le nom de l'image
L'affranchissement de Bel Ami.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 L'affranchissement de Bel Ami.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: L'affranchissement de Bel Ami. Jeu 30 Oct - 14:49



❝L'affranchissement de Bel Ami.❞
Yang Lina & Wu Huan
La jeune femme se tenait près de la fenêtre, une tasse de thé à la main. De son appartement perché en haut de l'immeuble, elle contemplait les routes. Elle avait bien évidemment tenté de distinguer les taxis des autres véhicules, en vain. Lina appréhendait, chacun des battements de son cœur la faisaient sursauter, résonnant sans cesse dans sa tête, ils lui faisaient croire que l'homme était déjà arrivait et se tenait derrière la porte.

Son doll, puisque c'était ce qu'il était à présent, elle ne l'avait rencontré qu'une seule fois mais n'avait pourtant pas hésité à l'acheter. Propre sur lui, poli, galant et même charmant, elle devait l'avouer, il représentait la compagnie idéale. La jeune femme n'aurait aucun mal à l'imaginer de son rang lorsqu'elle devrait mentir par rapport à son statut et lui ne devrait pas trop se forcer pour être crédible dans son rôle, oui il correspondait parfaitement à ses attentes.
Elle lâcha l'horizon du regard pour le poser sur son appartement. Il n'était pas gigantesque mais au fil du temps elle avait su en faire son petit nid douillet, son havre. Elle espérait au fond d'elle que Wu Huan ne serait pas déçu car après tout, elle ne vivait pas dans les quartiers chics contrairement à ce que le statut d'Owner, même frais, pouvait le faire penser.

Lassée d'attendre, elle se laissa tomber sur le canapé, attrapa le dossier où le logo "Private Blossom" trônait fièrement et le relis pour la quinzième fois. Alors que l'instant de la seconde impression approchait, ses yeux se posèrent sur une ligne au hasard.
"Le/La Doll, vivra avec vous ou dans un appartement que vous financerez, selon votre gré."
Elle dégluti. Jamais elle n'avait vécu avec un homme, hormis son frère, ni avec aucune personne étrangère d'ailleurs, ce serait sa première colocation, si on pouvait appeler ça comme ça. Comment réagir lors des premiers contacts visuels, puis physiques, les éventuels accidents d'horaires de salle de bain? De plus elle n'avait pas eu le temps d'aménager son bureau en chambre et ne disposait donc que de son lit. La proximité était inévitable durant quelques temps. Lina se sentait mal à l'aise et commençait à regretter son choix.

Ce fut exactement au moment où la demoiselle commençait à paniquer que l'on frappa à la porte. Ne voyant comment faire marche arrière, elle avança et alla ouvrir, le visage fermé sans sourire, les yeux légèrement humides. N'osant pas relever la tête, elle jeta un bref coup d’œil vers le visage de Huan, comme pour vérifier que c'était bien la personne qu'elle attendait alors que son allure lui avait déjà confirmé, avant de les redescendre aussi rapidement, le tira à l'intérieur et claqua la porte.

- B-bonjour. Vous êtes en retard.

Elle évitait son regard, prenant un air grave et un ton faussement autoritaires que ses bégaiements trahissaient. Elle l'invita à s'asseoir sur le canapé ivoire et lui servit un thé accompagné d'un stylo.
Il la regardait, quelque peu troublé par le stylo surement. Ses yeux la transperçaient et même si elle ne voyait pas son regard, il la brûlait, c'était une situation inconfortable mais elle tenta de prendre sur elle tout en se répétant qu'elle n'avait plus le choix, qu'il faudrait bien faire avec et que cela serait un bon exercice. Installée en face, elle lui tendit le dossier qu'elle lisait avant qu'il n'arrive puis elle s'éclaircit la gorge.

- Ceci est notre contrat final. Paraphez chaque page s'il vous plaît et signez et datez à la dernière page. Vous serez logé ici. A vous maintenant, vous devez surement avoir des questions, n'est-ce pas?

Elle osa finalement poser ses yeux sur le visage du jeune homme tout en espérant obtenir une réponse négative pour ne pas avoir à faire la conversation. Un simple coup d’œil provoquait déjà une sensation digne des plus grandes montagnes russes, Lina doutait pouvoir supporter une discussion, elle n'était tout simplement pas prête à fournir autant d'efforts d'un coup.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami. Jeu 30 Oct - 15:47

Wu Huan fut réveillé tôt dans la journée comme toujours. Mais cette fois-ci il ne grimaça pas. Il savait que c'était la dernière fois qu'il se réveillait dans le lit inconfortable de Blossom. Si bien qu'il se reveilla de bonne humeur et ne gromela pas comme à son habitude, ce qui surprit les quelques autres Dolls partageant sa chambre. Bon quoi, il était vrai qu'il s'était fait connaître en quelques jours à peine après son arrivée. Qui d'autre sinon lui osait tenir tête à ces imbéciles qui se prenaient pour des maîtres en tentant de se faire du fric à vendre des êtres humains. Cette idée le rebutait alors même qu'il savait qu'il venait, lui, d'être acheté. Lui, acheté. Cette idée lui arracha un sourire. Très bonne blague. En vérité la petite demoiselle qu'il s'était choisi avait payé ses dettes, et il avait en contrepartie, accepté de vivre avec elle, et passer trois quarts de son temps avec elle. Oui, il préférait s'arranger cela à sa manière.

Wu Huan lança un regard mauvais aux autres Dolls et alla se laver avant de se préparer. Il s'habilla comme il se le devait avant d'aller prendre le petit déjeuner avec tout le monde puis revint ramasser ses affaires qui se trouvaient un peu partout dans le dortoir. Disons qu'il s'était légèrement imposé ici, comme si cela avait était une chambre rien qu'à lui, et personne n'osait rien lui dire. Ces autres Dolls avec lui étaient des gamins effrayés.

Quand il eut fini de rassembler toutes ses affaires, Wu Huan jeta son sac sur son épaule et lança un dernier regard aux autres Dolls.

"A plus les mioches."

Ils s'empressèrent de le saluer en retour mais il était déjà sortit. Il suivit l'homme qui était venu le chercher jusqu'au bureau de ce soi-disant directeur et écouta son baratin inutile avec un air complètement détaché. Lorsque ce dernier eut terminé, il commença à lui expliquer toutes les règles et les interdits et les conséquences et les sanctions et... Wu Huan l'écouta d'une oreille distraite, se demandant quand est ce qu'il aurait fini. Et enfin on le laissa quitter ce bureau et cette chaise inconfortable. Il alla déjeuner une dernière fois dans la grande salle en compagnie des autres Dolls et une fois fini, récupéra son sac et sortit enfin à l'air libre. Hors de Blossom. Dehors un homme l'attendait à côté d'une voiture. Wu Huan y grimpa, l'homme s'installant à côté du chauffeur. Il était chargé de "livrer" Huan à son Owner.
Wu Huan hausse les sourcils en reluquant cet autre imbécile de Blossom puis s'intéressa à la ville.

Lorsque la voiture s'arrêta enfin, il se hâta d'en sortir et se fit accompagner jusqu'à l'appartement. L'homme de Blossom frappa à la porte et attendit que Huan y entre avant de s'en aller surement. A vrai dire il n'eut pas le temps de voir car la jeune femme qui ouvrit le tira à l'intérieur et referma derrière. Bon debarras.

- B-bonjour. Vous êtes en retard.

Elle évitait son regard ce qu'il ne manqua pas de remarquer, et l'invita à s'asseoir sur le canapé. Wu Huan ne se fit pas prier, il s'y installa et profita de ce confort qui lui avait manqué pendant quelques temps. Quand son Owner revint en lui offrant un thé et un.. stylo, il resta dubitatif. Elle était complètement à l'ouest ou bien ? Il comprit ensuite l'utilité du stylo quand elle lui tendit un dossier, s'éclaircissant la gorge pour prendre la parole :

- Ceci est notre contrat final. Paraphez chaque page s'il vous plaît et signez et datez à la dernière page. Vous serez logé ici. A vous maintenant, vous devez surement avoir des questions, n'est-ce pas?

Wu Huan croisa enfin son regard et récupéra le dossier pour l'ouvrir et le signer d'un air désinvolte. Qu'est ce qu'il en avait marre de ces démarches administratives.
Des questions ? Il n'en voyant aucune venir pour l'instant.

-Je n'ai aucune question, pour le moment.

Il lui adressa ce petit sourire dont il avait le secret et prit une gorgée de son thé, assez délicieux, en passant.
Il en avait assez de la nourriture sans goût de Blossom. Il comptait bien profiter au maximum de cette liberté qui lui était enfin rendue.

Wu Huan termina son thé se demandant ce que cette femme avait prévu pour la suite. Il était très curieux de savoir comment elle s'y prendrait avec lui. Lui donnerait-elle des ordres ? Il eut un petit sourire, retenant un rire à cette pensée. Des ordres... Lesquels ? Que lui demanderait-elle ? Ou devrait-il plutôt dire "ordonnerait" ? Devrait-il lui poser la question ? Non il voulait la laisser commencer par elle même. Ils n'avaient pas besoin de présentations. Elle avait vu son dossier, il connaissait son nom, ça lui suffisait. Il apprendrait à la connaître de lui même. C'était bien plus intéressant comme ça. Devait-il lui montrer tout de suite qu'il n'allait pas se soumettre à elle ou bien devait-il jouer la comédie ? Non, il n'avait pas besoin de brusquer les choses. Il suffisait de trouver le juste milieu. Il fallait simplement la manipuler, obtenir ce qu'il souhaitait, et céder à certaines de ses demandes, si elles n'étaient pas trop contraignantes ou ennuyantes, bien entendu.

Wu Huan observa l'appartement, en attendant qu'elle daigne prendre la parole. Il s'attendait à mieux mais... Ça lui convenait aussi. Huan finit par reposer les yeux sur la jeune femme face à lui, la fixant avec insistance pour qu'elle reprenne enfin la parole.
What next ?
Revenir en haut Aller en bas

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami. Ven 31 Oct - 1:31





- Je n'ai aucune question, pour le moment.

Lina ne fut rassurée qu'un instant, le sourire de son doll l'avait déstabilisée. Malgré tout, il semblait sincère et affichait une mine plutôt satisfaite alors qu'il sirotait silencieusement son thé. Private Blossom devait être un calvaire, du moins pour les gens qui sont un minimum raffinés comme ce jeune homme.
Comment était il devenu doll? Il savait de toute évidence apprécier des bonnes choses et donc il les avait connues auparavant.

Un silence pesant s'était installé dans la pièce. Elle ne souhaitait pas parler et Wu Huan, qui avait pris ses aises bien rapidement, non plus de toute évidence. Ils se fixaient mutuellement depuis un moment déjà. Toujours pas décidée à refaire le premier pas vers lui, Lina attendait une remarque de sa part, mais c'était également ce qu'il attendait de sa part se dit-elle, après tout elle était l'owner c'était à elle de le diriger.
En y réfléchissant mieux, elle ne savait même pas pourquoi elle l'avait acheté. Au départ, elle souhaitait trouver un doll qui pourrait lui être utile dans ses démarches musicales mais elle se retrouvait avec une personne dont au final elle ne savait rien hormis l'âge et le nom. Pourtant il faudrait bien qu'elle lui assigne une tâche, même quelconque, sinon elle passerait pour une abrutie auprès de Huan.

- Vous serez comme un majordome ici. Ou un assistant plutôt. Honnêtement je ne sais pas comment appeler ceci.

Elle avait brisé le silence sans réfléchir et ne sachant quoi dire sans s'enfoncer, elle s'était arrêtée au milieu de ses explications. Elle prit une grande inspiration et vida sa tasse d'une traite pour se laisser le temps de réfléchir aux tâches qu'elle pouvait lui assigner. Elle s'était une fois de plus embarquée sur une pente raide et devait s'en sortir du mieux qu'elle le pouvait. Elle reposa la tasse vide sur la table basse tout en la suivant du regard avant d'ajouter, un sourire à peine perceptible sur ses lèvres :

- Je veux être choyée et ne pas avoir à lever un pouce, cela me ferait perdre du temps. Du petit-déjeuner au ménage, sans oublier d'aller chercher mes vêtement au pressing voilà le type de choses que vous devrez faire, enfin, si vous le voulez bien.

Si vous le voulez bien. Lina jetait de rapides coups d’œil vers le jeune homme, guettant sa réaction. Avait-elle déjà perdu toute crédibilité ou pensait-il que c'était simplement de la politesse. Elle chercha à rattraper sa tasse et alla pour boire, encore une fois pour ne pas perdre ses moyens, mais avait oublié qu'il ne restait plus une goutte. Si il lui restait une once de vraisemblance, tout venait de disparaître à ce moment c'était sûr.

- Mais pour l'instant, je vous laisse une semaine où je ferais ces tâches avec vous, le temps que vous vous habituiez à tout ça et que vous vous sentiez à l'aise avec votre nouveau lieu de vie.

Oui, pour l'instant elle se montrerait comme une owner tendre pour mieux s'habituer à la nouvelle présence dans ces murs. Elle apprendrait à le connaître et arriverait donc mieux à lui demander de faire ce qu'elle voulait. Ce n'était qu'une question de temps mais elle réussirait. La décontraction naturelle de son doll l'aiderait surement à devenir plus proche et peut-être retrouverait elle avec lui l'assurance qu'elle avait en compagnie de son grand-frère à qui désormais elle se permettait de répondre plus sèchement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami. Ven 31 Oct - 4:05

Après s'être fixés comme pour guetter la réaction l'un de l'autre, c'est l'Owner qui brisa le silence.

-Vous serez comme un majordome ici. Ou un assistant plutôt. Honnêtement je ne sais pas comment appeler ceci.

Wu Huan haussa un sourcil, tout en la fixant avec un air insistant. Un majordome ?
Il l'observa prendre une grande inspiration et vider sa tasse de thé d'une traite, et il comprit quelque chose. Et ce qu'il comprit l'amusa fortement tout en lui arrachant un sourire. Elle était nerveuse. La jeune femme se tourne vers lui avait d'ajouter :

- Je veux être choyée et ne pas avoir à lever un pouce, cela me ferait perdre du temps. Du petit-déjeuner au ménage, sans oublier d'aller chercher mes vêtement au pressing voilà le type de choses que vous devrez faire, enfin, si vous le voulez bien.

Alors qu'il sirotait lui aussi sa tasse de thé, Wu Huan manqua de s'étouffer mais ne le fit pas remarquer. Elle l'avait emmené ici pour faire de lui une femme de ménage ? Alors ça c'était la meilleure. Elle ne pouvait pas se choisir une femme pour ça ? Ou payer une vraie femme de ménage au lieu de payer autant d'argent pour lui. C'était sûr et certain qu'une femme de ménage revenait à moins chère.
Il la regarda alors avec un sourire à ses derniers mots. "Si vous le voulez bien." Et là il aurait rit, mais il se retint. Ses soupçons se confirmaient à mesure que cette femme ouvrait la bouche. Elle prit la tasse de thé et Wu Huan la regarda d'un air amusé tenter d'y boire quelque chose alors que la tasse était vide.

- Mais pour l'instant, je vous laisse une semaine où je ferais ces tâches avec vous, le temps que vous vous habituiez à tout ça et que vous vous sentiez à l'aise avec votre nouveau lieu de vie.

Wu Huan se demanda si elle attendait qu'il la remercie pour ça. Devait-il lui être reconnaissant de le transformer en bonne ? Femme à tout faire ? La petite se méprenait fortement si elle croyait qu'il hocherait la tête et s'agiterait autour d'elle pour qu'elle n'ait pas à lever d'un pouce. Il lui montrerait qu'elle s'était trompée de personne. Mais pas encore. Disons dans une semaine. Alors il serait trop tard pour elle de changer d'avis et de le renvoyer. Et là il commencerait à jouer avec la poupée. C'était clair et net. Il n'était pas une Doll. Il n'était qu'un illusionniste et un marionnettiste. Tout d'abord il créerait cette illusion, lui faisant croire qu'il allait docilement lui obéir. Ensuite il dissiperait l'illusion lui montrant sa vraie face. Elle le prenait pour un jouer ? Elle comprendrait bientôt qu'il n'en était point un. Il lui montrerait que c'était elle le petit jouet qu'il s'était choisi, et il s'amuserait à tirer sur les ficelles de sa marionnette. De toute manière il était certain qu'elle serait incapable de lui tenir tête. Pourquoi ?
D'une elle n'osait soutenir son regard. De deux, elle n'osait parler avec lui. De trois elle semblait fort nerveuse devant lui. De quatre elle le vouvoyait, ce qui montrait qu'elle n'était pas à l'aise avec sa présence. Or il était une Doll, logiquement, elle devait le tutoyer sans s'en priver. De cinq, elle tentait de lui donner des ordres et se montrer autoritaire avant de finir par dire qu'il avait le choix. "Si vous le voulez bien."
Wu Huan lui adressa un sourire charmant avant de répondre avec une pointe de sarcasme dans la voix :

-C'est très aimable à vous.

Il n'avait pas l'habitude de vouvoyer les autres, patron ou non, il tutoyait tous ceux à qui il avait affaire. Pour lui il n'y avait personne au dessus, personne méritant son respect. Mais avec son gibier, il devait d'abord s'y prendre délicatement et la rassurer. Ensuite il passerait au repas.
Il finit son thé et reposa la tasse sur la table basse avant de poser une nouvelle fois les yeux sur cette femme. Agacé par le silence entre eux, il reprit :

-En réalité j'ai une question.

Il la regarda fixement attendant de croiser son regard et poursuivit avec un sourire et un air légèrement amusé :
-Pourquoi avoir acheté une Doll, payant aussi cher, et tout ça pour le ménage quand il y a autant de femmes de ménages à portée de main ?

Il la fixa et ajouta avant de lui laisser le temps de répondre :

-Et pourquoi ne pas avoir choisi une femme si c'était pour ce genre de tâches ? Je dois admettre que ce n'est pas mon domaine. Je n'ai jamais fait ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami. Ven 31 Oct - 15:28





-En réalité j'ai une question. Pourquoi avoir acheté une Doll, payant aussi cher, et tout ça pour le ménage quand il y a autant de femmes de ménages à portée de main ?

Le jeune homme assis en face était perspicace pensa-t-elle, il avait dû comprendre qu'elle n'avait en réalité aucune raison de le choisir lui plutôt qu'un autre mais il l'avait séduite, pas dans le sens d'attraction physique, mais de tous il était de loin le plus présentable à l'agence.

- Et pourquoi ne pas avoir choisi une femme si c'était pour ce genre de tâches ? Je dois admettre que ce n'est pas mon domaine. Je n'ai jamais fait ce genre de choses.  

Lina grimaça à cette remarque. Que ce soit homme ou femme peu l'importait pour ce genre de tâche et elle ne voyait pas en quoi une femme correspondait plus à ce rôle là. Elle ricana intérieurement et se dit que, finalement, lui attribuer le rôle de bonne à tout faire serait assez agréable, voir cet homme, visiblement machiste fier à son service, elle, femme plus jeune, plus riche aussi et qui ose à peine le regarder en face.

- Je n'ai pas fini mes explications. Ce serait sympathique de votre part de ne pas m'interrompre avec des remarques inutiles de ce genre, pensez y la prochaine fois.

Pour la première fois depuis longtemps, elle jubilait. Elle aimait se montrer presque sèche avec Huan. Apparemment il n'était pas aussi charmant que lors de leur première entrevue et c'était surement mieux, elle n'aurait aucun scrupule à lui donner des ordres. Pédicure, sortir les poubelles, vider les poissons frais, il ferait les tâches les plus ingrates qu'elle pourrait imaginer. C'était bon de se sentir un peu puissante, elle savait déjà qu'une fois qu'elle parviendrait à se laisser aller, elle y prendrait rapidement goût.

- Vous ne serez pas non seulement ma bonne. Ce sont les tâches que je vous donne dans l'enceinte de ces murs seulement, histoire d'en avoir pour mon argent. A l'extérieur ou lorsque je recevrais quelqu'un, je ne veux pas que l'on sache que vous êtes... endetté. Cela nuirait à mes projets. Présentez vous comme mon collaborateur, ou même mon manager, qu'importe quelque chose de crédible.

Cela lui plairait surement plus de jouer les hommes riches, avec une stabilité. Lina quant à elle préférait cela à se montrer officiellement avec un doll. Elle pourrait faire croire que la préparation ses disques avançait et aurait plus de temps pour travailler sur ses problèmes et lui ne serait pas vu comme un misérable sans le sou, obligé de vivre aux crochets d'une autre personne qui lui a fait la charité, ils gagnaient mutuellement à mentir.
Professionnellement parlant, en réalité, elle ne savait pas ce qu'il pourrait réellement lui apporter. Son dossier ne faisait mention d'un talent particulier, du superflu peut-être pour ce genre de transaction. Son attitude laissait pourtant penser qu'il avait bien connu le milieu artistique, avec un peu de chance la musique. Si c'était le cas, il lui serait bien plus utile qu'en tant qu'homme à tout faire. Elle le détailla, regarda jusqu'à la position de ses doigts pour déceler quelque chose pouvant répondre à ses attentes. Elle releva la tête et tout en s'installant plus confortablement au fond de son fauteuil, reprit :

- Une dernière question, savez vous jouer d'un instrument?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami. Dim 2 Nov - 11:37

- Je n'ai pas fini mes explications. Ce serait sympathique de votre part de ne pas m'interrompre avec des remarques inutiles de ce genre, pensez y la prochaine fois.

Wu Huan la fixa un moment. Qu'est ce que c'était ? Prenait-elle tout à coup plus d'assurance. Il décida de ne pas répondre. Peut-être qu'il y était allé un peu trop vite en montrant son mauvais caractère. Il devait se taire et subir quelques jours. Non. Il devait passer ses fils autour d'elle, discrètement, sans qu'elle ne se doute de rien pour enfin pouvoir jouer avec elle. Faire d'elle une marionnette, et tirer les ficelles pour la faire obéir a tout ce qu'il souhaitait. Mais il devait réfléchir avant d'agir ainsi. Elle pouvait se retourner contre lui.

- Vous ne serez pas non seulement ma bonne. Ce sont les tâches que je vous donne dans l'enceinte de ces murs seulement, histoire d'en avoir pour mon argent.

Huan se crispa serrant les poings. Essayait-elle de le provoquer ? Pourtant elle lui avait parut timide jusqu'a présent. C'est pour ça qu'il l'avait choisi. Mais qu'est ce que c'était cette comédie alors?

-A l'extérieur ou lorsque je recevrais quelqu'un, je ne veux pas que l'on sache que vous êtes... endetté. Cela nuirait à mes projets. Présentez vous comme mon collaborateur, ou même mon manager, qu'importe quelque chose de crédible.

Ça devenait intéressant tout à coup. Alors elle ne voulait pas que son entourage sache qui il était ? Huan sourit d'un air satisfait. Voilà qui l'arrangeait grandement.
Elle le détailla du regard avant de se lover confortablement dans son fauteuil et demanda :

- Une dernière question, savez vous jouer d'un instrument?

Il haussa un sourcil, un peu surpris par la question. S'il jouait d'un instrument ?

-De la guitare. Et du piano. Un peu.

Huan soupira après sa courte réponse. Toutes ces démarches et cette conversation l'ennuyait en réalité. Il se demandait combien de temps encore ça allait durer. Il réfléchissait depuis quelques minutes et il venait d'avoir une idée. Quel genre de comportement il devrait adopter avec elle. Il fallait rester comme à leur première rencontre, aimable et poli. Il verrait par la suite quand le moment serait venu de s'imposer.

Mais pour le moment il fallait qu'ils en finissent avec cette conversation agaçante et inutile.

-Vous faites de la musique ?

Il lui posa la question par curiosité. Ça pouvait être intéressant une Owner faisant de la musique. Mais si oui, que faisait-elle exactement ? Puis, lui, savait faire de la guitare mais pas comme un pro. Et le piano.. Quand il travaillait encore a l'entreprise, il avait appris. C'était l'instrument des élites.
Huan lui sourit gentiment, se rappelant du rôle qu'il devait jouer, et ça il savait le faire. La manipulation.. Il était devenu un pro dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami. Mar 23 Déc - 12:25





-De la guitare. Et du piano. Un peu.

Le piano la rassura un peu, instrument des bonnes familles. De ce jour encore, c'était un des clichés indémontables. De plus c'était un instrument classique, elle s'avait également en jouer même si Lina préférait de loin le contact du laiton à celui de l'épicéa recouvert d'ivoire.
Son plan de dernière minute démarrait sur une bonne note, elle comptait désormais faire de lui son collaborateur, du moins au yeux du monde.

-Vous faites de la musique ?

- C'est exact, d'où ma question. Du saxophone principalement mais je touche à beaucoup d'autres instruments, autant à vent qu'à cordes.

Le sourire charmeur de son interlocuteur la déstabilisa un court instant puis elle repensa à ses objectifs.
Il savait manier à merveille les bonnes manières, peut-être à long terme pourrait elle en faire autre chose qu'un usurpateur et changer son statut pour faire de lui un vrai artiste. Mais pour cela il faudrait qu'il se montre digne de sa confiance et elle doutait qu'il y parvienne totalement. Tantôt il lui plaisait, tantôt il était exécrable, Lina aurait besoin de bien plus de temps pour déchiffrer le vrai du faux de la personnalité du jeune homme.

- Je ne saurais même pas dire depuis combien de temps je fais de la musique en vérité mais j'aimerais pouvoir publier mes propres morceaux. Mais au fond je doute que pour l'instant cela vous intéresse vraiment. De toute façon nous auront tout le temps d'en parler vu que vous faites désormais partie de ma vie.

Son estomac commençait à faire des siennes, ils n'avaient pas vu les aiguilles de l'horloge avancer dangereusement. Lina, se disant que Wu Huan avait faim lui aussi, se décida à aller chercher les quelques hors-d’œuvres préparés par ses soins puis revint tranquillement à sa place et fit signe à son nouveau colocataire qu'il pouvait également se servir.
Ce n'était surement qu'une impression mais l'atmosphère n'était plus aussi pesante qu'à l'arrivée de l'homme. Les mets disparaissaient dans son organisme à la même vitesse que le stress de la jeune femme se dissipait, elle se sentait à nouveau totalement chez elle.

- D'ailleurs, il serait peut-être plus intéressant que vous me parliez de vous, votre passé m'intrigue réellement. Rien n'est précisé dans votre fiche. Et puis à partir de cette discussion, on verra ce que l'on garde pour votre présentation et... ce que l'on oubliera définitivement. Et c'est bien connu, les meilleurs mensonges ne partent que de vérités.

La curiosité est un vilain défaut dit-on mais les énigmes, et il en était une pour la demoiselle, ne sont elles pas faites pour être résolues?
Il n'apprécierait pas cette requête, elle l'avait su dès l'instant où les mots avaient passé la limite de ses lèvres mais en tant que doll et si il voulait se faire une place de choix, il devrait lui répondre. Elle se sentait supérieure à lui à ce moment là, un petit piège s'était refermé sur lui et il ne pouvait pas s'en défaire. Et bien qu'il ne soit pas la petite poupée de chiffon docile qui ne pourrait jamais dire "non", le contrat, dont l'encre était encore fraîche, toujours posé en évidence, lui rappelait en permanence qu'il était bel et bien coincé.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'affranchissement de Bel Ami.

Revenir en haut Aller en bas
 

L'affranchissement de Bel Ami.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Hung Hom 紅磡 :: résidences-