le nom de l'image
"La douloureuse s'il vous plait."


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 "La douloureuse s'il vous plait."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: "La douloureuse s'il vous plait." Dim 12 Oct - 1:30

Un taxi miteux roulait à travers la ville. Lina perdait son regard dans les lumières défilant à travers la vitre, elle en oubliait la pression que faisait le stress sur son estomac. Le véhicule ralentit avant de s'arrêter complètement dans une rue bondée. L'enseigne du restaurant l'aveuglait. Elle s'empressa de payer la course puis de se diriger à l'intérieur du bâtiment, passant devant les pauvres fous qui n'avaient pas réservé. Lorsque son nom passa les lèvres de la demoiselle, les yeux du serveur s'illuminèrent et il la dirigea vers une des meilleures tables. Elle n'était pas une habituée mais son patronyme lui ouvrait parfois des portes, c'était agréable elle devait l'avouer. Elle s'installa, commanda un cocktail pour faire passer le temps, étant arrivée en avance.


*Retrouve moi au restaurant habituel, ce soir, 20 heures. Le refus n'est pas une option.*

Dix-neuf heures cinquante-deux, assise à leur table, Lina relit sans cesse le sms qu'elle a envoyé à son frère, exaspérée par la situation. Jamais elle n'avait osé parler à Zhen Rong sur ce ton mais elle en avait assez. La jeune femme se sentait délaissée par la seule personne qui comptait réellement. Elle le sentait distant et ce même lorsqu'il l'appelait, il lui parlait à peine et raccrochait en vitesse. Son ainé lui cachait quelque chose c'était certain.


Vingt heures avait sonné, Lina était toujours face à une chaise vide. Elle se sentait de plus en plus seule mais s'en voulait tout de même de ne pas laisser respirer son frère. Et si il ne venait pas? Elle aurait fini de le perdre seulement avec ce message.
Sa gorge se serra à cette pensée, sa trachée devint douloureuse et chaque inspiration la coupait. Elle sentait les regards de ces inconnus se poser sur elle tandis que sa crise d'angoisse prenait de l'ampleur.
Elle rassembla ses affaires et, au bord des larmes, alla pour fuir sans même regarder en face lorsqu'elle se heurta à quelqu'un, leva les yeux et reconnu son invité. Elle le frappa sur l'épaule avant de lui sauter au cou.


"Tu es en retard mon grand", lui chuchota-t-elle avant de déposer un baiser sur sa joue. "Tu sens... Bizarre, Zhen Rong. Il y a comme une odeur de produits féminins sur toi."

Elle l'attira jusqu'à leur table et le questionna du regard, tentant tant bien que mal de dissimuler son sourire, résultat direct de la joie qu'elle ressentait depuis qu'il était arrivé.
Elle prit la main de son frère et la caressa. Dieu que ce contact l'avait manqué. Ses lèvres dessinaient à présent un large sourire incontrôlable qui contrastait avec ses sourcils froncés. Son verre reflétait son expression et Lina se dit alors qu'elle faisait une bien piètre actrice.
Puis sans même prévenir, elle serra sa main, comme pour lui faire comprendre qu'il ne pourrait pas s'échapper.


"Maintenant expliques moi. Cette distance envers moi, l'odeur imprégnée dans tes vêtements... Tu me caches quelque chose Zhen Rong et tu sais que j'ai horreur de ça alors dis moi tout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 53
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Dim 12 Oct - 4:52

Je venais de quitter mon appartement et je monte dans ma voiture, un peu bouleversé par le ton du message de Lina. Je ne l'avais pas contacté hier mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait qu'elle soit comme ça avec moi. J'ai un peu peur de ce qu'elle va me dire. Je suis en retard, fichus bouchons.

Je pense alors à So Hwa qui doit bien s'ennuyer toute seule à la maison. Je soupire en pensant au fait que si je laisse passer quelque chose dans ce sens là à Lina, ça va être la guerre. Elle a jamais été d'accord avec le fait que j'ai quelqu'un alors là si elle a déjà des trucs à me reprocher, je n'imagine même pas. La troisième guerre mondiale dans une salle de restaurant. Je dois temporiser tout ça.

Je finis enfin par arriver dans le restaurant et donne mon nom au maître d'hôtel qui m'indique une table. Je me fais alors rentrer dedans pas une touffe de cheveux qui se trouve être Lina. Après un coup sur l'épaule que je mérite surement, elle me saute au cou et embrasse ma joue.

"Tu es en retard mon grand. Tu sens... Bizarre, Zhen Rong. Il y a comme une odeur de produits féminins sur toi."
"C'est parce que je suis me suis fait beau pour toi ça."

Je tente de dissiper ses doutes avec une blague et la suis alors qu'elle m'entraîne à table. Je l'aide à s'asseoir et prend place face à elle. Lina prend ma main et comme par réflexe je caresse la sienne de mon pouce alors qu'elle fait de même. Je la vois sourire mais je remarque aussi qu'elle a toujours l'air aussi inquiète pour moi. Elle serre un peu plus ma main avant de reprendre.

"Maintenant expliques moi. Cette distance envers moi, l'odeur imprégnée dans tes vêtements... Tu me caches quelque chose Zhen Rong et tu sais que j'ai horreur de ça alors dis moi tout."
"Que veux-tu que je te cache ? Si ce n'est la montagne de travail qu'on a ces derniers temps avec nos collaborateurs qui débarquent bientôt ? J'ai moins de temps libre et je t'avouerais que hier j'ai complètement oublié de t'appeler avec tout ça."

Je mentais bien sûr, j'y étais obligé et ça brisait mon cœur de le faire car je savais son inquiétude réelle. Mais tout ceci n'était que pour la protéger de ma vraie nature, je ne suis certes pas le docteur Jekyll avec Mr. Hyde dans mon placard mais la vérité n'était pas plus belle à entendre. Bien sûr ce que je viens de lui dire n'explique pas l'odeur de femme sur moi, il faut que je lui explique.

"On a une collègue de Shanghai qui est venue pour nous aider à préparer le plan de financement et hier elle s'est endormie chez moi alors qu'on était en train de travailler, ça explique sûrement l'odeur que tu as senti avant."

J'ajoute ainsi un mensonge à tout ceux que je lui ai déjà dit. J'hèle alors le serveur et lui commande deux coupes de champagne et leurs amuse-bouches les plus fins. Je regarde Lina un petit moment avant de lui demander.

"Tu as fait quoi de ta journée d'hier ? Ta journée a sûrement été plus intéressante que la mienne..."

*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Mer 22 Oct - 11:34

"Que veux-tu que je te cache ? Si ce n'est la montagne de travail qu'on a ces derniers temps avec nos collaborateurs qui débarquent bientôt ? J'ai moins de temps libre et je t'avouerais que hier j'ai complètement oublié de t'appeler avec tout ça."

Elle lâcha la main de son grand frère qui se posa mollement sur la table d'un léger bruit sourd. Sentiments de stupidité, de honte et d'égoïsme se battaient dans sa tête, ainsi que dans sa poitrine et sa gorge se disait-elle en ressentant de la douleur dans celles-ci. Lina baissa la tête tout en marmonnant un "pardon" juste audible. Elle avait passé la semaine à harceler Zhen Rong. Appels en rafale, chaines de sms, au final à chaque fois qu'il avait décroché, il avait mis entre parenthèse sa vie professionnelle pour sa petite sœur, comme toujours.

"On a une collègue de Shanghai qui est venue pour nous aider à préparer le plan de financement et hier elle s'est endormie chez moi alors qu'on était en train de travailler, ça explique sûrement l'odeur que tu as senti avant."

Elle releva lentement la tête, se sentant bien moins fautive d'un coup. L'histoire de son grand frère n'était plus cohérente à ses yeux. Il lui mentait et mal en plus. Mi-amusée, mi-déçue par les mensonges de son frère, elle décida de jouer pendant un temps, souriant légèrement tout en portant la coupe de champagne à ses lèvres.
En réalité, elle était hors d'elle. Lina s'avait comment se comportait Zhen Rong lorsqu'une femme partageait sa vie. Il n'arrivait jamais à faire la part des choses, son travail lui prenait déjà énormément de temps et les heures qu'il lui restaient, il les passait avec cette autre personne, finissant donc par délaisser sa sœur et le schéma se répétait à chaque fois. Et à chaque fois, Lina souffrait et se sentait seule

" Bien sûr ça se comprends. Oh mais tu ne m'avais pas dit que c'était parce que tu t'étais fait beau? Aurais-tu menti à ta petite Lina?", dit-elle en simulant un rire.

"Tu as fait quoi de ta journée d'hier ? Ta journée a sûrement été plus intéressante que la mienne..."
" Oh tu sais rien de spécial. J'ai juste passé ma journée à essayer de te joindre et à attendre un signe de vie de ta part. Ta journée en compagnie de cette femme a l'air bien plus passionnante. Raconte moi, tu n'as qu'une chambre, vous avez dormi ensemble? D'un côté vu comment l'odeur s'est imprégnée ça ne m'étonnerait pas."

La jeune femme avait naturellement récupéré ce ton hautain qu'elle avait utilisé auparavant par écrit mais celui semble plus perturbant à l'oral comme lui prouvait la mine effarée de son acolyte. Elle était déterminée à ne pas se laisser faire t surtout à lui montrer que comme les autres fois, il s'apprêtait à faire un énorme erreur s'il s'engageait plus dans cette relation. Cette fois ci elle ne serait surement plus là à la fin, quitte à prendre un ou une doll comme animal de compagnie qui saurait parler, elle ne voulait pas revenir vers lui parce qu'il lui manquait et parce qu'elle manquait de vie sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 53
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Mer 22 Oct - 22:58

" Oh tu sais rien de spécial. J'ai juste passé ma journée à essayer de te joindre et à attendre un signe de vie de ta part. Ta journée en compagnie de cette femme a l'air bien plus passionnante. Raconte moi, tu n'as qu'une chambre, vous avez dormi ensemble? D'un côté vu comment l'odeur s'est imprégnée ça ne m'étonnerait pas."

Je la regarde d'un air désabusé et soupire, bien sûr elle n'allait pas me croire... La prochaine fois je me trouverais une mamie comme ça elle se suspectera rien peut-être.

"Si tu ne sais pas reconnaître quand je blague et quand je ne blague pas depuis le temps ? Et pour ce qui est de l'odeur, ça fait deux jours qu'on bosse chez moi étant donné que c'est plus pratique vois-tu."

Je vois bien que mon argument ne passe pas au vu de son expression et je vois alors le serveur ramener le champagne et les amuses bouches. Je trinque avec Lina puis reprends.

"Arrête de croire que je vais t'abandonner dès qu'une autre femme arrive dans ma vie. T'es ma soeur, tu crois vraiment que je peux me permettre de te laisser tomber sans m'en vouloir ? C'est que tu n'as pas bien cerné à qui tu parles."

Je prends un amuse bouche et le mange, évitant son regard, légèrement vexé qu'elle pense toujours que chaque aventure ou histoire que je peux avoir va creuser un fossé entre nous. La seule personne à creuser ce fossé n'est autre qu'elle, j'aimerais qu'elle comprenne. J'aimerais tellement lui dire que je fais ça pour elle en réalité, pour garantir sa sécurité mais je ne peux pas faire ça sans exposer mon secret et donc risquer qu'elle ne veuille plus jamais me voir.

"De toute manière, la preuve est que tu te trompes en pensant ça, malgré mon travail et ma copine imaginaire, je trouve encore du temps pour toi et j'en trouverais toujours."

Je finis mon verre de champagne et continue de manger ce qui se trouve devant moi, m'évitant de laisser ma frustration sortir encore. Je ne veux pas risquer de lui dire quelque chose qui pourrait la blesser, même si ça lui desservirait pas.

"Parlons d'autre chose, tes disques ça avance ? J'aimerais bien venir t'écouter jouer un de ces quatre, donne-moi une date et je me libère."

Je commande les plats qu'on prend habituellement et une bouteille de vin rouge.

*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Mar 28 Oct - 6:49

"Arrête de croire que je vais t'abandonner dès qu'une autre femme arrive dans ma vie. T'es ma soeur, tu crois vraiment que je peux me permettre de te laisser tomber sans m'en vouloir ? C'est que tu n'as pas bien cerné à qui tu parles."

Lina serra le poing se rappelant les précédentes aventures de son frère. Il était surement trop gentil pour ce rendre compte du mal qu'il faisait sans le vouloir. Elle s'apprêtait à répliquer puis se révisa, consciente qu'elle n'aurait rien de tendre à dire. Elle buvait autant qu'elle le pouvait comme pour se censurer, laissant Zhen Rong user de sa salive pour se justifier. En un sens c'était assez mignon de le voir essayer, certes en vain vu l'énervement de la jeune femme, drôle aussi. Alors que Lina ne le regardait qu'avec mépris lorsqu'elle ne levait pas les yeux au ciel tout en soupirant, ce genre de choses faites juste pour agacer la personne en face de vous, la mettre dans le même état que vous, lui se battait toujours.

"De toute manière, la preuve est que tu te trompes en pensant ça, malgré mon travail et ma copine imaginaire, je trouve encore du temps pour toi et j'en trouverais toujours."

"Je ne t'ai pas vraiment laissé le choix, il me semble."

Lina ricana légèrement avant de lui sourire tendrement. Il était venu c'est vrai, il avait abandonné sa garce pour passer du temps avec sa sœur.
Encore une fois, il avait trouvé les bons mots pour la calmer et même sa peur n'avait pas disparu, loin de là, elle se demandait si elle n'allait pas essayer le pardon pour une fois.

"Parlons d'autre chose, tes disques ça avance ? J'aimerais bien venir t'écouter jouer un de ces quatre, donne-moi une date et je me libère."

Ses disques... Lina n'avait pas pensé à sa carrière depuis un petit moment maintenant, prise par son travail, ou plutôt ses services, au Golden Pleasure, son inquiétude face à la "disparition" de son frère aîné, elle en avait complètement oublié son principal objectif.
Son travail était pesant, non pas qu'elle n'aimait plus jouer du saxophone, ni même l'ambiance car au final c'était plutôt ordinaire comme bar à striptease. Les gens l'étouffaient, trop de contacts visuels avec les clients, trop de contact tout court avec le personnel, la demoiselle n'était pas habituée.

"Pour ça, il faudrait que j'arrive à sortir seule plus d'une heure. Tu sais bien qu'il n'y a qu'avec toi que j'arrive à passer mes journées dehors. Au train où vont les choses, je vais devoir faire construire un studio à la maison..."

Elle avait baissé la voix de peur que les gens qui l'entouraient ne l'entende. Elle avait honte de cette situation. Et même si au Golden Pleasure elle travaillait également sur sa timidité maladive avec Wan Xie, elle ne pourrait jamais avouer à son frère qu'elle était employée dans ce genre d'endroit.

"Mais si vraiment tu veux m'entendre jouer, je peux venir avec mon instrument chez toi. Ou bien toi chez moi, ça fait longtemps que je n'ai plus cuisiné pour toi en plus!"

Elle sautillait sur sa chaise, attendant une réponse positive de la part de Zhen Rong. Ce "oui" qui sera le feu vert à son explosion de joie. Son regard ne le quittait plus comme pour le harceler pour qu'il réponde plus vite encore.
Ils pourraient enfin être seuls et puis si il le souhaitait, il pourrait aussi dormir à la maison et Lina se ferait un plaisir de veiller sur lui pour qu'il se repose comme il faut pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 53
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Mer 29 Oct - 10:51

"Pour ça, il faudrait que j'arrive à sortir seule plus d'une heure. Tu sais bien qu'il n'y a qu'avec toi que j'arrive à passer mes journées dehors. Au train où vont les choses, je vais devoir faire construire un studio à la maison..."

Je la regarde avec un air inquiet, son problème ne s'arrange pas. J'ai pourtant essayé de l'aider mais elle n'arrive toujours pas à vaincre son agoraphobie. Je prends sa main et la caresse doucement, comme pour essayer de la consoler.

"Mais si vraiment tu veux m'entendre jouer, je peux venir avec mon instrument chez toi. Ou bien toi chez moi, ça fait longtemps que je n'ai plus cuisiné pour toi en plus!"
"On part sur ça,il me tarde de manger ce que tu cuisines. Je te dirais quand je peux me libérer et on passera une journée rien que tous les deux."

Elle était d'un coup très excitée à cette idée et sautillait sur sa chaise comme une enfant à qui on avait promis d'aller à disneyland. Je vois alors nos assiettes arriver et je souris. Nous commençons alors à manger et je me décide à dire quelque chose que je sais déjà que je vais le regretter.

"Sinon pour ton problème de pas pouvoir sortir seule, est-ce que tu voudrais aller voir quelqu'un ? Je veux dire, tu peux pas toujours rester enfermée comme ça et ne sortir que lorsqu'on est ensemble, tu crois pas ?"

Je vois ses traits s'assombrir et je regrette déjà ce que je viens de dire. Elle me répond qu'elle ne fera jamais de thérapie et me regarde, clairement blessée. Je baisse les yeux sur mon assiette et m'excuse sans même oser relever les yeux vers elle. A quoi je m'attendais ? Elle est comme moi pour ça, elle réagit en animal blessé et ne laissera jamais personne panser ses plaies, si ce n'est moi. Le seul problème là dedans c'est que ma simple présence à ses cotés lorsqu'elle sort c'est comme si j'empirais la situation.

"Je suis désolé, je veux juste t'aider à surpasser cette peur... Je voulais pas que tu le prennes comme ça."

Je soupire et me lève pour aller aux toilettes. Une fois dans les cabinets, je passe de l'eau sur mon visage, complètement exténué d'un coup. Je me sèche la figure et ressort, reprenant ma place à table.

*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 34
Date d'inscription : 30/09/2014
Emploi/loisirs : Saxophoniste


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Ven 31 Oct - 5:45

"Sinon pour ton problème de pas pouvoir sortir seule, est-ce que tu voudrais aller voir quelqu'un ? Je veux dire, tu peux pas toujours rester enfermée comme ça et ne sortir que lorsqu'on est ensemble, tu crois pas ?"

Un frisson la traversa, son regard lui lançaient des pieux. Elle savait bien qu'il fallait qu'elle travaille sur sa timidité, sa peur des autres mais elle n'avait pas besoin d'une thérapie, l'être qui la connaissait le mieux aurait dû le savoir.
Elle protesta vivement, sa voix à présent résonnait dans le restaurant, elle bouillonnait.  Lina parvint à se calmer difficilement, ses yeux étaient humides, elle se sentait presque trahie par son frère.

"Je suis désolé, je veux juste t'aider à surpasser cette peur... Je voulais pas que tu le prennes comme ça."

Il se leva sans explication et quitta la table. Allait-il la laisser seule? Lina ne comprenait plus rien. Au début enchantée par ce repas, à présent c'était devenu un cauchemar, elle ne s'attendait pas à ça, eux qui avaient toujours été si fusionnels.
Elle commanda des alcools forts qu'elle engloutit à vive allure, sa manière à elle de se forcer à oublier à ce moment là. Mais Zhen Rong fini par revenir en même temps que le serveur avec son troisième whisky avec glace, son sentiment d'abandon disparu pour laisser place à la rancœur accentuée par l'alcool, n'ayant toujours pas digéré sa proposition. Elle tremblait, chacun de ses inspirations étaient saccadées et elle ne voulait plus le poser ses yeux sur lui de peur de se laisser aller aux pleurs. Son whisky anesthésiait sa trachée, après avoir savouré l'effet de la boisson, elle reprit la parole, d'une voix douce :

" Si je suis comme ça ce n'est pas de ma faute, tu le sais mieux que quiconque.  Je vois bien que tu t'inquiètes mais je m'en sortirais seule. J'y travaille figure toi. J'ai un travail d'ailleurs, au Golden Pleasure, je doute que tu connaisses, ce n'est pas ton genre. J'ai passé un marché avec la gérante, elle m'aide à gagner en assurance, à mépriser ceux qui le méritent au lieu de m'écraser et moi je joue dans son établissement. "

Il avait fallut qu'elle désire le rassurer et encore une fois elle avait été maladroite. Une vraie bombe venait d'exploser au visage de son frangin. Elle le fixait, comment allait-il réagir? Et si il connaissait le Golden Pleasure? C'était certes malfamé mais tout de même célèbre. La petite brune ne faisait qu'un travail honnête mais ce qu'il pouvait imaginer était effrayant. Il l'avait toujours protégée de ce monde qui fréquente ce lieu en restant lui même un honnête homme, elle avait peur. Lina guettait les sentiments dans ses yeux noirs, alors que Zhen Rong semblait paralysé par l'annonce qu'elle venait de lui faire. C'était inattendu, elle le savait bien et surprenant venant de sa part, elle qui avait tant peur de la foule mais la patronne l'avait mise en confiance, elle n'était pas mauvaise.
Muet, il était resté immobile sur sa chaise depuis trop longtemps, d'ordinaire il réagissait plus vite se disait la cadette, il était surement choqué et elle commençait avoir des remords.

" Zhen Rong... Dis quelque chose s'il te plaît."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Owner

avatar
I am
Messages : 53
Date d'inscription : 29/09/2014


MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait." Sam 1 Nov - 6:21

" Si je suis comme ça ce n'est pas de ma faute, tu le sais mieux que quiconque. Je vois bien que tu t'inquiètes mais je m'en sortirais seule. J'y travaille figure toi. J'ai un travail d'ailleurs, au Golden Pleasure, je doute que tu connaisses, ce n'est pas ton genre. J'ai passé un marché avec la gérante, elle m'aide à gagner en assurance, à mépriser ceux qui le méritent au lieu de m'écraser et moi je joue dans son établissement. "

Je savais bien qu'elle travaillait dans ce trou à rat depuis quelques temps maintenant mais je ne savais pas quoi lui dire présentement ou même quelle expression adopter. J'avais donc opté pour le manque de réaction puis je la regarde avec un léger sourire qui ne transpire pas spécialement de bonheur pour autant.

" Zhen Rong... Dis quelque chose s'il te plaît."
"Cet endroit c'est à toi qu'il ne convient pas, je sais trop bien quels genres de crapules y traînent. Si tu penses que ça peut t'aider de traîner dans ce genre d'ambiance, laisse-moi le droit d'être sceptique."

Je regarde autour de nous et prends sa main. On a toujours été très tactile et les gens autour de nous pensaient souvent qu'on était trop proches pour une simple relation fraternelle. Mon emprise se resserre sur sa main doucement.

"Si jamais tu as des ennuis là bas, je t'en prie, ne garde pas ça pour toi, je ne laisserais jamais personne te faire de mal."

Je lâche sa main et reviens à mon plat, sans appétit, évitant son regard, ddans ce genre de moment c'est juste impossible de jouer mon rôle de grand frère bien sous tout rapport. Je me contente donc de finir mon assiette et lui pique son verre de whisky que je bois cul-sec. Je relève mes yeux sur Lina qui m'imite, Je prends alors le temps d'analyser son visage, ses traits sont tirés et la fatigue se lit sur sa figure.

"Tu travailles tard là bas n'est-ce pas ? Tu devrais te reposer dans la journée, tu as vraiment l'air crevée."

Je la regarde avec inquiétude puis commande les desserts et un digestif pour moi. Je regarde les verres de whisky vide et reviens à elle.

"Je te l'ai déjà dit, boire n'arrange rien, ça ne fait que faire des bêtises."

*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "La douloureuse s'il vous plait."

Revenir en haut Aller en bas
 

"La douloureuse s'il vous plait."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hong Kong :: Causeway Bay 銅鑼灣 :: Restaurant Dāo chā 刀叉-