réussit le mieux. J'ai des relations et surtout, je connais les points faibles de chacuns de mes contribuables et collaborateurs. Il a bien vu comment ça se passait entre mes collègues et moi, quand mon conseiller et venu chez nous pour me faire couler. Raven était là. Il l'a vu de ses yeux. Tant qu'il m'a de son côté, il peut être rassuré. Il sera en sécurité avec moi. Lui et son fils.

Bien que je sois cruel et susceptible, et surtout, particulièrement mauvais en relations humaines, à force, ma doll me connaît. Ma Doll sait qu'elle peut compter sur moi si je donne ma parole. Parce que je ne mens jamais.

Et il le sait parfaitement.

« Tu veux y retourner ? »

Il s'est écoulé pas mal de temps depuis notre arrivée au café. Normalement, il peut lui rendre visite maintenant, non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Mar 18 Nov - 10:14


Հ Maybe you'll understand me now...

« Il ne le sera pas. Je te le promets. »

Ses mot me rassurent... Quelque part, je lui fais confiance... Je le connais et je sais qu'il ne ment pas.. Il ne l'a jamais fait jusque la...
Malgré ça, la situation reste tout de même ambiguë pour moi... C'est idiot, mais c'est vraiment étrange pour moi d'en parler... En fait il est le premier à savoir tout le plus gros de l'histoire, c'est à dire, pourquoi je suis devenue doll...
Aucune de mes connaissances ne le sait pour le moment. Et j'espère que ça restera ainsi...

« Tu veux y retourner ? »

Je jette un œil à l'horloge du café afin de me rendre compte de l'heure. Voilà déjà un petit moment depuis que nous avons quitté le service pédiatrie... Peut être bien que je pourrais aller le voir à présent...
Toujours mal à l'aise, je reporte de nouveau mon attention sur lui, hésitant.

« J'aimerai bien... Si ça te dérange tu peux rentrer, je me débrouillerai pour rentrer, je ne tarderai pas trop.
»

A vrai dire, même si j'ai pu lui en parler et qu'il m'a rassuré, je me sens toujours gêné, en partie car je ne parviens pas à déterminer sa réaction ou son avis...
Cela s'ajoute à la confusion que j’éprouvais déjà à son égard depuis ce qu'il s'était passé à l'hôtel... Notre relation devient progressivement de plus en plus compliqué et ambiguë, voir même intime... A présent nous savons chacun des choses privé sur l'autre...
Et je dois avouer que ça me déconcerte de plus en plus chaque jour... Depuis quelques temps, je n'affiche plus du tout la même image devant lui, enfin surtout quand nous nous parlons...
Le fait que je sache ses sentiments vis à vis de moi tandis que je n'arrive pas à comprendre les miens me désoriente vraiment...
Et avec les événements d'aujourd'hui qui s'ajoutent à tout ça, ça ne fait clairement qu'empirer...

Je me lève, prêt à repartir, attendant seulement qu'il me dise ce qu'il compte faire. C'est alors qu'une pensées traverse mon esprit... J'hésite un petit peu avant de formuler ma proposition, mais finit tout de même par lui demander :

« A moins que tu ne veuilles venir ? »

Je suis un peu surpris par moi même de lui avoir demander ça...
Cependant, cela me permet en quelque sorte de le tester, de tester son degré "d'attention"... De ce fait, j'attends un peu anxieusement sa réponse, ignorant vraiment ce qu'il décidera...



*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Mer 19 Nov - 6:42


Հ Maybe you'll understand me now...

Raven lève les yeux vers l'horloge, remarquant à quel point l'heure avait bien tournée. Il décide de me répondre à son tour, après avoir entendu ma question :

« J'aimerai bien... Si ça te dérange tu peux rentrer, je me débrouillerai pour rentrer, je ne tarderai pas trop. »

J'hoche la tête sans un mot, ne sachant pas encore quoi faire, actuellement. Même si je suis impassible, même si je fais absolument tous les efforts du monde pour cacher ce que je pense au fond de moi...Je ne peux m'empêcher d'être encore boulversé par les révélations récentes de ma Doll. Cet homme, qui a gravé les mots les plus importants pour moi, à l'encre éternelle dans mon dos. Cet homme est père. Je le vois totalement sous un autre angle maintenant...
Et j'en viens même à m'en vouloir un peu, pour l'attitude que j'ai eu à son égard. Toutes les fois où je l'ai rabaissé au rang de presque objet...Toutes les fois où j'ai joué de mon attitude pour le troubler. Et même cette nuit à l'hôtel où j'ai fais la terrible erreur de lui faire comprendre qu'il me plaisait...

Moi qui n'ai jamais failli en affaire, je n'ai pourtant jamais autant déconné d'un point de vue relation. Ce n'était pas difficile d'ailleurs, parce que la seule relation que j'entretiens, c'est celle que j'ai avec lui. Je n'ai pas d'amis, pas de famille, et encore moins de collègues fiables. Juste des employés, des collaborateurs, et ma Doll.

Je passe doucement une main dans ma chevelure, cherchant à faire le point sur tout ça, mais n'y parvient pas. Je déteste que les choses m'échappent de cette manière. J'ai toujours eu un contrôle absolu sur ma vie, mais depuis qu'il en fait partie, j'ai l'impression d'essayer de saisir de l'eau.
Je regarde Raven se lever, et voit alors que son regard change. Il semble légèrement hésitant, comme s'il avait quelque chose à me dire, sans oser le faire. J'arque un sourcil, cherchant à le pousser à parler, avant qu'il ne finisse par me demander :

« A moins que tu ne veuilles venir ? »

Je cligne des yeux, franchement surprit par sa proposition. Je m'attendais à tout...Sauf à ça. Sur le coup, je ne sais pas comment réagir. Même s'il s'est confié à moi, j'avais la sensation qu'il ne voudrait pas mêlé son fils à moi. Et pourtant...Voilà qu'il me propose de venir.

« ...Tu es sûr ? »

Je marque une pause, terriblement hésitant, avant d'ajouter faiblement :

« Je...Très bien. Je te suis. »

Je pose un billet sur la table, afin de payer nos consommations, avant d'enfiler mon manteau pour suivre Raven à l'extérieur, afin de reprendre le chemin de l'hôpital. Même si, étrangement, je me sens beaucoup plus anxieux que tout à l'heure...A chaque pas que je fais, me rapprochant de l'hôpital, je sens mon coeur battre un peu plus violemment, douloureusement. Ce que Raven vient de faire, c'est un acte énorme en soi.

Il va me présenter son fils.

A quoi jouons-nous...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Jeu 20 Nov - 9:22


Հ Maybe you'll understand me now...

Je vois bien qu'il est surpris, et je comprend bien sa réaction... En même temps ma proposition est un peu surprenante et inattendue. Moi même je ne m'attendais vraiment pas à lui proposer ça, comme ça...

« ...Tu es sûr ? Je...Très bien. Je te suis.»

Une petite vague de soulagement m'envahit en l'entendant dire ça... C'est un peu étrange, mais si je lui ai proposé, c'est que j'attendais une réponse positive... Oh bien sur, je suis tellement mal à l'aise avec lui en ce moment que j'aurais sûrement préféré y aller seul et rentrer à pied pour être au calme et remettre mes idées en place.
Et pourtant, je lui ai proposé de venir rencontrer la personne pour laquelle je suis devenue sa doll...
C'est assez paradoxale, mais d'un autre sens, je voulais voir si ça le touchait ou non puisqu'il ne manifeste pas facilement ses sentiments... Et puis vu ce qu'il m'avait dit juste avant, c'était venu un peu spontanément... Ce qui prouvait également ma confiance en lui... De simples mots provenant de sa bouche avaient suffit à me rassurer, et je n'en avais pas douté...

J'attends qu'il dépose le prix de notre consommation sur la table avant de reprendre la direction de l'hôpital. Je suis très anxieux à l'idée de cette rencontre... Mais maintenant je ne vais pas revenir en arrière...
Je marche donc en direction du service pédiatrique, un chemin que je connais par cœur tant je l'ai fait...
Une fois que nous arrivons dans le même couloir que tout à l'heure, je cherche un instant le médecin de Xiao Lu du regard avant de le trouver non loin, entrain de remplir un dossier.
En quelques mots, je lui demande si il y a possibilité de le voir à présent. Il m'annonce alors que c'est possible, mais si ce n'est pas plus de quelques minutes. Je le remercie alors de me permettre de passer aujourd'hui avant de le suivre, faisant signe à Qian de faire de même.
Nous passons tout d'abord devant la nurserie avant de nous diriger vers les chambres individuelles pour les patients plus âgés. Le médecin nous indique alors une porte, insistant une nouvelle fois sur le fait que nous ne devons pas nous attarder.
J’acquiesce, le cœur battant du fait de la présence de Qian et des indications sur lesquelles il insiste et qui me laissent penser que ça ne va pas fort...

Avant de pousser la porte, je jette un dernier coup d’œil à Qian puis entre finalement. Je suppose qu'il se rend bien compte de mon état...
Une fois à l'intérieur de la petite pièce, mon regard se pose aussitôt sur le lit pour enfant qui s'y trouve. Comment souvent, plusieurs machines médicales l'entourent, mais j'essaie toujours d'en faire abstraction...
Je m'approche alors du lit, toujours attristé par cette vision de mon enfant ainsi mal en point, entravé par tous ses fils...
Je me penche alors au dessus des barrières de sécurité et glisse mes doigts dans sa main minuscule.

« Hey toi... »


Il est réveillé, mais semble effectivement très fatigué... A mon arrivé il n'émet qu'un faible gazouillement, et ça me brise le cœur de le voir ainsi...
Après ces brèves salutations, je tourne alors la tête vers Qian, lui offrant un faible sourire, forcé je dois l'admettre. Je me doute bien qu'il doit être un peu mal à l'aise lui aussi vu la situation dans laquelle je le met...

«Viens... Approche toi. J'attends alors qu'il s'exécute avant de murmurer : Voilà, je te présente Xiao Lu...»






*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Ven 21 Nov - 7:02


Հ Maybe you'll understand me now...

Lorsque nous arrivons à l'hôpital, tout me paraît différent.Les couloirs remplis d'infirmières, de brancards et de médecins...Les enfants assis sur des sièges, les internes, les couloirs, le bruit...Étonnament, je n'y fais même pas attention. Je suis bien trop occupé à essayer de réguler mon rythme cardiaque, qui s'éccélère de façon infime à chaque pas que je fais. Parce que je sais que chacun d'eux me rapproche inexorablement d'une personne qui me hante depuis plusieurs semaines déjà, sans que je ne connaisse son visage.

Mais le pire, c'est Raven. En l'observant, je découvre une nouvelle fois une panoplie d'expression que je ne connaissais pas. Son corps s'exprime bien plus efficacement que sa voix. En effet, s'il a dû mal à parler, le regarder me suffit pour comprendre ce qu'il lui traverse l'esprit à l'instant.
Plus que de l'inquiétude, il est terriblement stressé pour son fils. Je lève les yeux, croisant son regard au moment où il pousse la porte, pour que nous pénétrions enfin dans la chambre.
Suivant Raven de près, je remarque alors la décoration neutre de la chambre. Cet endroit est aussi austère que mon coeur...Ce n'est pas ce qu'il y a de mieux, pour un enfant. Un hôpital est-il seulement un lieu approprié pour qui que ce soit ? Je ne fais pourtant pas partie de la majorité des personnes, haïssant les hôpitaux comme on haïrait l'assassin de sa mère. Personnellement, j'ai tendance à trouver que ces lieux sont une bénédiction. Sans ça, il y aurait tellement de morts sur terre...Les hôpitaux sont une source de survie pour la race humaine.

Même si, jusqu'ici, je ne m'en suis jamais vraiment soucié.

Je reporte mon attention sur le lit, au milieu de la pièce, et vois Raven faire le premier pas, en s'approchant de son garçon. Il tend le bras, sans doute pour l'effleurer, et murmure :

« Hey toi... »

Je ne peux m'empêcher de frissonner, alors que plusieurs émotions se bousculent en moi. La voix douce et rauque de Raven me fait presque chavirer, si bien que je fais des efforts considérables pour ne pas montrer l'effet qu'il me fait. Il y a tant de tendresse dans son regard et sa voix que j'en deviens presque jaloux de son fils.

Je donnerais tout pour qu'il m'appelle de cette façon...

Rapidement, alors qu'il se tourne vers moi, je me rends bien compte que son sourire est forcé. L'inquiétude crispe ses traits, et encore une fois, je ne peux m'empêcher de penser qu'il fait plus que son âge. Dire qu'il n'a que vingt ans...

« Viens... Approche toi. »

Presque intimidé, je m'approche doucement de lui, alors que mes yeux restent rivés vers le lit qui accueille le petit garçon. Après un regard vers ma doll, je pose enfin les yeux sur ce petit être, encore inconnu jusqu'ici :

« Voilà, je te présente Xiao Lu...»

J'observe le dénomé Xiao Lu avec un mélange de crainte et de curiosité. Je ne sais pas comment j'en suis arrivé là. J'ignore pourquoi, aussi. Et pourtant, je me retrouve là, à paniquer intérieurement devant un garçon âgé de deux ans à peine. Il est beau le grand PDG impitoyable hein...
Je croise le regard de l'enfant, et voit au travers de ses yeux noirs, quelque chose qui frappe mon être avec puissance. Il n'est qu'en début de vie, mais lui aussi...J4ai la sensation qu'il a, en un sens, "grandit trop vite".
Perturbé, j'essaie de garder mon sang-froid, et glisse avec douceur :

« Bonsoir Xiao Lu... » Je me penche légèrement en avant pour qu'il puisse me voir « Je m'appelle Qian. »

Pour toute réponse, un simple petit son incompréhensible me parvient. Je continue de l'observer, alors qu'il semble, quelque part, assez curieux de ma présence, étant donné que c'est la première fois qu'il me voit. J'imagine aussi qu'il ne doit pas avoir beaucoup de visites...Voir pas du tout d'ailleurs.

Perdu dans ma contemplation, je ne peux m'empêcher de souffler, à l'attention de Raven :

« Vous avez les mêmes yeux... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Doll

avatar
I am
Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : With Qian
Humeur : falling in love


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Lun 24 Nov - 8:15


Հ Maybe you'll understand me now...

Je ne perd pas une seule miette de la scène attentif à la façon d'agir de Qian tout comme aux réactions que pourrait avoir Xiao Lu malgré sa fatigue.
Et je suis surpris mais surtout touché par la manière dont il s'y prend... Il semble un peu timide, et c'est étrange de voir que lui, se trouve intimidé devant un petit de moins de deux ans. S'en ai presque mignon...
Je souris faiblement face à ces présentations avant de poser de nouveau mon regard sur mon fils, gardant mes doigts entre les siens.
Je ne pensais vraiment pas que cela arriverait un jour... Que je le présenterai à mon owner ainsi... Mais il semblerait que la vie soit bourré d'imprévues... Il y a tellement de chose auxquelles je ne m'attendais pas à vrai dire...!

« Vous avez les mêmes yeux... »


Je tourne la tête vers lui, un peu stupéfait face à cette remarque... Mais ça me fait vraiment plaisir de l'entendre. C'est tellement égoïste, mais je préfère qu'il me ressemble plutôt qu'à sa mère. Pour le moment, je considère toujours qu'elle est hors de notre vie. Je n'arrive pas à pardonner... Parfois, il m'arrive de me dire que j'ai tord, mais pourtant ça ne change rien, je reste braqué sur le même optique.

« Ça me fait plaisir de l'entendre... ~ »

Je laisse ensuite passer un petit moment de silence passer, pensif, ressassant tous les événements précédent avant de finalement ajouter :

« Merci de l'avoir bien prit comme ça... Enfin je veux dire... J'étais vraiment anxieux à l'idée que tu l'apprennes... Mais je te fais confiance et je suis rassuré maintenant... »

A peine ai je fini que le médecin nous interrompt en entrant dans la chambre pour nous annoncé que nous ferions mieux de partir...
C'était court... Mais toujours mieux rien... J'ai toujours si peur de le laisser seul... Pourtant selon l'avis médicale il le faut... Et je dois rester prêt de Qian par l'intermédiaire duquel je paie les frais médicaux...
Avec extrêmement de douceur, je glisse mes doigts sur la tête de Xiao Lu, caressant sa chevelure encore peu épaisse.

« Je dois y aller... Repose toi bien... »


Sur ces mots, je me redresse, sentant alors mes yeux s'humidifier sans que je ne parvienne à le contrôler... Je ne supporte pas les moments ou je dois partir de l'hôpital et le laisser dans cette endroit funeste pour son âge.
Parfois j'ai tout simplement envie de craquer... Et pourtant je ne le fais jamais. Comme d'habitude je prend sur moi, malgré mes yeux sans doute rouges et commence à m'éloigner à contre cœur, laissant Qian me suivre en dehors de la chambre.
Une fois à l'extérieur, je salue brièvement le médecin, le remerciant tout de même avant de me tourner vers Qian pour souffler, reconnaissant :

« Merci de m'avoir attendu...»





*

swore i'd never fall in love again, but i feel hard

I don't know just how it happened, I let down my guard. Swore I'd never fall in love again but I fell hard. Guess I should have seen it coming, caught me by surprise.I wasn't looking where I was going and I fell into your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 96
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23
Humeur : Fascinated by Raven


MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now... Mar 25 Nov - 6:18


Հ Maybe you'll understand me now...

Je lève les yeux vers Raven, attendant sa réaction, tout en me demandant si j'avais le droit de me permettre de telles remarques. Surtout qu'au fond...Je ne sais rien de la femme avec qui il a eut cet enfant. Pourtant, ma doll s'apaise doucement, avant de me répondre :

« Ça me fait plaisir de l'entendre... ~ »

Je l'observe un instant, et me demande ce qui a pu se passer, précisément, dans sa vie. Comment il en est arrivé à être père, à accepter de l'élever...Ce qu'il a ressentit quand il s'est retrouvé seul avec cet enfant, et surtout, quant il a découvert sa maladie. Quel sentiment l'a submergé au moment d'apposr sa signature sur le contrat de Blossom. Et ce qu'il ressent encore aujourd'hui, dans cette chambre d'hôpital.
Alors que je suis perdu dans mes pensées, Raven reprend la parole le premier, en me regardant :

« Merci de l'avoir bien prit comme ça... Enfin je veux dire... J'étais vraiment anxieux à l'idée que tu l'apprennes... Mais je te fais confiance et je suis rassuré maintenant... »

Je cligne des yeux, surpris. Je ne m'attendais vraiment pas à entendre ça de quelqu'un un jour. Je comprends qu'il ait été anxieux bien sûr. Mais qu'il me remercie...? Je n'ai pas l'intention d'avoir fait grand-chose pourtant. Mais quelque part, je suis heureux, terriblement heureux de ses mots...Mais je n'ai pas le temps de m'en réjouir longtemps, étant donné qu'on nous interrompt. En effet, le médecin vient entrer dans la chambre, afin de nous prévenir de partir.  Je jette un oeil à Raven, comprenant que cet instant ne doit pas être facile pour lui.

Je m'éloigne doucement pour lui laisser un peu d'espace, alors qu'il se rapproche de son fils. Avec une extrême tendresse, il caresse la tête de Xiao Lu, avant de murmurer en douceur :

« Je dois y aller... Repose toi bien... »

Je l'attends prêt de la porte, observant longuement son visage. Je jurerais que ses yeux sont rouges, mais décide qu'il serait inconvenant d'en faire la remarque. Surtout dans un moment pareil...

« Merci de m'avoir attendu...»

Je me contente d'hocher la tête, et l'incite à me suivre, afin que nous puissions enfin entrer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maybe you'll understand me now...

Revenir en haut Aller en bas
 

Maybe you'll understand me now...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Wan Chai 灣仔-